De gauche à droite sur la photo, Gilles Brassard, Michel Bouchard, Marcel Simard et René Bergeron, du chapitre régional de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, tiennent leur congrès à Alma le samedi 16 mars.

La pêche d’hiver au menu

CHRONIQUE / Le chapitre régional de la Fédération des chasseurs et pêcheurs tiendra son congrès annuel le samedi 16 mars au motel Cascades d’Alma alors que plusieurs sujets seront abordés avec des spécialistes du ministère des Forêts de la Faune et des Parcs. Lors de ce congrès, les représentants de la vingtaine d’associations de chasse et pêche de la région seront présents pour les délibérations.

« Plusieurs de nos membres sont intéressés par la pêche d’hiver sur l’ensemble du territoire et il y aura des discussions à ce sujet », indique Gilles Brassard, qui présidera son dernier congrès annuel après plus de 30 ans de bénévolat au sein de l’organisme. Plusieurs amateurs de pêche aimeraient bien combiner leurs activités de motoneige et de villégiature hivernale avec la possibilité de pêcher dans le lac en face de leur chalet. De plus en plus d’adeptes ont en effet transformé leur chalet d’été pour la villégiature d’hiver et la possibilité de se pêcher un repas de truite pendant leur randonnée.

Le ministère a récemment autorisé la pêche sportive d’hiver à l’omble de fontaine lors de la fin de semaine du 8, 9 et 10 mars derniers sur le lac Xavier, à Saint-Fulgence. L’Association des riverains a obtenu cette permission pour célébrer sa 80e année d’existence. Normalement, la pêche d’hiver de l’omble de fontaine est interdite en période hivernale pour ne pas nuire à la pêche estivale, mais dans certains cas, quand les populations ne sont pas menacées, des permissions peuvent être accordées à des organismes qui en font la demande.

D’autres sujets seront abordés comme les impacts du plan de gestion de l’orignal, les populations d’éperlans et les suivis sur l’opération braconnage de 2017. Le directeur de la Corporation de LACtivité pêche sera également au nombre des intervenants pour aborder différents sujets comme la pêche au doré et à la ouananiche, en plus de faire le point sur les frayères à éperlan et la pêche en rivière.

« Cette année, nous compterons sur la présence d’invités de marque avec la participation de Marc Renaud et Gilles Jacques, respectivement président provincial et secrétaire-trésorier de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs », ajoute Gilles Brassard.

Le départ du président donnera l’occasion aux membres de la fédération d’élire un nouveau président. Le directeur de l’Association des sauvaginiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Michel Bouchard, s’est montré intéressé par cette responsabilité et devrait poser sa candidature pour le prochain mandat.

Fjord : fin de la pêche d’hiver au poisson de fond sur le fjord

Les amateurs de pêche au poisson de fond dans le fjord du Saguenay ont profité de la dernière fin de semaine de pêche sur les glaces du fjord. Mes informateurs me disent que la pêche à l’éperlan a été meilleure que l’an dernier, que les morues et sébastes étaient de taille plus importante que l’an passé et que les petits sébastes qui faisaient la vie dure à l’éperlan avaient retrouvé des profondeurs de 30 à 50 pieds, s’éloignant ainsi de l’habitat de l’éperlan.

De nombreux turbots (flétans du Groenland) ont été pêchés cet hiver et il n’est pas rare que certains adeptes aient réalisé leur quota avec cinq turbots. On a dénombré aussi plusieurs captures accidentelles de flétan du Groenland dont les spécimens ont été remis à l’eau. Des représentations seront d’ailleurs faites auprès de Pêches et Océans Canada afin d’autoriser une pêche sportive de ce poisson de fond au cours des prochaines années, un dossier à suivre.