Les embarcations sont amarrées en face du camp Giroux sur le grand lac des Neiges.

Forfait parfait au Camp Giroux

CHASSE ET PÊCHE / Le secteur du Camp Giroux sur le grand lac des Neiges, dans la Réserve faunique des Laurentides, propose un concept d'hébergement qui convient parfaitement à un voyage de pêche d'un groupe de huit à 10 personnes en plan européen.
Facilement accessible par un chemin forestier de 22 km menant à la Forêt Montmorency près de Québec à partir de la route 175. Le chemin d'accès est praticable en automobile, mais il faut un véhicule 4 X 4 pour accéder aux lacs situés en périphérie du grand lac des Neiges. 
Campés sur les berges d'un magnifique lac perché en hauteur entouré de montagne, les pêcheurs peuvent profiter d'un camp de quatre personnes et de deux camps pouvant accueillir de deux à trois personnes. Les unités d'hébergement en bois rond sont unies par un grand trottoir de bois avec vues sur le lac.
Chaque unité d'hébergement permet aux clients de jouir d'une certaine intimité alors que la vie commune se déroule dans le camp principal où se trouve la salle à manger, un foyer de pierres et une cuisine très spacieuse avec tous les équipements nécessaires.
Pour les amateurs de bonne cuisine, c'est un véritable bonheur de profiter de la cuisinière au gaz dotée de deux fours, six ronds de cuisson et une grande plaque. Ce n'est donc pas un problème de préparer les repas pour huit ou dix personnes et surtout de faire sauter sur la grande plaque les truites mouchetées fraîchement pêchées. Les clients peuvent aussi profiter de trois réfrigérateurs pour conserver toute la nourriture pendant la durée de leur séjour et de tout l'équipement nécessaire en ce qui concerne la cuisine.
Les camps en bois ronds, réunis par un trottoir de bois, font face au lac des Neiges et offrent une magnifique vue avec le camp cuisine au centre.
Deux générations de guides de pêche, Michaël Mongeau, 19 ans, et Donia Labonté, 62 ans, guide de 39 ans d'expérience sur le lac des Neiges.
Une fois arrivés sur place, les clients sont accueillis par le guide et gardien du campement, Donia Labonté, un bon gaillard à la longue barbe grise qui compte près de 40 ans d'expérience de pêche sur le grand lac des Neiges. Les véhicules peuvent se garer près des camps pour le déchargement des bagages avant de stationner derrière les campements pour le reste du séjour de pêche.
Le guide vous fera faire le tour des installations à commencer par la cabane à poisson. À l'intérieur de la cabane se trouvent des réfrigérateurs où sont remisés les vers de terre et la truite que vous allez capturer durant votre séjour. Donia Labonté s'occupe d'éviscérer et de nettoyer vous prises à votre retour de la pêche et les dépose dans des sacs de plastique pour le transport.
Les pêcheurs partent sur le lac avec une glacière et des contenants de glace pour conserver la truite tout au long de leur partie de pêche. Une dizaine de chaloupes en aluminium de bonne qualité au fond plat sont amarrées aux quais équipées de moteur 9,9 hp en excellente condition, facile à démarrer et à manipuler. Chaque embarcation est aussi munie de bancs avec dossier pour plus de confort et allonger le temps de pêche.
Près du quai les pêcheurs trouveront dans un petit cabanon les vestes de flottaison individuelles et des coussins pour installer dans les embarcations. Chaque matin, vers 5h, le gardien de camp veille à remplir les réservoirs d'essence de chaque embarcation et d'écoper les chaloupes s'il y a eu de la pluie pendant la nuit. Le service est hors pair. Pendant la journée, Donia Labonté passera dans la salle commune pour vider les poubelles et vous approvisionner en eau potable avec des réservoirs de 18 litres. Le gardien de camp est présent en tout temps sur place pour répondre à vos besoins et pour vous suggérer les meilleurs endroits de pêche sur le grand lac où il a guidé pendant 34 ans.
Antoine Boucher en compagnie du guide Jérémy Tremblay avec une belle mouchetée sur le lac des Neiges.
Marie-Andrée Rodrigue a capturé sa limite de prise quotidienne avec le guide Jérémy Tremblay sur le lac des Neiges.
Grises et mouchetées
Les clients ont le choix de pêcher sur le grand lac des Neiges ou de partir en excursion sur un des dix lacs situés en périphérie. Ces lacs doivent être partagés avec la clientèle du légendaire Pavillon lac-des Neiges, l'ancien camp des ministres. Il faut donc s'assurer dès votre arrivée de faire part de vos intentions au gérant du camp pour réserver un lac durant votre séjour. Certains lacs sont équipés du nécessaire pour la cuisson sur une île en plein milieu du lac afin de préparer de «shore lunch».
Pour notre part nous avons choisi de concentrer notre effort de pêche sur le lac des Neiges. Les embarcations sont en face des chalets d'hébergement et ça permet aux membres du groupe de pêcher à leur rythme. Les lève-tôt peuvent profiter de la pêche du matin et revenir au camp pour le dîner. En cas d'intempérie, c'est plus facile pour les clients de revenir au camp avant d'être détrempé. Selon les endroits de pêche suggérés par le guide vous avez le choix de pêcher tout près des quais ou de vous offrir une balade, moteur au maximum sur le grand lac pendant 30 minutes, pour tenter votre chance dans des secteurs reconnus pour la qualité de la pêche.
Lors de la deuxième journée, je suis parti avec notre guide de pêche Jérémy Tremblay à la sortie d'un ruisseau où j'ai capturé une mouchetée d'une livre et quart (567g) à la mouche sèche avec une muddler. Après quelques tentatives infructueuses, je racontais à mon guide qu'à l'époque on jetait nos ''botches'' de cigarette à l'eau et que les truites sautaient dessus pour les attraper. Je décide d'installer une muddler orange comme un mégot de cigarette et paf! au premier lancer la moucheté est venu la gober à partir du fond, un beau spectacle.
La limite de prise et de possession dans la Réserve faunique des Laurentides est de 15 truites mouchetées et de deux truites grises (touladi). Les forfaits pour le camp Giroux sont offerts à partir de 125 $ par personne en basse saison (du 11 juillet au 30 août). Les camps sont éclairés au propane et heureusement, il n'y a pas de réseau internet.