Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Francis Pelletier a amorcé sa première saison en classe Pro en janvier dernier sans vraiment d’attentes. Mais au fil des étapes, le Félicinois a cumulé des podiums et il a finalement conclu au 2e rang du classement final.
Francis Pelletier a amorcé sa première saison en classe Pro en janvier dernier sans vraiment d’attentes. Mais au fil des étapes, le Félicinois a cumulé des podiums et il a finalement conclu au 2e rang du classement final.

Championnat de snocross: Francis Pelletier, vice-champion Pro à sa première saison

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Tout un exploit, en fin de semaine, pour le Jeannois Francis Pelletier, qui a été couronné vice-champion de la classe Pro du Championnat national américain de snocross, et ce, à sa première saison dans la catégorie qui réunit la crème des meilleurs pilotes de tous horizons.

Mais le Félicinois a eu chaud, puisqu’au classement général final, il n’a devancé que par un tout petit point le détenteur du 3e rang, Oskar Norum, à l’issue de la dernière des huit étapes du Championnat Amsoil Snocross à Eagle River, au Wisconsin.

Joint pendant qu’il était sur le chemin du retour, le pilote de 24 ans avoue qu’il ne réalise pas encore vraiment qu’il est vice-champion, car la fin de semaine a été difficile. Les dernières courses de la saison ont été féroces et personne ne voulait rien concéder.

Francis Pelletier (#220) a connu une saison du tonnerre à ses débuts dans la classe Pro du circuit américain de snocross. En fin de semaine, au Wisconsin, il a été couronné vice-champion.

De fait, le pilote #220 de l’écurie américaine Warnert Racing a connu des résultats en dents de scie, surtout le samedi. Le vendredi, il a pris le 2e rang de la première ronde de qualifications, mais a fini 6e dans la seconde. En finale, il a terminé au pied du podium, avec une 4e place. Samedi, la journée avait bien commencé alors qu’il a remporté la première ronde de qualifications. Il a ensuite pris le 5e rang dans la seconde, mais en finale, ça ne s’est pas déroulé comme il l’espérait et il a conclu en 10e position. « En finale, je suis tombé et je me suis retrouvé dernier. Je me suis fait rentrer dedans, mais ce ne sont pas des courses où les gens veulent ton bonheur », image-t-il avec humour.

« Le championnat s’est joué quand ils ont montré le drapeau blanc (du dernier tour), ça brassait et c’est là que je me suis fait rentrer dedans. Il restait la moitié de la piste à finir. Ma motoneige pouvait continuer d’avancer, mais il n’y avait plus de frein parce que la poignée était cassée, le marchepied était plié en deux et je ne pouvais plus mettre le pied dessus », relate celui qui n’a heureusement pas été blessé.

De retour l’an prochain

L’an dernier, le jeune homme avait été couronné champion en Pro Lite, ce qui lui avait valu d’être promu en classe Pro pour la présente saison. Cette année, le pilote natif de Normandin s’était donc donné comme objectif de prendre de l’expérience et de faire des podiums si l’occasion se présentait. La saison aura certes été bien au-delà de ses espérances.

Francis Pelletier rappelle cependant qu’il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte pour réussir à se hisser sur le podium du circuit. Et même s’il donne son maximum chaque fois, cela ne se traduira pas toujours par un podium.

Francis Pelletier (à droite).

« Dans le Pro, c’est dur et il faut toujours travailler jusqu’à la dernière seconde. Le championnat s’est d’ailleurs joué dans le dernier tour. Il y a un peu de chance, mais il faut que tu sois bon, que tu sois fort et constant. Il faut être conscient qu’il faut faire les bons enchaînements en piste et vraiment tout donner jusqu’à la fin. Mais je n’aurais jamais pensé qu’à mon premier tour en classe Pro, j’allais batailler pour être deuxième au final ! », convient celui qui ne tient surtout rien pour acquis.

« Et ça ne veut pas dire que toutes les années, je vais me battre pour la deuxième place, précise-t-il. Mais c’est sûr que cette année, je suis arrivé bien préparé mentalement et physiquement. J’avais la force pour me battre jusqu’à la fin et finalement pour le classement. Toutefois, durant toute la saison, je n’ai pas couru pour un classement, mais juste pour essayer d’être un des meilleurs. Et c’est ce qui a payé au final. Je ne me suis pas occupé des points. En fin de semaine, ça n’a pas super bien été parce que j’avais beaucoup de pression et je n’ai pas bien dormi cette semaine, parce qu’on rentrait pour cinq jours de courses avec cinq points d’avance. Je savais bien que tout pouvait arriver ! »

L’équipe Warnert Racing a célébré sobrement son titre de vice-champion. Quant au jeune pilote, il compte bien être de retour l’an prochain parce que les courses de snocross sont sa passion. Mais pour l’instant, le nouveau papa rentrera au bercail et fera sa quarantaine avant de reprendre son travail en forêt au sein de l’entreprise familiale, Accès Forêt.

À sa première saison en classe Pro, le pilote jeannois Francis Pelletier a brillé, en classe Pro du circuit américain de snocross, en étant couronné vice-champion.