Le Tricolore a inscrit 16 buts au cours de la dernière semaine.

L’offensive du CH sauve les meubles

Le Canadien est passé à travers sa première tempête de la saison, mais a terminé une semaine éprouvante sur une note positive grâce au brio de son offensive.

La formation montréalaise a connu une première séquence de deux revers autour de deux victoires au cours desquelles elle a comblé des déficits de deux buts après 20 minutes de jeu. L’offensive du Canadien a inscrit un total de 16 buts lors de ces quatre rencontres, profitant de la contribution de neuf joueurs différents, dont huit attaquants.

«Nous sommes sortis de la patinoire avec la victoire grâce à un effort de caractère et la contribution de tous les joueurs sur la patinoire, a noté Charles Hudon après le gain de 5-4 face aux Golden Knights de Vegas, samedi. La saison dernière, ce n’est pas arrivé souvent que nous effacions un retard de deux buts. Cette saison, nous le faisons plus souvent parce que nous générons plus d’occasions de marquer. Il va toutefois falloir arrêter de donner plus de trois buts.»

Tomas Tatar et Andrew Shaw ont été les chefs de file au niveau des buts au cours de la semaine avec respectivement quatre et trois réussites.

«Tatar est un joueur qui continue de produire pour nous. À mes yeux, sa manière de jouer fait de lui un véritable guerrier, a affirmé l’entraîneur-chef Claude Julien. Il a une bonne attitude et il a été une bonne acquisition pour notre équipe.»

Pour plusieurs, Tatar avait été inclus dans l’échange qui a envoyé Max Pacioretty aux Golden Knights parce que la formation du Nevada cherchait simplement à se départir de son contrat d’une valeur moyenne annuelle de 5,3 millions $ US et qui arrivera à échéance au terme de la saison 2020-21.

Si le séjour de Tatar avec les Golden Knights n’a pas été concluant, alors qu’il n’a participé qu’à huit des 20 matchs de l’équipe lors de sa marche vers la finale de la Coupe Stanley, le Slovaque âgé de 27 ans semble être dans de meilleures dispositions avec le Canadien.

«Agréable de jouer ensemble»

«La chimie s’est rapidement développée avec Phil (Danault) et ‘Gally’ (Brendan Gallagher), a noté Tatar, qui a récolté sept buts et huit aides en 17 parties cette saison. Ils sont deux bons joueurs qui travaillent fort et qui sont responsables. J’essaie simplement de faire aussi ma part.

«C’est aussi agréable de jouer ensemble depuis aussi longtemps, a-t-il admis, alors que les trois composent un trio depuis le début du camp. Les trios n’ont pas beaucoup changé au sein de l’équipe, sauf quand il y a eu des blessures. Toute l’équipe fait de bonnes choses et nous allons dans la bonne direction.»

De son côté, Max Domi a prolongé sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point à six. Il a accumulé quatre buts et six aides au cours de cette séquence, dont deux buts et six aides lors des quatre parties de la dernière semaine.

Son brio au centre aide aussi Jonathan Drouin à produire, lui qui a amassé deux buts et trois aides dans la dernière semaine.

«Il avait déjà joué au centre et nous pensions qu’il méritait une chance en raison de son bon coup de patin, a expliqué Julien au sujet de Domi. Si ça n’avait pas fonctionné lors du camp, nous avions d’autres options, mais il semble à l’aise. Il parcourt beaucoup de glace, ce qui est essentiel pour un centre. Il crée des occasions, il marque et il fait produire son trio.»

La production de l’offensive a permis au Canadien de récolter cinq points sur une possibilité de huit face aux Islanders de New York, aux Rangers de New York, aux Sabres de Buffalo et aux Golden Knights, même s’il a concédé 18 buts à ses adversaires.

«Ces choses-là vont finir par vous rattraper et c’est pour ça que nous allons devoir les corriger, a rappelé Julien. Nous ne pouvons pas penser continuer à jouer de cette manière parce que ça va finir par nous coûter cher. Il sera important de jouer beaucoup mieux sans la rondelle au cours de notre voyage dans l’Ouest canadien.»

Le Canadien fera alors des arrêts à Edmonton, mardi, Calgary, jeudi, et Vancouver, samedi.