L’attaquant Jonathan Marchessault, des Golden Knights, s’est retrouvé dans une fâcheuse position après avoir été frappé par l’arrière par Jeff Petry, du Canadien, en deuxième période.

Le CH l'emporte de peine et de misère

Les joueurs du Canadien savaient qu’ils allaient affronter une équipe tenace, mardi soir, au Centre Bell. Malgré cela, ils ont failli se faire jouer un vilain tour à leur retour devant leurs partisans.

Jordie Benn a inscrit son premier but de la saison et ajouté une mention d’aide, tout ça au premier vingt, et il a aidé le Tricolore à vaincre les Golden Knights de Vegas, de peine et de misère, au compte de 3-2.

Brendan Gallagher (7e), au premier engagement, et Max Pacioretty (6e), tôt en deuxième période, ont réussi les autres buts du Canadien, qui a obtenu 28 tirs contre le Longueillois Maxime Lagacé, qui disputait un troisième match en quatre jours. Benn a ajouté une mention d’aide sur le filet de Gallagher et il a connu un cinquième match de deux points en carrière.

Les hommes de Claude Julien ont signé un troisième triomphe de suite pour la première fois de la saison, sans que Carey Price ne contribue à un seul d’entre eux. Il s’agissait aussi d’un sixième gain à leurs huit dernières sorties.

Drouin blessé

Cette victoire a toutefois été entachée par la perte de l’attaquant Jonathan Drouin, victime d’une blessure au haut du corps qui lui a fait rater toute la troisième période.

Pierre-Édouard Bellemare, tard en première période, et Erik Haula, avec 97 secondes à jouer en troisième, ont marqué les buts des visiteurs contre Charlie Lindgren, qui a fait face à 31 rondelles. Jonathan Marchessault et David Perron ont obtenu des mentions d’aide sur le but de Haula.

Après ce but, les Golden Knights sont venus bien près d’égaler le pointage, mais Lindgren a fermé la porte, entre autres contre James Neal grâce à un superbe arrêt de la jambière gauche, avec environ 30 secondes à écouler. «Ce fut un geste de réaction, le genre où tu ne penses pas et où te ne fais que sortir la jambière. Heureusement, j’ai été en mesure de faire l’arrêt», a décrit Lindgren.

Baisse d’intensité

À son premier match d’une séquence de six à domicile, le Tricolore a offert une performance inégale contre une formation qui avait subi un revers en tirs de barrage 24 heures plus tôt face aux Maple Leafs de Toronto, et qui en était à une sixième rencontre à l’étranger depuis le 30 octobre.

Le Canadien a largement dominé la première période où il a marqué deux fois et limité la troupe de Gerard Gallant à seulement deux tirs. La formation montréalaise n’a toutefois pas réussi à maintenir cette cadence.

Reconnus pour leur ténacité et leur ardeur au travail, les Golden Knights ont offert une résistance beaucoup plus vaillante à compter de la deuxième période et ont eu droit à plusieurs bonnes chances de marquer. Toutefois, Lindgren, qui n’avait pas tellement bien paru sur le but de Bellemare, s’est montré à la hauteur de la tâche.

Ce fut notamment le cas pendant une punition mineure à Shea Weber tard pendant la période médiane, lors de laquelle il a dû se signaler contre William Karlsson, sur un tir d’une trentaine de pieds.

«C’était un match totalement différent, a fait remarquer Lindgren en faisant allusion au match de dimanche, à Chicago, où il avait repoussé 38 tirs. Pour un gardien, c’est plus facile quand vous recevez plus de tirs. Vous entrez dans le match immédiatement. Dans une rencontre comme ce soir, c’est une bataille mentale pour ne pas perdre sa concentration. J’ai réussi à demeurer alerte ce soir.»

Lindgren a inscrit une cinquième victoire en autant de matchs en carrière dans la LNH. Wayne Thomas, en janvier 1973, est le dernier cerbère du Canadien à avoir réalisé pareil exploit. 

Après le match, le Canadien a annoncé le rappel de Byron Froese du Rocket de Laval tandis que Michael McCarron a été cédé au club-école de l’équipe dans la Ligue américaine.

+

RIEN DE NEUF DANS LE DOSSIER DE PRICE

Carey Price n’a pas revêtu l’uniforme depuis sa défaite de 6-3 aux mains du Wild du Minnesota, jeudi dernier. Un certain mystère entoure cette blessure car Price avait déclaré après ce match qu’il n’était pas blessé. À une question d’un journaliste, mardi matin, Julien a affirmé sans détour que les problèmes actuels de Price n’ont absolument rien à voir avec ceux qui l’ont tenu à l’écart du jeu de la fin novembre jusqu’à la conclusion du calendrier régulier, il y a deux ans. «[Carey] a subi des tests lundi, et c’est encore considéré comme une blessure mineure. On espère le voir sur la glace dans les prochains jours», a fait savoir Julien, qui ne s’est pas engagé pour les deux prochaines parties du Canadien cette semaine, contre le Wild, jeudi, et les Sabres de Buffalo, samedi. Price connaît le pire début de saison de sa carrière, avec une fiche de 3-7-1, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d’arrêts de ,877. Il a concédé au moins quatre buts lors de six de ses sept dernières sorties.  

