Le gardien des Blues Carter Hutton a repoussé 33 tirs, mardi face au Canadien.

Le Canadien se bute à la muraille de Carter Hutton

SAINT-LOUIS - Carter Hutton a repoussé 33 tirs, Ivan Barbashev a enfilé son deuxième but de la saison et les Blues de St. Louis ont vaincu le Canadien de Montréal 3-1, mardi soir.

Barbashev, Patrick Berglund et Alexander Steen, dans un filet désert, ont fait bouger les cordages chez les Blues, qui ont signé un troisième gain consécutif.

Hutton, qui en était à son sixième match d’affilée, a quant à lui tenu le Canadien en échec.

«Nous étions beaucoup mieux qu’au dernier match, a souligné l’entraîneur-chef Claude Julien quant à la défensive de la formation montréalaise. Nous avons été assez bons défensivement, mais il reste qu’il faut faire de même offensivement.»

Charles Hudon a été le seul à percer la muraille des Blues, alors qu’il ne restait que 1:07 à faire en troisième période. Carey Price a bloqué 28 des 30 rondelles dirigées vers lui.

«Nous aurions dû mettre plus de trafic devant (Hutton)», a admis Julien.

Privé des services d’Andrew Shaw, Shea Weber et Phillip Danault, le Bleu-blanc-rouge a eu la frousse lorsque Paul Byron est demeuré étendu sur la patinoire après avoir été plaqué contre la rampe par Colton Parayko, tard en fin de rencontre. Il était cependant trop tôt pour que l’entraîneur puisse se prononcer sur l’état de son attaquant après la rencontre.

Un retour décevant

De retour au travail après la pause du match des étoiles, le dirigeant du Tricolore a remis les pendules à l’heure lors de son point de presse avant le match. Un discours qui a semblé porter ses fruits, puisque le Canadien semblait sur la bonne voie lors des premières minutes de jeu.

Les trois premiers trios ont multiplié les opportunités, mais c’est Nicolas Deslauriers qui a obtenu la meilleure chance de marquer. Sur la séquence, l’attaquant québécois a décoché un tir sur réception dans le haut de l’enclave qui a été bloqué par Hutton.

Les Blues ont cependant profité des trois dernières minutes du premier engagement pour enchaîner des tirs dangereux. Alors qu’elle tirait de l’arrière 11-0 au chapitre des tirs, la troupe de Mike Yeo a enfilé huit tirs sans riposte. Devant la menace, Price a une fois de plus sauvé la mise en sortant la jambière aux dépens de Jaden Schwartz à la suite d'une mise en jeu en territoire du Canadien.

Barbashev a profité d’une bourde de Jeff Petry en territoire central pour ouvrir la marque. Alors que le défenseur du Canadien jonglait avec le disque, le jeune joueur en a profité pour récupérer la rondelle et déjouer Price dans la partie supérieure du filet, du côté du bouclier.

«Un moment donné, quand tu joues de cette façon-là, et que tu n’as rien pour tes efforts, tu donnes l’occasion à l’autre équipe de rester dans le match, a expliqué l’entraîneur-chef du Tricolore Claude Julien. Ils ont profité de leurs chances, beaucoup plus que nous.»

Au deuxième engagement, Price a multiplié les efforts afin de maintenir son équipe à un seul but d’écart, repoussant 13 des 14 tirs dirigés vers lui lors de cette période. Jonathan Drouin semblait enfin pouvoir profiter d’une occasion en or de noircir la feuille de pointage avant le deuxième entracte, mais fut stoppé par Jay Bouwmeester, qui a littéralement volé au secours de son équipe sur la séquence.

Berglund a bénéficié d’un avantage numérique pour doubler l’avance des siens. Tage Thompson s’est tout d’abord moqué de la brigade défensive à la gauche de Price pour décocher un tir vers le filet adverse. Laissé seul dans l’enclave, malgré la présence de trois joueurs du Canadien, Berglund a profité du retour généreux accordé par Price pour creuser l’écart.

Alors qu’il restait un peu plus d’une minute à disputer, Hudon a gâché le blanchissage de Hutton, malgré une révision demandée par les Blues.

+

LES CINQ MOMENTS DU MATCH

Le Canadien montre les dents

L’entraîneur-chef du Tricolore, Claude Julien, a été très clair lors de son point de presse avant la rencontre : dorénavant, les joueurs qui se traîneront les pieds seront laissés de côté. Ce message a semblé trouver écho chez les joueurs du Canadien, qui ont profité des premières minutes de jeu pour imposer leur rythme au domicile des Blues. Les trois premiers trios ont multiplié les opportunités, mais c’est Nicolas Deslauriers qui a obtenu la meilleure chance d’ouvrir la marque. Sur la séquence, l’attaquant québécois a décoché un tir sur réception dans le haut de l’enclave qui a été bloqué par Carter Hutton.

Les Blues n’ont pas dit leur dernier mot

Même si le Canadien a semblé en contrôle une bonne partie de la première période, les hommes de Mike Yeo ont profité des derniers instants pour enchaîner quelques tirs dangereux avant de retraiter au vestiaire pour le premier entracte. Alors qu’il dominait 11-0 au chapitre des tirs, le Tricolore a concédé huit tirs sans riposte lors des trois dernières minutes de jeu. Devant la menace, Carey Price a une fois de plus sauvé la mise en sortant la jambière aux dépens de Jaden Schwartz à la suite d'une mise en jeu en territoire du Canadien.

La gaffe de Petry

Une bourde de Jeff Petry en zone neutre a finalement mené au premier but des Blues dans la rencontre. Alors qu’il tentait de bloquer une sortie de zone des Blues, Petry n’a cependant pu reprendre le contrôle du disque après l’avoir intercepté dans les airs. Ivan Barbashev a profité de l’occasion pour récupérer la rondelle et foncer vers le filet du Canadien. Face à Karl Alzner, le jeune joueur de centre a enfilé son deuxième but de la saison en déjouant Carey Price dans la partie supérieure du côté du bouclier. Il s’agissait du premier tir des Blues au deuxième engagement.

Bouwmeester vole au secours des Blues

Carey Price a multiplié les efforts au deuxième engagement afin de maintenir son équipe à un seul but d’écart, repoussant 13 des 14 tirs dirigés vers lui lors de cette période. À l’autre bout de la patinoire, les joueurs du Canadien ont tenté à 10 reprises de percer la muraille de Carter Hutton, mais sans succès. Après avoir été servi par Alex Galchenyuk, Jonathan Drouin semblait enfin pouvoir profiter d’une occasion en or de noircir la feuille de pointage, mais fut stoppé par Jay Bouwmeester, qui a littéralement volé au secours de son équipe sur la séquence.

Carey Price offre un cadeau aux Blues

Patrik Berglund a profité du retour généreux accordé par Carey Price pour creuser l’écart, 2-0.

Après avoir maintenu son équipe dans le match en deuxième période, Carey Price a offert un cadeau aux Blues, qui ont bénéficié de ce dernier vingt pour doubler leur avance, au début de l’engagement. Tage Thompson s’est tout d’abord moqué de la brigade défensive à la gauche de Price pour décocher un tir vers le filet adverse. Laissé seul dans l’enclave, malgré la présence de trois joueurs du Canadien, Patrik Berglund a profité du retour généreux accordé par Price pour creuser l’écart, 2-0.