L’épreuve sur route de l’événement est un copier-coller du parcours de la première étape du Grand prix cycliste de Saguenay.

Championnats canadiens: les parcours annoncés

Une étape importante vient d’être franchie dans l’organisation des Championnats canadiens de vélo sur route, présentés à Saguenay du 21 au 24 juin. Les parcours des différentes épreuves ont été dévoilés, après avoir été approuvés par Cyclisme Canada. Ancien cycliste élite, Simon Ouellet a activement travaillé à la conception des tracés. Le Robervalois est directeur adjoint et directeur de course dans l’organisation régionale. Il a mis ses connaissances à profit pour offrir des parcours qui risquent de tester les habiletés techniques et physiques des cyclistes, en plus d’offrir un spectacle intéressant pour les spectateurs.

Contre-la-montre

Le parcours du contre-la-montre individuel exploite un territoire qui n’a jamais été utilisé lors des dernières éditions du Grand prix cycliste ou de la Coupe des nations (U23). Le chemin Lévesque, qui mène à la station de ski Le Valinouët, sera le terrain de jeu des cyclistes le jeudi 21 juin, première journée des championnats canadiens.

Le départ se fera au kilomètre 4,5 et tout dépendant de la catégorie (junior, paracyclisme ou élite), les coureurs devront parcourir une partie ou la totalité de la route, avant de rebrousser chemin. Pour la catégorie élite homme, les inscrits devront se rendre au bout, à proximité du chalet d’accueil du Valinouët.

«Ce fut un bon défi pour trouver un parcours qui pouvait répondre aux demandes de Cyclisme Canada, puisqu’on devait avoir une route longue d’au moins 20 kilomètres, et c’est ce qu’on retrouvait avec la route du Valinouët, a exprimé Simon Ouellet. De plus, c’est un parcours très intéressant et qui est assez vallonné, en plus d’offrir de beaux paysages.»

Simon Ouellet estime que la dernière portion de l’épreuve élite homme devrait faire baver les cyclistes, alors que le dénivelé est relativement important, tout en prévoyant que les habiletés de pilotage devraient être mises en avant-plan lors du retour. La route est également jonchée de trois ponts en bois, mais il semble que le ministère des Tranports va apporter des modifications afin de rendre le tout plus sécuritaire. Les lattes de bois devraient être placées perpendiculairement à la route. «Je ne serais pas étonné que les favoris viennent faire du repérage la veille du contre-la-montre pour étudier le secteur», a prévenu Ouellet.

Course sur route

Si le parcours du contre-la-montre individuel est sous le signe de la nouveauté, celui de la course sur route est bien connu. Il est un copier-coller de la première étape du Grand prix cycliste de Saguenay.

Le circuit emprunte la 6e avenue, le chemin Saint-Jean, la rue Monseigneur-Dufour et le boulevard de la Grande-Baie, dans le secteur de La Baie, ce qui représente une boucle d’environ quinze kilomètres.

Lors du Grand prix cycliste, les cyclistes ont souvent profité de la montée de la 6e avenue pour tenter un grand coup.

« Un pur sprinteur ne devrait pas être en mesure de passer la bosse, mais un grimpeur dans une bonne journée pourrait partir en solitaire », a explique Simon Ouellet, un cycliste reconnu pour ses qualités de sprinteur ! 

« La montée de la 6e avenue n’est pas particulièrement abrupte, mais à la suite du plus haut pourcentage de dénivelé, ça continue à monter progressivement et le vent peut venir donner du trouble, a-t-il ajouté. C’est un endroit exposé aux vents et ça peut être un facteur important. »

Lors des championnats canadiens, les courses sur route seront présentées le vendredi 22 (paracyclisme, junior hommes et élite femme) et samedi 23 (junior femme et élite homme) juin. 

Le nombre de tours sera déterminé selon la catégorie.

Critérium

La dernière épreuve de l’événement, le critérium présenté le dimanche 24 juin, est possiblement celle qui devrait offrir le plus grand spectacle. 

Le circuit d’un kilomètre et demi, nommé Critérium de la maison blanche, a été tracé en plein coeur du quartier du bassin. Il emprunte les rues Bossé, le Doré, Dubuc, Dréan, Price et Sainte-Marthe.

Le fil d’arrivée, basé en haut de la côte Bossé, risque également d’être spectaculaire, sans oublier les six virages serrés du court parcours.

« Je voulais qu’on favorise la ville de Chicoutimi et qu’on fasse la course à un bel endroit, a partagé Simon Ouellet. J’ai participé à plusieurs critériums dans ma carrière et les plus beaux se retrouvent toujours près d’un centre-ville, où beaucoup de gens peuvent se masser. On a un parcours technique avec une belle arrivée et on en est vraiment fier. C’est l’épreuve à ne pas manquer et ça devrait être impressionnant. »

L’organisation régionale regarde aussi la possibilité de créer un village du vélo dans le secteur pour la journée de dimanche.

« On est vraiment chanceux d’avoir la présentation des championnats canadiens et ce n’est pas rien, a souligné Simon Ouellet. Il faut profiter de l’occasion pour assister à des courses de haut niveau. On va faire en sorte que ce soit un happening pour tout le monde. »