En plus de l’information pertinente sur la chasse et la pêche, la page Facebook du MFFP se permet quelques clins d’oeil comme celui de la comédienne Sarah-Jeanne Labrosse, qui campe le rôle de la fille d’un chasseur qui lui a transmis sa passion pour cette activité. «Pour le tournage du film, La contemplation du mystère, la jeune comédienne a obtenu son permis de chasse et a appris à manier l’arc», indique le gestionnaire de la page.

La chasse et la pêche, d’importants moteurs économiques

CHRONIQUE / Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a rendu public son rapport annuel de gestion 2018-2019 le mois dernier. Ce document présente les principales réalisations du ministère au cours de cette période se terminant au mois d’avril 2019. Évidemment, le secteur forestier occupe une place importante dans les activités du ministère, mais la faune représente encore un secteur très actif au sein des adeptes de la chasse et de la pêche.

On y apprend notamment que la faune génère plus de 900 millions de dollars d’impact sur le produit intérieur brut du Québec et que plus de 12 000 emplois sont reliés à ce domaine. En 2018-2019, le Québec a délivré 1,2 million de permis de chasse, de pêche et de piégeage. On compte 649 espèces de vertébrés dans la province, dont 38 espèces menacées ou vulnérables. Le territoire renferme pas moins de 728 pourvoiries, zecs et réserves fauniques.

Parmi les activités en lien avec la faune, nous apprenons que la Fête de la pêche, ce rendez-vous annuel destiné à assurer une relève pour la pêche sportive au Québec, a attiré 74 000 participants de tous âges en 2018 dans tout le Québec.

Communication et réseaux sociaux

Le MFFP gère aussi depuis quelques années une page Facebook où sont relayées de nombreuses informations quotidiennement. Plus de 44 000 abonnés suivent cette page d’information alors qu’en parallèle, la page Facebook de la Fête de la pêche compte près de 18 000 abonnés. Le ministère travaille également au déploiement d’une solution d’affaires intégrée, misant sur la vente en ligne des permis de chasse, de pêche et de piégeage et sur l’actualisation du processus d’enregistrement des espèces fauniques prélevées.

En ce qui concerne le caribou forestier, le ministère a porté à 244 le nombre de bêtes munies d’un collier émetteur pour permettre leur suivi et a mené à bien des inventaires aériens dans quatre régions administratives, sur une superficie totalisant 123 250 km2.

Au 31 mars 2019, l’effectif en poste du ministère totalisait 2675 employés, dont 205 en poste au Saguenay–Lac-Saint-Jean, soit 7,7 % des ressources provinciales. Pour ce qui est des priorités régionales, notre région concentre ses objectifs pour faciliter l’accès au territoire public québécois en poursuivant les travaux visant à contrer l’appropriation du territoire pendant la saison de chasse à l’orignal sur le territoire libre du milieu périurbain, un sujet que nous avons déjà traité dans cette chronique.

Pêche hivernale

La Fondation de la faune du Québec nous informe que près de 2400 jeunes de 9 à 12 ans seront initiés à la pêche blanche cet hiver dans le cadre du programme Pêche en herbe. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le programme, réalisé avec le soutien financier de son partenaire principal, Canadian Tire, a permis d’initier à la pêche plus de 316 000 jeunes, dont 33 000 à la pêche blanche, depuis sa création en 1997.

Deux organismes de la région se sont inscrits au programme d’activité. Il s’agit de l’Association chasse et pêche Anse-Saint-Jean (Zec-L’Anse-Saint-Jean) pour la participation de 30 jeunes et du groupe Contact Nature Rivière-à-Mars de La Baie, avec la participation de 75 jeunes.

Prix Harfang des neiges 2020

Si vous connaissez un organisme ou quelqu’un d’exceptionnel pour son engagement et sa contribution exemplaire à la conservation, à la gestion et à la mise en valeur de la faune du Québec, c’est peut-être une occasion de lui rendre hommage en déposant sa candidature à la troisième édition des Prix Harfang des neiges 2020.

Ces prix seront remis à une organisation ou à une personne s’étant illustrée auprès de sa communauté par son dynamisme et son leadership, et ayant mis en oeuvre un projet dont les réalisations ont permis d’améliorer les connaissances, de susciter l’engagement ou de contribuer à perpétuer les activités de chasse, de pêche et de piégeage. Les personnes ou organismes intéressés sont invités à soumettre une candidature, d’ici le 12 janvier 2020, dans l’une ou l’autre des six catégories suivantes : Contribution des sciences à la faune; Innovation en région; Coup de coeur Relève, Individuel; Coup de coeur Relève, Groupe; Excellence en bénévolat ou Bâtisseur. Les modalités et les formulaires pour l’appel de candidatures sont accessibles à : https://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/prix-harfang-neiges.