Connor McDavid a récolté un but et une mention d'aide.

Le Canadien à court de miracles à Edmonton

EDMONTON — Le Canadien de Montréal a été à court de miracles et il s’est incliné 4-3 contre les Oilers d’Edmonton, samedi soir, au Rogers Place.

Les hommes de Claude Julien avaient amorcé leur long périple du temps des Fêtes avec deux victoires, mais la séquence s’est arrêtée quand Riley Sheahan a fait bouger les cordages à 7:48 de la troisième période.

Après une feinte ratée de Max Domi, l’attaquant des Oilers Josh Archibald a lobé le disque en zone neutre pour créer une montée à deux contre un avec Sheahan. Archibald a ensuite attendu que Brett Kulak se compromette avant de glisser la rondelle de l’autre côté, où son coéquipier a décoché un tir sur réception pour battre Carey Price de vitesse.

Le Tricolore a effacé des retards de 2-0 et de 3-2, mais il a encaissé un troisième revers de suite à Edmonton et un cinquième à ses six dernières visites.

«Tu ne veux pas que Max soit un joueur à 50-50, tu veux qu’il soit plus souvent sur le côté positif. Nous voyons qu’il fait de bonnes choses, mais nous devons travailler sur d’autres aspects de son jeu», a indiqué Julien à propos du jeu en demi-teinte de Domi.

Connor McDavid et Leon Draisaitl, qui connaissent habituellement leur part de succès contre la formation montréalaise, ont tous les deux récolté un but et une mention d’aide. Archibald a ajouté un but pour les Oilers (20-15-4), qui ont mis fin à une série de deux défaites.

Le gardien Mikko Koskinen, qui a lui-même tenté sa chance pour marquer un but dans un filet désert, a conclu la rencontre avec 23 arrêts.

Jeff Petry a connu une bonne soirée de travail, obtenant un but et deux assistances pour participer à tous les buts du Canadien (17-13-6). Phillip Danault et Domi ont aussi enfilé l’aiguille dans la défaite. Price a cédé quatre fois en 26 tirs.

«Nous nous sommes battus nous-mêmes ce soir. Nous avons écopé de mauvaises pénalités et nous avons pris de mauvaises décisions aussi, à des moments cruciaux, a analysé Julien. Même si nous sommes venus de l’arrière, les erreurs nous ont coûté le match.»

Le Tricolore poursuivra son voyage en rendant visite aux Jets de Winnipeg, lundi soir.

Tenus à l’écart de la feuille de pointage la veille, contre les Penguins de Pittsburgh, Draisaitl et McDavid n’ont pas mis de temps avant de faire sentir leur présence. Pour être plus précis, il n’a fallu attendre que 90 secondes.

McDavid s’est emparé d’une rondelle libre dans son territoire et il a laissé dans la brume le défenseur Ben Chiarot avant de servir une passe savante à Draisaitl, qui a complété la mise en scène. Price a touché la rondelle avec son bâton, mais cette dernière a malgré tout terminé son élan dans le filet.

À mi-chemin en première période, la défensive du Tricolore a été débordée dans son propre territoire et l’équipe locale en a profité pour doubler son avance. Après avoir été à l’origine de ce tourbillon en zone adverse, Archibald a fait dévier un tir-passe d’Ethan Bear pour marquer son deuxième but de la campagne.

Comme il l’avait fait il y a deux jours, à Calgary, le Canadien n’a toutefois pas baissé les bras et il a établi son rythme pour remonter la pente. Petry a inscrit sa troupe au tableau indicateur lorsqu’il a saisi une mauvaise passe de McDavid pour déjouer Koskinen en désavantage numérique.

Petry a également participé au deuxième filet du Bleu-blanc-rouge, au deuxième vingt. Le grand défenseur a accepté une passe de Nick Suzuki et il a décoché un tir sur réception que Danault a fait dévier à la gauche de Koskinen, qui se déplaçait de l’autre côté.

McDavid s’est cependant racheté pour son erreur en touchant la cible de façon spectaculaire. En pleine vitesse en zone neutre, le capitaine des Oilers s’est détaché de Danault, il s’est moqué de Shea Weber et il a servi une superbe feinte à Price, redonnant les devants à sa formation.

«Les Oilers étaient en avantage numérique et quand il (McDavid) est capable de se donner de la vitesse, tu le vois aller. Nous avons effectué un mauvais changement et il a tiré avantage de ça, a affirmé Danault sur le but de McDavid. Ils n’ont pas mal joué ce soir, mais nous non plus. Il faut améliorer nos départs, mais j’aime notre caractère.»

Domi a donné la réplique à McDavid en effectuant à son tour une magnifique feinte pour ramener les deux équipes à la case départ, dès la deuxième minute du dernier tiers. Il a déculotté Darnell Nurse avant de surprendre Koskinen d’un tir précis. Les Oilers ont toutefois eu le dernier mot.