La Sainte-Marguerite est la plus importante des rivières saguenéennes pour la truite de mer.

Fin de la saison de pêche

CHRONIQUE / La saison de pêche à la truite se terminera le dimanche 8 septembre pour l’ensemble des territoires de pêche de la région incluant le lac Saint-Jean. Les amateurs pourront profiter des deux dernières journées de la saison pour taquiner la truite avant de troquer leur canne à pêche pour leurs armes de chasse.

La dernière saison de pêche a débuté tardivement en raison d’un printemps tardif. De nombreux pourvoyeurs ainsi que certaines réserves fauniques ont dû annuler des forfaits de pêche déjà vendus en début de saison, car les lacs n’étaient pas encore libérés de leur couche de glace alors qu’à d’autres endroits, une épaisse couche de neige rendait les chemins forestiers secondaires inaccessibles.

Ce printemps tardif a cependant permis aux adeptes de connaître du succès de pêche au mois de juillet alors que la température de l’eau était encore froide. Le temps chaud de la fin juillet et du début du mois d’août ont rendu la tâche plus difficile, mais dès la mi-août les succès de pêche sont revenus au rendez-vous.

Truites de mer

Les mordus de la pêche qui veulent prolonger leur saison pourront profiter des prochaines semaines pour jouir des plaisirs de la pêche à la truite de mer dans les différentes rivières tributaires du Saguenay. La rivière Sainte-Marguerite, dans le secteur de Sacré-Coeur, est un cours d’eau très populaire pour les amateurs de pêche à la truite à gué.

La Sainte-Marguerite est la plus importante des rivières saguenéennes pour la truite de mer. Jusqu’au 15 septembre, les amateurs qui souhaitent taquiner la truite doivent être détenteurs d’un permis de pêche au saumon pour mettre les pieds dans la rivière. Cependant, à compter du 16 septembre jusqu’au 15 octobre, vous n’avez pas besoin de permis de saumon, il vous suffit d’avoir votre permis de pêche sportive du Québec et acquitter le droit de pêche journalier pour pêcher dans la rivière.

La pêche automnale de la truite de mer est une activité vraiment exceptionnelle pour les amateurs. Dans la fraîcheur du matin ou dans une belle luminosité de fin de journée, les disciples de Saint-Pierre se mesureront à celle qu’on surnomme la bleue du Saguenay.

En début de saison, jusqu’au 15 septembre les pêcheurs se mesurent aux géniteurs qui pèsent entre deux et sept livres (1 et 3 kg) qui montent pour se reproduire sur les sites de fraie. À partir du 16 septembre se produit la deuxième montaison des truites immatures, mais qui migrent dans la rivière pour passer l’hiver en eau douce. Certaines vont choisir de rester dans le Saguenay, mais elles vont hiverner dans le secteur de Chicoutimi dans des aires d’eau douce.

La bleue est une truite typiquement Saguenéenne, car ces poissons complètent leur cycle de vie entièrement dans le Saguenay et ses affluents sans se rendre dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. La bleue du Saguenay, avec sa belle robe argentée, offre donc de belles heures de plaisirs avec des spécimens qui mesurent entre 10 et 14 pouces (25 et 35 cm).

Chasse à l’orignal

Pendant que les amateurs de pêche allongeront leur saison en s’amusant sur les rivières, les adeptes de la chasse à l’orignal à l’arc et à l’arbalète prendront d’assaut la forêt de la zone 28 à compter du samedi 7 septembre jusqu’au 22 septembre.

La zone 28 regroupe l’ensemble des territoires de chasse du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La saison de chasse à l’orignal avec arme à feu s’étendra, quant à elle, du 28 septembre au 18 octobre. Les disciples de Nimrod profiteront d’une saison permissive cet automne alors qu’ils pourront chasser les femelles, les mâles et les veaux.