Ernie Wells, de Rimouski, fait partie du club sélect des deux livres de la Réserve faunique de Portneuf. On le voit ici montrant ses prises de la première avant-midi de pêche.

Club des deux livres dans Portneuf

CHRONIQUE / Cette semaine j'ai vécu une de mes journées top cinq de pêche sous la pluie. Nous étions dans la Réserve faunique de Porneuf située à environ 100 kilomètres à l'ouest de la ville de Québec, dans un impressionnant décor de forêt mixte, sur l'un des nombreux lacs de tête du territoire. Les imperméables n'ont pas suffi à la tâche, les clapotis de la pluie tropicale sur le lac étaient un spectacle impressionnant.
J'étais en compagnie de collègues chroniqueurs chasse et pêche du Québec pour découvrir ce magnifique territoire qui regorge de belles truites mouchetées de tailles appréciables. Nous étions hébergés dans le chalet du Coteau sur les berges du lac de Travers sertie au creux des montagnes au centre de la réserve faunique.
Pendant qu'on se faisait inonder dans la chaloupe et qu'on ne fournissait pas d'écoper l'embarcation, mon collègue Ernie Wells animateur de l'émission de radio Rendez-vous nature au Bas-Saint-Laurent avait déjà récolté une mouchetée de plus de deux livres. En arrivant au camp, il était bien fier de nous montrer ses prises de belle taille et de remplir le formulaire «Bienvenue au club des 2 livres», un privilège qui permet de recevoir par la poste un certificat de la réserve faunique qui reconnaît vos qualités de pêcheur.
Évidemment le défi était lancé pour tout le monde, mais la pluie et l'arrivée d'un front froid a ralenti les ardeurs des ombles qui se tapissaient au fond des lacs. Nous avons tout de même réalisé quelques belles prises de qualité, mais un seul membre de notre groupe est reparti avec les honneurs des deux livres.
Située à un peu plus d'une heure de Québec, la réserve de Porneuf fait partie des joyaux du réseau des réserves fauniques. En plus de l'omble de fontaine, les adeptes peuvent aussi capturer du touladi (truite grise), de l'omble chevalier, de l'omble moulac et du maskinongé.
Petit territoire, gros poissons
La Réserve faunique de Portneuf est un territoire de 775 km2 qui compte 375 lacs (150 lacs sont exploités pour la pêche) et 11 rivières aménagés dans les huit secteurs d'hébergement avec une quarantaine de chalets d'hébergement. En comparaison la Réserve faunique des Laurentides a une superficie de 7861 km2 avec plus de 2000 lacs et rivières. Les gens de Portneuf aiment bien préciser que leur réserve est plus petite, mais que les poissons sont plus gros, voilà c'est dit. 
Le territoire faunique a été créé en mai 1968 dans la foulée du Grand Déclubage du gouvernement du Québec qui visait à redonner la forêt aux Québécois en éliminant les clubs privés de chasse et pêche. Le territoire de la réserve de Portneuf comptait pas moins de 22 clubs privés à cette époque.
Le directeur de la réserve, Mathieu Caron, affirme que la clientèle montre un très haut taux de satisfaction et que la qualité de pêche du territoire est reconnue partout en province. La limite de prise et de possession est de dix ombles de fontaine de ce secteur. «Les gens préfèrent capturer dix truites de belles tailles au lieu de 15 ou 20 de petite taille», dit-il en prenant soin de ne pas froisser les autres territoires du Québec.
Le réseau routier de la réserve faunique est en bon état de façon générale, mais les clients doivent privilégier des véhicules utilitaires pour accéder à certains lacs inaccessibles en voitures. La signalisation routière est très visible le long des routes forestières et il est très facile de se repérer sur le territoire avec l'aide de la carte du territoire. Les amateurs doivent aussi savoir que l'utilisation d'un moteur à essence (max. 9,9 forces) est permise sur tous les lacs de la réserve attribués à la pêche.
Préposés au bonheur
Les secteurs d'hébergement comptent sur la présence de préposés aux activités qui facilitent la vie aux clients qui ont loué des chalets. Ces employés veillent sur le confort des pêcheurs et se rendent disponibles pour solutionner les problèmes que ce soit au niveau des équipements de chalet, des conseils de pêche ou pour les équipements de pêche comme les embarcations et les moteurs.
J'ai croisé sur le territoire un jeune finissant au diplôme d'études professionnelles en protection et exploitation de territoires fauniques à La Baie qui occupe un poste de préposé aux activités, «En fait nous sommes préposés au bonheur, ici on fait affaire avec des gens heureux qui sont en vacances et pour la plupart des passionnés de la pêche», fait valoir le guide de 25 ans qui a fait son stage d'étude dans la réserve de Portneuf avant d'être embauché pour un emploi saisonnier.
Il faut noter que le réseau de la Sépaq embauche 50 % des finissants du CFP de La Baie qui possèdent une excellente formation et se débrouillent dans tous les domaines sur le terrain. 
Pour ceux qui aimeraient faire partie du club des deux livres, la Réserve faunique de Portneuf vous offre cette possibilité, vous trouverez les modalités de réservation en communiquant avec la Sépaq au 1 800 665-6527.