Shayne Gostisbehere des Flyers et Artturi Lehkonen du Canadien se battent pour la possession de la rondelle. Le Tricolore a subi une septième défaite consécutive sur les patinoires adverses en s'inclinant 3-2, mardi, à Philadelphie.

Voracek se charge du Tricolore

PHILADELPHIE — Claude Julien était de bien meilleure humeur après le match de mardi soir qu’il ne l’était après la rencontre de samedi à Las Vegas. Ça ne veut pas dire que la chance a été du côté des joueurs du Canadien de Montréal.

Jakub Voracek a inscrit deux buts en moins de trois minutes entre la fin de la troisième période et la prolongation et il a permis aux Flyers de Philadelphie d’arracher une difficile victoire de 3-2 au Centre Wells Fargo.

Le Canadien a subi une sixième défaite consécutive (0-4-2) et n’a pas gagné depuis le week-end du Super Bowl lorsqu’il avait vaincu les Ducks d’Anaheim et les Sénateurs d’Ottawa au Centre Bell.

À l’étranger, le Canadien s’est incliné pour une 12e fois à ses 13 dernières sorties. Le Canadien a aussi subi une septième défaite consécutive sur les patinoires adverses, bien que contrairement aux six précédentes, elle leur procure un point au classement.

«À un moment donné, on jouait assez bien pour sortir avec une victoire quand même assez serrée, a déclaré Claude Julien. Ça résume un peu ce qui se passe avec nous cette année, si quelque chose doit arriver, ça va arriver. Encore là, il faut se retrousser les manches, retourner à la maison et continuer à travailler pour avoir plus de succès et gagner des matchs.»

L’entraîneur-chef Dave Hakstol venait tout juste de rappeler son gardien Alex Lyon au banc des joueurs lorsque Voracek a créé l’égalité avec son 12e de la saison, à 18:35 du troisième vingt.

Sur la séquence, Voracek a décoché un tir sur réception d’une cinquantaine de pieds qui a dévié sur Max Pacioretty avant de se faufiler entre les jambes du défenseur Karl Alzner, puis entre les jambières du gardien Carey Price.

En prolongation, Voracek a d’abord raté une chance en or de mettre fin au match lorsqu’il s’est présenté seul devant Price. Toutefois, son tir du revers a plutôt abouti dans le filet protecteur.

Mais les hommes de Claude Julien ne perdaient rien pour attendre. Voracek a eu une autre occasion de toucher le fond du filet et cette fois, il ne l’a pas ratée alors qu’il a déjoué Price grâce à un excellent tir des poignets, décoché de l’enclave, après 1:26 de jeu.

«Ce n’est pas l’idéal, c’est certain. Jusque-là, nous jouions un bon match, a déclaré Price, en parlant de la fin de la rencontre.

«Il y a des segments de nos matchs où nous jouons vraiment très bien, puis on s’effondre mentalement et on dirait que ça vient toujours nous couler.»

Ce but couronnait une forte soirée de travail pour Voracek, qui avait aussi participé au premier but des Flyers, celui de la recrue Nolan Patrick en deuxième période lors d’un avantage numérique.

«On n’a jamais abandonné. Honnêtement, je crois que nous étions un peu fatigués, mais nous avons trouvé un moyen de gagner. Tout s’est bien terminé», a déclaré le héros de la soirée.

Les hommes de Claude Julien se sont aussi inclinés malgré le fait qu’ils aient pris les devants en deux occasions dans la rencontre, ce qu’ils n’avaient pas fait à l’étranger depuis le 19 janvier à Washington.

Jeff Petry a ouvert la marque avec son neuvième de la saison, tard en première période, et Paul Byron a ajouté son 14e à mi-chemin de la troisième période. Le but de Byron était son premier depuis cette victoire du Canadien à Washington.

Price solide

Dans la défaite, Price a livré une solide performance alors qu’il a fait face à 30 rondelles.

«Carey a joué tout un match ce soir. Il a fait de gros arrêts pour nous et il nous a vraiment donné une chance de gagner», a déclaré Julien.

Le Canadien a dirigé 27 tirs en direction de Lyon, dont le travail a été complimenté par Hakstol. Ce dernier a aussi loué le travail de Price.

«Notre gardien a très bien joué et le leur a été excellent. C’est un match qui est allé jusqu’au bout, nous avons continué de mettre la pression et nous n’avons pas abandonné. Les joueurs ont tenu bon et nous avons trouvé un moyen de gagner.»

Le Tricolore complète donc son périple de quatre matchs à l’étranger avec une fiche de 0-3-1. Il disputera ses quatre prochaines rencontres à Montréal, à commencer jeudi soir contre les Rangers de New York.