Jeff Petry
Jeff Petry

Jeff Petry accepte un contrat de quatre ans du Canadien

Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Mine de rien, le dynamisme du directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, sur le marché des transactions ces dernières semaines commence à porter ses fruits. C’est ce qui a convaincu le défenseur Jeff Petry de poursuivre l’aventure avec le Bleu-blanc-rouge jusqu’en 2025.

Petry a ratifié une prolongation de contrat de quatre saisons d’une valeur annuelle moyenne de 6,25 millions $US avec le Canadien, vendredi.

«Mon agent m’a appelé il y a un peu plus de deux semaines pour me dire que «Berg» (Bergevin) voulait discuter d’une prolongation de contrat, a raconté Petry en visioconférence. J’ai dit que j’étais intéressé, et avec tout ce qui se passe présentement dans le monde, je savais que ça aurait un impact sur mes plans. Nous avons eu quelques bonnes discussions et j’ai ressenti que c’était une bonne occasion pour moi de demeurer avec l’équipe.»

Petry a ajouté que Bergevin lui avait demandé son opinion lors des rencontres de fin de saison afin de savoir ce qui pourrait améliorer le Tricolore en vue de la saison 2021-22. Et il n’a pas caché qu’il lui avait dit que «l’arrivée d’un bon auxiliaire à «Pricer» (Carey Price) en vue d’un calendrier condensé, en plus de renforcer la brigade défensive en misant sur des joueurs plus imposants» devaient faire partie des priorités de l’organisation.

Et Bergevin a répondu en faisant l’acquisition du gardien Jake Allen et du colosse Joel Edmundson à la ligne bleue - le d.g. a convaincu l’ex-joueur des Blues de St. Louis de signer une entente avec le CH après son arrivée en lui vendant l’idée qu’il jouerait avec Petry.

Ainsi, l’Américain a indiqué que ces arrivées, de même que d’autres facteurs personnels, avaient joué un rôle dans sa décision d’opter pour le statu quo, plutôt que de tester le marché des joueurs autonomes à l’issue de la prochaine campagne.

«Ça change ma façon de jouer. J’ai tendance à mieux jouer avec un défenseur à caractère défensif (comme Edmundson), a évoqué Petry. Ça me permet de me porter davantage en attaque, d’être plus impliqué dans cette phase de jeu.»

Le vétéran âgé de 32 ans a mentionné qu’il était optimiste pour l’avenir de l’équipe, surtout avec l’éclosion la saison dernière de Jesperi Kotkaniemi et de Nick Suzuki, notamment. De plus, le rendement de l’équipe lors de la relance des activités de la LNH l’avait convaincu de rester avec le Canadien.

«Ç’a été un gros facteur dans ma décision. Évidemment, si ç’avait été une saison normale, nos chances de participer aux séries éliminatoires auraient été faibles - surtout à cause de nos deux séquences de huit défaites, a rappelé Petry. Mais nous avons très bien joué contre les Penguins, puis contre les Flyers... Notre équipe a bien joué de manière générale et je crois que l’expérience acquise par nos jeunes joueurs en séries éliminatoires sera bénéfique à long terme.»

Petry, qui a inscrit 11 buts et amassé 29 mentions d’aide en 71 rencontres la saison dernière avec le Tricolore, a ajouté qu’il espère que l’annonce de sa prolongation de contrat convaincra certains coéquipiers de suivre ses traces. Rappelons que les attaquants Brendan Gallagher, Phillip Danault, Tomas Tatar et Joel Armia pourraient tous devenir joueurs autonomes à la conclusion de la prochaine campagne.

«J’espère qu’ils feront la même chose que moi, mais cette décision appartient à chacun d’entre eux, a noté Petry. Mais tout au long du processus de négociation j’ai discuté avec «Gally» (Gallagher) et je crois qu’il est un élément clé de cette équipe, tout comme Phil (Danault). J’espère qu’ils feront toujours partie de notre noyau de joueurs en vue des prochaines saisons.»

Petry a atteint le plateau des 40 points pour une troisième saison consécutive en 2019-20 et il fut chaque fois le meilleur pointeur de la brigade défensive pendant cette période. Le défenseur droitier a également mené l’équipe avec 177 mises en échec cette saison, et dominé tous les défenseurs du club montréalais avec 30 revirements provoqués.

En 680 matchs de saison régulière dans la LNH, Petry a inscrit 69 buts et 184 passes avec le Canadien et les Oilers d’Edmonton. Il totalise aussi cinq buts et deux mentions d’assistance en 28 matchs éliminatoires en carrière.

Petry, qui est originaire d’Ann Arbor, au Michigan, a été un choix de deuxième tour, 45e au total, des Oilers lors du repêchage de la LNH en 2006. Le CH l’avait acquis des Oilers à la date limite des transactions en 2015, en retour d’un choix de deuxième tour et d’un choix conditionnel de cinquième tour.