Le projet de rénovation du centre Georges-Vézina a été dévoilé par le maire Jean Tremblay dans l'édition du 17 janvier du Progrès-Dimanche.  L'idée de réduire les dimensions de la patinoire ne sera probablement pas retenue.

CGV: Jean Tremblay revoit sa position

Le dossier de la rénovation du centre Georges-Vézina présenté par le maire de Saguenay, Jean Tremblay, il y a une dizaine de jours, a connu un rebondissement inattendu, lundi, quand le principal intéressé a laissé entendre que l'idée de réduire la dimension de la patinoire ne sera probablement pas retenue.
Il a émis ce commentaire dans un court message publié sur le site internet de Saguenay.
Le 17 janvier, lorsque le projet évalué à 25 millions$ a été dévoilé par Progrès-Dimanche, la disparition de la patinoire olympique en faisait partie. La nouvelle a évidemment fait beaucoup jaser depuis, particulièrement dans les milieux du patinage de vitesse courte piste. Cette discipline est l'une des rares où le Saguenay-Lac-Saint-Jean produit des athlètes de niveau international et plusieurs intervenants ont exprimé clairement leurs craintes sur les conséquences possibles d'une telle décision.
Lundi, le maire Tremblay a apporté un éclairage nouveau sur le projet. Il est toujours dans les plans, mais la patinoire olympique devrait survivre aux rénovations.
«Dans le cas de la glace au centre Georges-Vézina qu'on veut rendre moins large, on a lancé un débat justement parce qu'on veut avoir votre idée, a dit le maire de Saguenay. Je tiens à vous dire qu'on a de fameuses de bonnes idées, des réflexions très intéressantes qui nous sont données et qui nous portent à croire que la solution est probablement de laisser la glace telle qu'elle est.
«Je suis content de vous entendre et on va continuer parce qu'il y aurait peut-être d'autres options. Mais l'option la plus probable est que ça reste tel que c'est là.»
Le maire de Saguenay n'a pas voulu accorder d'entrevue officielle sur le sujet au cours de la journée de lundi, jugeant que trop d'éléments du dossier manquent encore.
Plusieurs millions $ investis dans les arénas
Depuis le début des années 2000, plusieurs millions$ ont été investis sur le territoire de Saguenay pour rénover les différents arénas de la municipalité. Le dernier en liste est l'aréna de Kénogami et le prochain sera le Centre sportif Jean-Claude Tremblay de La Baie. À cet endroit, la surface de béton sous la vieille patinoire sera refaite et les compresseurs seront changés dès que la saison de hockey aura pris fin. Les appels d'offres pour les travaux ont été publiés la semaine dernière. Voici un aperçu des rénovations effectuées aux arénas de Saguenay depuis 2000. Serge Émond
Aréna de Kénogami
Année: 2015
Coût: 4 millions$
Travaux: réfection de la salle mécanique et du système de réfrigération. Rénovation des gradins et des salles de bain
Palais des sports
Année: 2005
Coût: 9 millions$
Travaux: réfections complètes à l'intérieur et l'extérieur
Centre Georges-Vézina
Année: 2002
Coût: 6,2 millions$
Travaux: Loges corporatives, nouveaux sièges et aménagement de la patinoire olympique.
Année: 2014
Coût: 2,75 millions$
Travaux: réaménagement et agrandissement, réfection du stationnement
Foyer des loisirs
Année: 2012
Coût: 3,3 millions$
Travaux: nouveau système de réfrigération et nouvelles bandes et baies vitrées. Réfection de la toiture
Centre Jean-Claude Tremblay
Année: 2012
Coût: 14 millions$
Travaux: construction d'une deuxième glace
Aréna Marina Larouche
Année: fin 2014 à début 2015
Coût: 3 millions$
Travaux: surface de béton de la patinoire, bandes et baies vitrées. Chambres et douches refaites. Meilleur système d'aération
Pavillon de l'agriculture
Année: Depuis dix ans
Coût: 350 000 $
Travaux: Revêtement externe et réfection de la salle mécanique, des vestiaires  des joueurs et des douches. Installation du système de réfrigération auparavant utilisé à l'aréna du Plateau du parc.
Aréna et pavillon de services de l'UQAC
Année: 2009
Coût: 15 millions $
Travaux: construction de l'aréna
Centre Paul-Étienne Simard de Laterrière
Année: 2015
Coût: 450 000 $
Travaux: Installation de l'ancien compresseur de Place du citoyen.