Shea Weber a décoché un tire à 103 milles à l’heure, lors du concours du lancer le plus puissant. Il a devancé de peu Jeff Petry, qui s’est contenté d’un tir à 102 milles à l’heure.

Les fans répondent présent au concours d’habiletés du CH

La tempête qui frappait Montréal aurait pu en convaincre plusieurs de rester à la maison, mais c’était oublier la passion des partisans du Canadien

Près de 12 000 amateurs se sont rendus au Centre Bell sur les 17 000 billets émis pour assister à un concours d’habiletés mettant en vedette leurs favoris.

«Quand je me suis réveillé et que j’ai vu la situation désastreuse dehors, je n’étais pas certain que l’événement aurait lieu, a mentionné l’attaquant Tomas Tatar. Mais les partisans ont trouvé le moyen de venir. C’est extraordinaire et j’ai bien aimé l’expérience.»

«En s’en venant, je pensais qu’il n’y aurait peut-être pas beaucoup de monde, a ajouté Nicolas Deslauriers. Mais finalement, c’était bien plein. C’est là que tu vois que cette ville-là vit de hockey.»

Plusieurs familles avec de jeunes enfants avaient profité de cette occasion plus abordable qu’un match pour venir voir les joueurs du Canadien en action.

«C’est ma première fois», a dit Pierre, de Mirabel, qui arrivait aux côtés de sa fille.

De son côté, Enzo, de Montréal, et son garçon avaient hâte de voir Shea Weber et Paul Byron en action respectivement lors du concours du lancer le plus puissant et du patineur le plus rapide.

«Je pense que tout le monde s’attend à voir Weber gagner», a-t-il dit.

Tirs puissants

Weber et Byron ont répondu aux attentes. Le capitaine du Tricolore a décoché un tir à 103 milles à l’heure pour tout juste s’imposer devant Jeff Petry (102), tandis que Byron a complété un tour de patinoire en 13,680 secondes pour devancer Matthew Peca (14,062).

«J’avais beaucoup de pression, mais j’ai essayé de mon mieux pour être rapide», a dit Byron.

Tatar a remporté le concours des tirs de précision en atteignant les quatre cibles en autant de lancers, tandis que Joel Armia s’est imposé lors des tirs de précision longue distance en accumulant huit points.

Les joueurs ont aussi donné un spectacle lors d’un concours d’échappées. L’équipe des Blancs a battu l’équipe des Rouges 9-8 en bris d’égalité grâce à un but de Jonathan Drouin.

Gardiens invités

Les gardiens invités, Marie-Soleil Deschênes, des Canadiennes de Montréal, et Aubrey Haynes, qui est coordonnateur adjoint au développement hockey chez le Canadien, en ont eu plein la vue. Jesperi Kotkaniemi a réussi une belle manœuvre en pivotant avec la rondelle collée à la lame de son bâton et Brendan Gallagher a marqué sur un puissant lancer frappé. De son côté, Deslauriers a jeté les gants et foncé sur Haynes dans l’espoir qu’il ne soit pas en mesure de stopper la rondelle, en vain.

«C’est Gallagher qui m’a dit d’essayer ça parce que tout le monde sait que je n’ai pas tant de manœuvres dans mon sac pour les échappées, a raconté Deslauriers. J’ai essayé, mais la rondelle n’est quand même pas rentrée.»

L’ambiance était détendue et les joueurs avaient le sourire facile même s’ils avaient perdu la veille, alors que des paris avaient aussi été faits entre eux. Quelques épouses et enfants des joueurs les ont accompagnés sur les bancs des joueurs en bordure de patinoire. Youppi! était aussi de la partie, lui qui a réussi un tir à 56 milles à l’heure.

«Je pense que tous mes choix ont gagné, a dit Deslauriers. Shea, je suis pas mal certain que tout le monde s’y attendait. Il n’y a pas eu trop de surprises. Peut-être ‘Tuna’ (Tatar). Il est un franc tireur, mais 4-en-4, c’est assez rare.»

«Tout le monde souriait, les partisans avaient du plaisir, c’était un bel événement, a dit Tatar, qui en était à son premier concours du genre. Ça permet de changer les idées, d’oublier un peu les matchs. Ce fut agréable.»

Le Canadien sera de retour à l’entraînement mardi et accueillera les Coyotes de l’Arizona le lendemain. Il bénéficiera ensuite d’un long congé en raison de la pause du match des étoiles.