L’ailier droit Josh Archibald a marqué l’un des cinq buts des Coyotes de l’Arizona contre le Canadien, à Glendale, jeudi dernier. Les Coyotes sont pourtant la pire équipe de la LNH.

La pire saison de Carey Price

Il y a des dizaines et des dizaines de raisons pour expliquer la saison misérable du Canadien ces jours-ci, mais il y en a une qui vient au sommet, bien en haut de la liste : de toute évidence, Carey Price n’est plus Carey Price.

Pour un club bâti à partir de l’arrière, et qui s’apprête à réserver une bonne portion de sa masse salariale à ce joueur à partir de la saison prochaine, il s’agit d’un constat plutôt inquiétant.

En essuyant la défaite de samedi soir à Las Vegas, en relève à un Antti Niemi lui aussi erratique, Price a porté sa fiche à 2-6 lors de ses huit derniers matchs. Sa dernière victoire sur une patinoire ennemie remonte au 22 décembre. Pire encore, il y a aussi que Price est en voie de connaître la pire saison de sa carrière, rien de moins.

Depuis qu’il est arrivé dans la Ligue nationale, en 2007-2008, le gardien du Canadien n’a jamais affiché une moyenne de trois buts accordés par match, et il flirte actuellement avec cette possibilité, lui qui montre une moyenne de 2,98. Son taux d’arrêts n’a jamais été sous la barre des ,900, et encore là, voici qu’il évoque cette probabilité avec un ,904 à sa fiche.

Bref, à sa 11e saison dans la LNH, Price n’a jamais affiché une moyenne aussi élevée que celle du moment (2,98), et il n’a jamais affiché un taux aussi bas que celui qui est collé à son dossier présentement.

L’entraîneur Claude Julien a beau éviter le sujet, n’empêche que les performances de Price cette saison sont une variable importante, parce que les succès de l’équipe sont directement liés à lui. C’est d’ailleurs pour cette raison que la direction montréalaise lui a accordé ce contrat de huit ans pour 84 millions $ à l’été, faisant de lui le gardien le mieux payé de l’histoire de la LNH.

Il y a aussi que Price, par le passé, pouvait compenser les erreurs défensives, souvent en rachetant les bourdes commises devant lui. Cette saison, cette habileté à réparer les gaffes des autres est soudainement disparue, et ça tombe bien mal, puisque la défense montréalaise est plus fragile que jamais.

«C’est sûr qu’on ne gagnera pas beaucoup de matchs en offrant des soirées de cinq ou six buts comme on vient de le faire en Arizona et à Las Vegas», a admis le défenseur David Schlemko, samedi soir. «Il faut arrêter de donner à l’adversaire autant de chances de marquer de qualité. Les défenseurs, on ne peut pas continuer à jouer comme ça.»

Julien en beau joualvert

Claude Julien, avant tout reconnu comme un entraîneur à caractère défensif, est d’ailleurs dans tout ses états ces jours-ci, comme on l’a constaté après la défaite de 6-3, samedi soir, quand il a manifesté des signes d’impatience évidents lors de la période des questions. À ses cinq derniers matchs, le Canadien a accordé cinq buts ou plus à trois reprises. Ça inclut une soirée de cinq buts à Glendale contre les Coyotes, pourtant le pire club de la LNH.

Pour le Canadien, il s’agit donc d’une fin de calendrier qui va s’avérer intéressante... mais seulement en fonction du rang de l’équipe au prochain repêchage. Malgré tout, le club va affronter les Flyers à Philadelphie, mardi soir, et certains tentent de vivre un peu d’espoir, comme Charles Hudon.

«Il nous faut revenir de Philadelphie avec les deux points, a-t-il expliqué samedi soir. Ce qui se passe en ce moment, c’est dur à digérer, mais il faut revenir de là avec la victoire.»

C’est une commande qui s’annonce de taille : le Canadien n’a qu’une seule victoire à ses 12 derniers matchs sur la route.

En attendant, bien des questions demeurent sans réponse. Incluant celles sur les performances de Carey Price.

+

SHAW DE RETOUR À L'ENTRAÎNEMENT

Andrew Shaw a raté les 15 derniers matchs du Canadien.

Andrew Shaw, qui n’a pas joué un seul match depuis le 13 janvier, a rejoint l’équipe à Philadelphie, et il va prendre part à l’entraînement prévu lundi. Blessé au genou gauche lors d’un match contre les Bruins de Boston, Shaw a raté les 15 derniers matchs du Canadien. Il avait récolté 10 buts et 9 aides en 43 rencontres depuis le début de la saison.