Ilya Kovalchuk (17) a trouvé le fond du filet pour la première fois dans l'uniforme du Canadien.
Ilya Kovalchuk (17) a trouvé le fond du filet pour la première fois dans l'uniforme du Canadien.

Ilya Kovalchuk marque et délivre le Canadien en prolongation

OTTAWA — Ilya Kovalchuk a trouvé le bon moment pour marquer son premier but avec le Canadien et la formation montréalaise a défait les Sénateurs 2-1 en prolongation, samedi soir, pour mettre fin à une série de huit revers.

Kovalchuk, qui en était à son quatrième match avec le Tricolore, s’est amené en deux contre un avec Phillip Danault et il a été très patient avant de décocher un puissant tir des poignets que Marcus Hogberg n’a pu stopper. Il s’agissait du quatrième but de la saison du Russe de 36 ans.

«C’est un joueur qu’on voulait avoir pour ce genre de circonstances, a affirmé l’entraîneur-chef Claude Julien à propos de Kovalchuk. Outre son but, il fait de bons jeux, il effectue des passes qui mènent à des occasions de marquer et il est discipliné. Je trouve qu’il achète ce qu’on veut accomplir avec cette équipe.»

Sans le brio de Carey Price, la prolongation n’aurait peut-être pas eu lieu. Price a gardé le fort en troisième période, alors que ses coéquipiers ont été dominés 16-2 au chapitre des tirs, et il a effectué 41 arrêts pour obtenir une 17e victoire cette saison.

«Carey a été vraiment bon ce soir, a ajouté Julien. Le gardien doit nous donner une chance de gagner et c’est ce qu’il a fait. Il mérite beaucoup de crédit pour la victoire de ce soir.»

Le Canadien (19-20-7) a mis fin à sa deuxième séquence de huit défaites de la campagne en battant les Sénateurs (16-22-7) pour une deuxième fois en trois matchs cette saison. Les trois duels ont nécessité de la prolongation. Brady Tkachuk avait joué les héros lors de la première rencontre alors que Ben Chiarot lui avait rendu la pareille lors de la deuxième.

Nick Suzuki a profité d’un avantage numérique pour toucher la cible au premier engagement, mais le Tricolore n’a pas été en mesure de donner le coup de grâce en temps réglementaire. Les hommes de Claude Julien ont cependant connu une bonne prolongation, décochant pas moins de huit lancers.

Un bond fortuit a permis aux Sénateurs de forcer la tenue d’une période supplémentaire à la suite d’une tentative de feinte de Drake Batherson. Ce dernier a été crédité de son premier but de la campagne, à sa sixième partie.

À son deuxième départ en 24 heures, Hogberg a cédé deux fois en 25 lancers. Il s’agissait de la cinquième fois en neuf matchs en 2019-20 qu’il devait prendre part à la prolongation.

Le Bleu-blanc-rouge reprendra l’action lundi soir, alors que les Flames de Calgary seront en visite au Centre Bell.

Dans un affrontement qui pourrait avoir une petite incidence sur la loterie Alexis Lafrenière, le Canadien a été la première formation à ouvrir le pointage. Pendant une pénalité à Dylan DeMelo, Suzuki a accepté une passe de Jeff Petry et il a décoché un tir des poignets précis qui a déjoué Hogberg du côté du bloqueur.

Les Montréalais ont toutefois levé le pied en deuxième période et les Sénateurs en ont profité pour décocher 32 lancers dans les 40 dernières minutes du temps régulier contre seulement neuf pour les visiteurs.

«Surtout quand c’est ta première victoire après un certain nombre de défaites, ce n’est jamais facile. Je pense que dans les 35 premières minutes de jeu, nous aurions dû mener beaucoup plus que 1-0, a observé l’entraîneur-chef du Canadien. Ce sont ces choses qui nous font mal par moment parce que nous donnons l’occasion à l’autre équipe de rester dans le match.»

Alors qu’il restait moins de sept minutes à écouler au troisième engagement, la troupe d’Ottawa a attaqué en zone adverse et Batherson a tenté une feinte. Il a perdu la rondelle, mais l’attaquant du Canadien Matthew Peca, qui n’avait pas joué depuis le 10 décembre, a accidentellement poussé l’objet dans son propre filet.

Cette bévue a toutefois été réparée en surtemps, grâce notamment à Kovalchuk.

Par ailleurs, l’attaquant Brendan Gallagher a raté le match en raison de maux de tête. Julien a confirmé que Gallagher était resté à Montréal et qu’il demeurait sous évaluation.