Depuis son arrivée chez le Canadien, Marco Scandella a amassé une seule aide en 10 rencontres.

«Un match comme les autres», dit Scandella, qui affrontera son ancienne équipe

Vingt-huit jours après avoir été échangé au Canadien de Montréal, le défenseur Marco Scandella affrontera ses anciens coéquipiers des Sabres de Buffalo, jeudi. Ce n’est toutefois pas ça qui va l’émouvoir.

Le Montréalais âgé de 29 ans a admis qu’il aura du plaisir à jouer contre certains des joueurs qu’il a côtoyés pendant deux saisons et demie, mais a aussi rappelé l’enjeu important pour sa nouvelle équipe.

«C’est un match comme les autres, a insisté Scandella. Ça fait 10 ans que je suis dans la ligue. Ça va être amusant de jouer contre les Sabres, contre mes amis. Mais c’est juste un autre match, et il est important pour nous. Nous voulons les deux points. C’est à ça que je pense.»

Scandella avait rendez-vous avec certains anciens coéquipiers pour souper mercredi soir. Mais il a tourné la page sur son séjour avec les Sabres.

«Il y a eu des hauts et des bas, mais comme organisation, c’est un bel endroit pour jouer au hockey, a-t-il affirmé. J’ai eu du plaisir là-bas. J’ai passé deux belles années et demie. Mais maintenant, je suis à Montréal, chez moi, et je suis vraiment content de porter le ‘CH’.»

Depuis son arrivée chez le Canadien, Scandella a amassé une seule aide en 10 rencontres. Il présente un différentiel de - 2 et a été utilisé en moyenne pendant 19 minutes et 15 secondes par match. Il s’agit de son temps de jeu moyen le plus élevé depuis la saison 2017-18 (23:19), sa première avec les Sabres.

Joueur autonome

Scandella, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, croit toutefois pouvoir en donner un peu plus au Tricolore.

«Je n’ai pas fini de faire ce que j’ai à faire, a-t-il dit. Je veux démontrer mes qualités, démontrer ce que je peux faire, c’est-à-dire être bon défensivement. Je cherche toujours à m’améliorer.»

Au moment de commenter la contribution de Scandella depuis son acquisition, l’entraîneur-chef Claude Julien a rappelé que le défenseur n’était pas à 100 % depuis un certain temps.

«Nous avons vu de bons matchs et de moins bons matchs, mais il n’est pas à 100 %», a insisté Julien.

«Il est un défenseur à caractère plutôt défensif, et c’est là où nous avions besoin d’aide, a-t-il ajouté. Il a de l’expérience et c’est ce que nous attendions de lui. Mais il n’est pas à 100 %. C’est difficile de vraiment l’évaluer, mais nous le connaissions déjà assez bien puisque ça fait un bon bout de temps qu’il joue dans la ligue. Il est fiable, et très fier de son jeu défensif.»

Scandella a joué lundi face aux Capitals de Washington, même s’il représentait un cas incertain en raison d’une blessure au bas du corps. Il a aussi raté l’entraînement de mardi, subissant plutôt des traitements.

Il était de retour à son poste mercredi, et il a assuré qu’il sera prêt à affronter les Sabres jeudi.