Le chalet ancestral d'Alcan est complètement restauré. Il ne manque que la peinture extérieure.

Bardsville retrouve sa noblesse

CHRONIQUE / Bardsville, le site de l'ancien club de pêche «Sainte-Marguerite Salmon Club» fondée officiellement en 1886 sur les rives de la rivière au saumon retrouve enfin ses lettres de noblesse. Les ouvriers terminent les travaux sur le bâtiment ancestral et la salle à manger et les résultats sont étonnants.
Le pavillon de la salle à manger a aussi été restauré et réparé.
Les responsables des travaux ont respecté l'aspect original des bâtiments en restaurant complètement les cheminées de pierre et les toitures en bardeau de cèdre. Les murs intérieurs ont été restaurés et les murs extérieurs du chalet ancestral d'Alcan et de la compagnie Price sont prêts à recevoir la peinture.
Il aura fallu sept ans d'inoccupation et plus de trois années de travaux pour restaurer trois chalets, le bâtiment ancestral d'Alcan et la salle à manger. Ce site fait partie du patrimoine régional de l'histoire de la chasse et de la pêche dans la région et c'est un véritable soulagement de constater que ce joyau serti au pied du mont Arthur-Leblanc au coeur de la vallée de la Sainte-Marguerite, dans le secteur de Sacré-Coeur retrouve ses lettres de noblesse.
Les rénovations du chalet principal devraient être terminées cet automne tout comme ceux de la salle à manger. Les infrastructures du site comptent le chalet ancestral au bord de la rivière, avec une capacité d'accueil de 12 personnes, cinq chalets de deux à quatre personnes et quatre unités de motel de deux à quatre personnes. La salle à manger peut accueillir 80 convives et le site compte une glacière en bois pour accommoder les pêcheurs.
Truite de mer
Les amateurs de truites de mer en rivière commencent à connaître de bons résultats selon les responsables au poste d'accueil de l'Association de la rivière Sainte-Marguerite à Sacré-Coeur. Présentement et jusqu'au 15 septembre, il est possible de pêcher la truite de mer en même temps que le saumon, mais vous devez cependant posséder un permis de pêche au saumon (le permis de remise à l'eau coûte 21,44$) et payer le tarif de la pêche au saumon sur la rivière (entre 40 $ et 65 $ par jour). Jusqu'à la mi-septembre dans les secteurs 1 - 2 -3 - 7B et 4, la limite de prise est de 5 truites par jour dont une seule de 14 pouces (35 cm) et plus. Il faut s'informer au poste d'accueil des différentes modalités.
Du 16 septembre au 15 octobre, qu'on désigne comme la saison de pêche à la truite de mer dans la Sainte-Marguerite, on parle ici de la deuxième montaison de truite on rencontre les truites de mer immatures, la bleue comme on l'appelle, qui mesurent en moyenne entre 10-14 pouces. Pour cette période il vous suffit d'avoir votre permis de pêche sportive, pas besoin d'un permis de pêche au saumon pour accéder à la rivière et acquitter le droit de pêche journalier (25 $ par jour) pour cette période. Vous pouvez les taquiner entre la fosse 1 et 38 et dans la zone 7B. Vous devez utiliser une canne à moucher avec une mouche (non lestée).
Les amateurs peuvent faire de l'auto-enregistrement en se présentant au poste d'accueil à Sacré-Coeur ou à Bardsville, route 172 à la fosse 38 (KM 47) pour procéder eux-mêmes à leur enregistrement. Vous devez posséder votre permis de pêche et la somme d'argent exacte.
Le «Monstre de Matane à Rimouski»
Le désormais célèbre panache du « Monstre de Matane », cet orignal exceptionnel et légendaire non seulement pour sa grosseur et sa forme atypique, mais aussi pour sa saga judiciaire opposant le chasseur Jérémy Boileau à la Sépaq, lors d'une chasse à l'orignal dans la Réserve faunique de Matane, sera exposé en grande primeur régionale au 5e Salon National Chasse Pêche Plein Air de Rimouski, du 25 au 27 août au Centre des Congrès. Si vous passez dans le coin, vous pourrez y admirer ce panache unique au monde de 60 pointes, et dont la valeur atteindrait 300 000$.
Chasse expérimentale à Anticosti
Encore cette année, Sépaq Anticosti offre aux chasseurs la chance de participer à une chasse expérimentale dans le cadre d'une étude permettant d'évaluer les effets du broutage du cerf sur la forêt anticostienne à l'intérieur d'immenses exclos. Le nombre de places est limité. Cette chasse aura lieu cette année du 12 septembre au 17 octobre. Les secteurs de chasse sauront plaire aux sportifs et leur permettront, entre autres, de pratiquer la technique de chasse en battue. Les sportifs doivent former un groupe de quatre à cinq chasseurs. Le prix par personne est fixé à 1 410 $, pour un départ de Mont-Joli. Moyennant un supplément de 195 $ par personne, il sera possible de réserver un départ de Montréal ou de Québec, selon les disponibilités. Le forfait comprend le transport aérien et le transport sur l'île; sept jours sur l'île, dont six jours complets de chasse, un VTT par groupe de chasseurs; l'hébergement en camp rustique équipé de chauffage, d'éclairage et d'un poêle au propane, du nécessaire pour la cuisine et des toilettes sèches (il n'y a pas de réfrigérateur); permis de chasse scientifique permettant la récolte de trois cerfs sans bois ou d'un mâle et deux femelles, deux boîtes (maximum) pour le transport des cerfs; possibilité de chasse de groupe; services d'un gardien de territoire pour la logistique du séjour et l'enregistrement du gibier. On peut réserver au 1 800 463-0863.