Trois des cinq représentants du Club de boxe Chicoutimi ont été couronnés champions des Gants dorés dans leur catégorie respective. Jasmin Tremblay (maître, 91 kilos et moins), Tristan Fortier (cadet, 48 kilos) et Gabriel Tremblay (junior, 81 kilos) entourent leur entraîneur Michel Desgagné.

Boxe: des titres à trois Chicoutimiens

Trois des cinq représentants du Club de boxe Chicoutimi ont été couronnés champions de leur catégorie respective, en fin de semaine, dans le cadre des Gants dorés tenus au Collège de Lévis. En plus de sa médaille d’or chez les juniors 81 kilos, Gabriel Tremblay a fait coup double en obtenant du même coup son billet pour les Championnats canadiens et pour les Jeux du Canada.

En finale des juniors 81 kilos, Gabriel Tremblay a vaincu Maximum Green (Les Géants). Le pugiliste de 17 ans, qui compte déjà 22 combats à sa fiche, avait déjà participé aux Championnats canadiens juvéniles à deux reprises. Chez les juniors, il a conservé son titre en plus d’obtenir les laissez-passer directs pour les Jeux du Canada qui auront lieu en février en Alberta, et les Championnats canadiens en avril, à Victoria, en Colombie-Britannique.

Ce ne fut toutefois pas un combat facile pour celui qui avait déjà gagné les Gants d’argent dans les catégories cadets et juvéniles auparavant. « C’était un adversaire qui l’avait déjà battu il y a deux ans, lors des sélections provinciales. Il était aussi grand que lui et imposant. Gabriel a gagné les trois rondes, mais ça n’a pas été nécessairement facile », a précisé l’entraîneur du club chicoutimien, Michel Desgagné.

L’an dernier, Gabriel Tremblay avait gagné la médaille d’argent aux Championnats canadiens et nul doute qu’il voudra faire mieux cette fois-ci.

L’autre champion du club, Tristan Fortier, 13 ans, a bénéficié d’un laissez-passer pour la finale chez les cadets 48 kilos. Le gagnant de la demi-finale, Louis Balleux du club Performance, s’était nettement amélioré depuis leur dernier affrontement. « Vendredi soir, tout le monde était impressionné (par Balleux), alors on a changé notre stratégie. Tristan a vraiment bien travaillé et on a gagné les trois rondes »,a souligné Michel Desgagné, fier de Fortier qui était champion des Gants dorés dans la catégorie benjamin l’an dernier.

Quant à Jasmin Tremblay, il a été couronné chez les Maîtres lourds/légers (91 kilos et moins) sans opposition. « Il s’était entraîné au cours des trois derniers mois, mais il n’a pas trouvé d’adversaire. On a même essayé d’aller challenger dans une catégorie plus haute, mais personne ne s’est présenté dans ces catégories », a expliqué Michel Desgagné.

Chez les cadets 50 kilos, Loukas Roy a livré tout un combat avant de s’incliner en demi-finale contre Emerick Croteau (Sherbrooke). « Il ne s’est pas fait justice. Il a perdu à l’arraché, précise Michel Desgagné. Ç’a été l’affaire de quelques coups de poing dans le dernier round. À aller jusque-là, c’était égal. »

Chez les seniors 69 kilos, Serge Ntetu s’est incliné en quart de finale face à Junior Petanqui (BoxeMTL) qui a d’ailleurs été couronné champion de cette catégorie.

Jonquière et Alma
Représentant le Club de boxe olympique de Jonquière (CBOJ), Alex Frigon a perdu son combat de finale chez les 57 kilos juvénile contre Yacine Benaoudia (CPS).

La représentante du club Le Pugiliste d’Alma, Emy Dallaire, a été couronnée championne sans opposition chez les juniors 51 kilos. Laurie Lasne, du Club 35, a aussi été couronnée sans opposition chez les 54 kilos. Les deux pugilistes féminines ont décidé de s’affronter quand même pour prendre de l’expérience et c’est Lasne qui a eu le meilleur. Quant à Marie-Pier Simard (Capitale) anciennement du CBOJ, elle a gardé sa couronne des seniors 48 kilos, sans opposition.