Les pêcheurs Claude Perron et Réjean Paradis entourent Claude Gaudreault, président de l'Association chasse et pêche de Chicoutimi. Ils ont pris part à la première journée d'activités du Tournoi de pêche Saguenay et deux dorés ont mordu à leur ligne.

Le Tournoi de pêche s'étend

CHRONIQUE / L'Association chasse et pêche de Chicoutimi tient la 19e édition du Tournoi de pêche Saguenay en fin de semaine avec plus de 16 000 $ en prix et bourses. Chaque année de 200 à 300 pêcheurs participent à l'événement, le fjord est un attrait de taille pour les amateurs de pêche de tout le Québec.
Le porte-parole et président d'honneur de cet événement est Rémi Aubin de La Baie, grand défenseur de la pêche sur le Saguenay. 
Pour cette 19e édition, l'événement agrandit son territoire d'activité et les pêcheurs pourront s'activer sur toute la longueur du Saguenay des barrages de Shipshaw et de Chute-à-Caron jusqu'à Tadoussac. «Nous avons obtenu un permis d'événement du parc marin Saguenay-Saint-Laurent pour tenir notre activité dans les limites du parc national», explique Rémi Aubin qui apprécie l'implication de l'organisme dans les activités du tournoi de pêche.
Il y aura des trophées pour les plus belles prises pour ce qui est des ouananiches, des dorés, des truites de mer et des éperlans. 
Poisson de fond
Une nouvelle catégorie vient d'être ajoutée cette année à titre participatif avec les poissons de fond.
«On prépare le 20e anniversaire et la pêche au poisson de fond est une activité permise en période estivale. On veut inciter les pêcheurs à utiliser leur bateau pour taquiner la morue, le sébaste, la plie et le turbot» met en relief le président d'honneur du tournoi qui espère que la pêche aux poissons de fond se pratique autant l'hiver que l'été sur le fjord du Saguenay.
Tous les pêcheurs qui captureront un poisson de fond dans le cadre du tournoi de pêche seront éligibles au tirage d'un voyage de pêche pour quatre personnes sur le lac Ontario, d'une valeur de 1200 $, avec le guide Robert Lalancette.
Remise à l'eau
«Même si les pêcheurs peuvent conserver leur capture, nous encourageons toujours la remise à l'eau es prises quand cela est possible, ça démontre une belle attitude sportive en plus de protéger la ressource», soutient Rémi Aubin, qui se fera un plaisir de remettre les trophées aux gagnants dans les différentes catégories lors du souper de clôture dimanche soir au Hangar de la zone portuaire de Chicoutimi.
Au bout de la ligne
• Pourvoyeurs illégaux : Les agents de protection de la faune du Nord-du-Québec nous informent qu'ils ont procédé à deux opérations au cours des mois derniers pour mettre fin à des activités de pourvoirie illégales et à des activités de pêche illégales sur le lac Mistassini ainsi qu'à des activités de chasse à l'ours noir illégales à Lebel-sur-Quévillon. Après avoir enquêté pendant deux ans, 24 agents, venant des régions du Nord-du-Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Montérégie, ont mis fin aux activités de deux individus qui exploitaient illégalement une pourvoirie sur le lac Mistassini au nord de Chibougamau. Au total, les individus pourraient faire face à 14 chefs d'accusation et payer des amendes pouvant atteindre 25 550 $ auxquels s'ajoutent les frais de cour. À Lebel-sur-Quévillon l'opération avait pour but de mettre fin aux activités illégales d'un individu exploitant une pourvoirie sans permis. Si l'individu est reconnu coupable, il pourrait être passible d'amendes totalisant plus de 9125 $. Un second individu est également impliqué dans cette enquête pour avoir participé à ces activités et pourrait avoir à payer des amendes minimales de 1825 $.
Chasseurs généreux : La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) et le réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ) lancent pour une deuxième saison le programme de don de viande de gibier Chasseurs généreux. La première année de déploiement provincial a permis de distribuer plus de 2,4 tonnes de venaison à des personnes dans le besoin à travers tout le Québec, le programme revient en force et promet des résultats encore plus éclatants pour 2017. Chasseurs et trappeurs pourront, dès ce printemps, faire un don de venaison d'ours noir, car ce gros gibier est désormais accepté dans le programme en plus de l'orignal et du cerf de Virginie, récoltés à l'automne. « La viande d'ours noir est excellente au goût et constitue une source de protéine de grande qualité qui mérite d'être mise en valeur », indique la fédération. Pour trouver un centre de débitage certifié qui accepte l'ours noir dans votre région, visitez le site web chasseursgenereux.com. Les chasseurs et les trappeurs qui désirent faire don d'un ours noir complet sont invités à consulter la liste spéciale des centres de débitage acceptant la découpe complète des ours noir, également disponible sur le site Internet du programme.
• La Réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi à la Nation crie de Mistissini : Le Gouvernement du Québec a décidé de confier l'exploitation de la Réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi à la Nation crie de Mistissini en délégation de gestion. « La gestion de la réserve faunique était assurée, depuis 2005, conjointement par la Nation crie de Mistissini et la Sépaq, tel qu'il est prévu dans l'entente entre le Gouvernement du Québec et les Cris du Québec, communément nommée la paix des braves », indique le ministère par voix de communiqué. Il s'agit d'une délégation de gestion semblable à celle de la Réserve faunique Ashuapmushuan.