Bien connue pour ses performances en vélo de montagne, Catherine Fleury aura l’occasion de se faire valoir au routier et au critérium la semaine prochaine, dans le cadre des Championnats canadiens de cyclisme sur route présentés à Saguenay. L’Almatoise courra pour l’équipe féminine Macogep/Argon 18.

Catherine Fleury vivra une première

Bien connue pour ses performances en vélo de montagne, Catherine Fleury fera découvrir une nouvelle facette de ses talents de cycliste, la semaine prochaine, lorsqu’elle courra sous les couleurs de la formation féminine Macogep/Argon 18 à l’occasion des Championnats canadiens sur route présentés à Saguenay du 21 au 24 juin.

L’Almatoise s’est en effet jointe à l’équipe professionnelle pour la présente saison et participe à des événements lorsque son horaire le permet. «C’est la première fois que je joins une équipe sur route et c’est vraiment pour avoir accès à plus de courses préparatoires en début de saison. En raison de mes études (en médecine), je n’ai pas pu partir pour des camps en Californie ou pour d’autres courses en Europe», explique la jeune femme qui peut ainsi maintenir un bon volume d’entraînement.

C’est d’ailleurs grâce à l’Almatoise d’origine, Audrey Lemieux (tandem paralympique), qu’elle a pu être présentée au directeur de l’équipe, Gérard Penarroya. «Je m’entraînais avec Audrey durant le temps des Fêtes et comme elle fait déjà partie de l’équipe, elle m’a dit qu’elle pourrait parler de moi au directeur. Je savais que c’était la meilleure formation au Québec et que c’était une équipe UCI qui fait des courses en France. J’ai donc communiqué avec le directeur et il était intéressé parce que j’avais déjà fait quelques résultats de courses et qu’en vélo de montagne, mes résultats sonnaient bien. Il comprenait aussi que le vélo de montagne restait ma priorité et que je courrais quand je le pourrais», raconte-t-elle.

Bien connue pour ses performances en vélo de montagne, Catherine Fleury aura l’occasion de se faire valoir au routier et au critérium la semaine prochaine, dans le cadre des Championnats canadiens de cyclisme sur route présentés à Saguenay. L’Almatoise courra pour l’équipe féminine Macogep/Argon 18.

Comme elle est présentement en examens de fin de session, elle n’a pu s’absenter pour prendre part aux deux étapes de la Coupe Canada qui se déroule en Ontario. Sa participation aux nationaux sur route va lui permettre de maintenir la forme et sa préparation en vue des deux prochaines étapes de la Coupe du monde en vélo de montagne, en Italie (7-8 juillet) et à Andorre (14-15 juillet), suivies des Championnats canadiens de vélo de montagne.

Routier et critérium
«C’est vraiment l’fun que les Championnats canadiens soient ici, à Saguenay. L’organisation a préparé des parcours vraiment intéressants. Et pour moi, ce sera vraiment l’fun parce que c’est vraiment côteux», se réjouit-elle.

«Je vais participer à la course sur route à La Baie qui comporte une longue montée. Ce sera parfait pour moi, car ce sera des parcours où je pourrai me démarquer dans les côtes. Je ferai aussi le critérium, qui ressemble un peu au vélo de montagne de par ses relances. Ce sera une première pour moi avec ce calibre de critérium», ajoute l’Almatoise qui en sera à une deuxième expérience de championnats canadiens sur route. «J’avais déjà participé à des Championnats canadiens sur route à ma 2e année U23, à Lac-Mégantic. J’avais été dans l’échappée à 15 coureurs et c’était un parcours aussi vallonneux. Ça s’était bien passé», se remémore celle qui a aussi réussi une 7e place au Grand Prix de Sainte-Martine le 22 avril dernier. «On était seulement quatre de l’équipe. J’ai aimé mon expérience, mais c’était un parcours plat, ce qui n’est pas à mon avantage. J’ai fait des tentatives d’échappées, mais le peloton m’a rattrapée et ça s’est fini au sprint.»

Même si elle souhaite bien faire aux Championnats canadiens, Catherine fera passer les intérêts de l’équipe avant les siens. «Ça va dépendre de la stratégie de l’équipe. J’aurais peut-être un rôle assigné», avance l’Almatoise qui fera tout en son pouvoir pour aider son équipe à bien positionner la coéquipière du jour qui aura été désignée.

+

DEUX ALMATOISES AVEC MACOGEP/ARGON 18

L’équipe professionnelle féminine Macogep/Argon 18 compte deux athlètes d’origine almatoise dans ses rangs. Outre Catherine Fleury, la pilote de tandem Audrey Lemieux fait aussi partie de la formation dirigée par Gérard Penarroya.

Pour le directeur de l’équipe et ses protégées, il s’agira d’un premier séjour au Saguenay, mais ses ambitions ne sont pas moindres pour autant. « Nous sommes déjà allés dans Charlevoix, mais pas à Saguenay. Nous aurons une formation de huit athlètes : Catherine Fleury, le tandem Audrey Lemieux/Robbi Weldon, Frédérique Larose-Gingras, Maggie Coles Lyster (championne du monde junior sur piste, Scratch), Dana Gillian (championne canadienne junior du contre-la-montre) et Olivia Baril. Nous y serons pour gagner. On vise la victoire ou un podium assurément », assure M. Penarroya en entrevue téléphonique. 

Il ajoute que l’équipe sera bien balancée puis qu’elle compte « des sprinteuses, de bonnes rouleuses et des grimpeuses ».

Et même si Catherine n’est pas une membre régulière de l’équipe, puisque le vélo de montagne reste la priorité, le directeur de la formation n’est pas inquiet quant à ses prestations à l’épreuve sur route et au critérium. « Elle se défend très très bien sur la route. Elle a couru avec nous ce printemps (elle a fini 7e au Grand Prix de Sainte-Martine). Et comme c’est une grimpeuse, c’est un beau circuit pour elle et pour Frédérique, qui est elle aussi une ancienne du vélo de montagne. »

 La formation débarquera à Saguenay mardi prochain et effectuera du repérage. Mercredi, ce sera la remise des dossards, puis la formation sera fin prête pour la première étape, le contre-la-montre sur la route du Valinouët à Saint-David de Falardeau.