Catherine St-Gelais commence à faire sa marque dans le monde du CrossFit. Avec ses coéquipières Audrey Paradis et Mirakim Couvrette, la Félicinoise participera à sa première compétition internationale, du 12 au 15 janvier, à Miami, en Floride.

Catherine St-Gelais se rendra à Miami

La Félicinoise Catherine St-Gelais se mesurera pour une première fois à la crème du CrossFit en équipe, du 12 au 15 janvier, au Wodapalooza Fitness Festival, à Miami, une compétition de calibre international.
Catherine St-Gelais a largement dépassé ses attentes lors de la qualification qui regroupait plus de 200 équipes avec ses coéquipières de l'équipe XPN RX Lab, Audrey Paradis et Mirakim Couvrette. Le trio devait réaliser les dix épreuves réglementaires dans un délai de dix jours. «On faisait une ou deux épreuves par jour et on s'est laissé du temps à la fin pour reprendre celles où on avait moins bien performé», explique celle qui a obtenu en décembre son baccalauréat en nutrition à l'Université de Montréal.
Les trois partenaires visaient une place dans le deuxième volet de la compétition, appelé RX. Pour ce faire, elles devaient se classer entre la 31e et la 75e position, mais ont plutôt arraché la 17e place pour faire leur chemin dans la division élite. «Je n'avais pas trop d'attentes. Je commence la compétition», précise Catherine St-Gelais qui s'entraîne au gymnase Le Vestiaire, ouvert à l'automne, elle qui s'adonne au CrossFit depuis maintenant trois ans.
«La première année, c'était à Saint-Félicien avec un ballon et une boîte», précise-t-elle, estimant qu'elle s'en sort bien dans toutes les facettes du sport qui ne cesse de gagner en popularité, surtout dans les épreuves qui exigeantes pour le bas du corps. «Mon passé de 14 ans dans le patinage de vitesse me donne un coup de main», fait valoir la soeur de Marianne St-Gelais, qui a d'ailleurs le même dynamisme en entrevue.
Lors d'une compétition en équipe, les trois membres unissent leurs efforts, que ce soit lors d'un parcours à relais ou pour compléter une combinaison d'épreuves. «Tu ne peux jamais dire: ''toi tu es sur le banc et tu ne fais rien''», image Catherine St-Gelais, convenant que la compétition floridienne servira d'apprentissage. Les membres du trio veulent tout de même mieux faire que lors des qualifications.
«Je pense que ce sera très difficile d'aller chercher les meilleures équipes. Un top-15 à mon avis serait réaliste. Comme d'habitude, je veux donner mon 110% et avoir du plaisir», annonce Catherine St-Gelais, mentionnant qu'après cette première expérience, suivra le processus de qualifications pour l'épreuve reine des Jeux CrossFit en mars. Les Québécoises viseront alors dans un premier temps une participation au concours régional, prélude à la compétition la plus relevée au monde.