+

LES CINQ MOMENTS MARQUANTS DU MATCH

Un autre but pour Gallagher

Le Canadien s’est présenté devant les Golden Knights forts d’un dossier de 5-2 à leurs sept derniers matchs, un rendement en grande partie imputable aux récentes performances de Brendan Gallagher. Détenteur d’une fiche de cinq buts et quatre aides à ses huit dernières sorties avant le rendez-vous de mardi, Gallagher a de nouveau fait vibrer les cordages après un peu plus de huit minutes de jeu à l’engagement initial. Tout a commencé par une longue passe de Jordie Benn, décochée de derrière son filet, et que Tomas Plekanec a été le premier à récupérer privant les visiteurs d’un dégagement refusé. Une fois en possession du disque, Plekanec s’est moqué de Brayden McNabb derrière le filet de Maxime Lagacé avant de glisser la rondelle à Gallagher, qui a réussi à la glisser dans le filet pour son septième de la saison.

Une période de deux points pour Benn

Jordie Benn (à droite) a marqué un but et ajouté une mention d'aide, mardi, contre les Golden Knights de Vegas.

Des soirées de deux points pour Jordie Benn sont choses rares, et encore plus lorsque ces deux points surviennent lors de la même période. C’est le tour de force qu’a réalisé le barbu défenseur quelque deux minutes après le but de Brendan Gallagher. De retour au jeu après une absence d’un match, Charles Hudon a amorcé la séquence en contrôlant la rondelle jusqu’en zone des Golden Knights. Après un vif demi-tour, il a remis le disque derrière lui à Benn, dont le tir a été bloqué à la défensive avant de rebondir jusqu’à Victor Mete. Le jeune défenseur a retourné la rondelle à Benn dont le tir sur réception s’est faufilé à la droite de Maxime Lagacé, pour son premier but avec le Tricolore depuis le 19 mars. Il s’agissait de son cinquième match de deux points en carrière, et de son premier depuis le 13 décembre 2016.

Une séquence prend fin pour Lindgren

Pierre-Édouard Bellemare a mis fin à une séquence de 106:32 de Charlie Lindgren sans concéder de buts dans la Ligue nationale lorsqu’il a déjoué le jeune gardien entre son bâton et son corps.

Comme bien des gardiens de but, Charlie Lindgren préfère peut-être les soirées actives à celles où il campe le rôle de spectateur entre ses deux poteaux. Après une performance de 38 arrêts et un premier blanchissage, dimanche contre les Blackhawks de Chicago, Lindgren n’a reçu que deux tirs pendant les 20 premières minutes, et il aurait probablement aimé revoir le second. Pierre-Édouard Bellemare a mis fin à une séquence de 106:32 de Lindgren sans concéder de buts dans la Ligue nationale lorsqu’il a déjoué le jeune gardien entre son bâton et son corps à 17:41. Tout juste avant de marquer, Bellemare avait servi une feinte qui a plutôt fait mal paraître le défenseur Jeff Petry.

Pacioretty et Shaw produisent de nouveau

Après un début de campagne difficile, Max Pacioretty a repris des couleurs, ce qui coïncide possiblement avec la décision de Claude Julien de le muter à gauche de Phillip Danault et d’Andrew Shaw. Alors que les Golden Knights se trouvaient toujours à portée de frappe du Canadien malgré le peu de mordant de leur attaque, Pacioretty a redonné une avance de deux buts au Canadien en faisant dévier derrière Maxime Lagacé un tir de Jeff Petry. Sur la séquence, Andrew Shaw a mérité un sixième point à ses six dernières sorties.

Un effort beaucoup moins convaincant

On ne sait trop si Gerard Gallant a levé le ton dans le vestiaire des joueurs pendant le premier entracte, mais toujours est-il que les Golden Knights se sont montrés beaucoup plus fringants au deuxième vingt, au point où c’est le Canadien qui avait l’air de l’équipe ayant joué trois matchs en quatre jours et deux d’affilée. Charlie Lindgren a été beaucoup plus sollicité qu’en première période alors qu’il a fait face à 12 tirs, dont un particulièrement dangereux de William Karlsson pendant une punition à Shea Weber. Lors de ce même désavantage numérique, Lindgren a reçu l’aide du poteau à sa gauche alors qu’il avait été clairement battu par un puissant tir de Reilly Smith, décoché de la pointe gauche. Pendant ce temps, le Tricolore était limité à cinq tirs. Lindgren a de nouveau été intraitable en troisième période, mais n’y pouvait rien sur le filet d’Erik Haula avec 1:37 à écouler au match.