Le directeur général de Liberté à vélo, Roger Filion.

Bouchard au Grand Prix cycliste grâce à Roger Filion

Si elle promet d'ajouter de l'intérêt à l'événement, la présence de Léandre Bouchard et d'une Équipe Canada au Grand Prix cycliste de Saguenay, la semaine prochaine, n'est pas le fruit du hasard. Elle est plutôt le résultat de démarches de Roger Filion qui méritent d'être racontées.
L'histoire a débuté il y a quelques semaines quand le spécialiste du vélo de montagne a exprimé à son agent son intérêt pour le Grand Prix cycliste de Saguenay. À l'origine, il a soulevé l'hypothèse de participer à l'événement sans être associé à une équipe. Impossible à réaliser dans une compétition sanctionnée par l'UCI, cette idée a été rapidement oubliée.
Roger Filion s'est ensuite lancé à la recherche d'une équipe. Parce qu'il fait déjà partie de la formation BH-SR Suntour KMC, Bouchard ne pouvait rouler sous les couleurs d'une autre équipe professionnelle.
« La seule façon qu'il participe au Grand Prix de Saguenay, c'était qu'il le fasse avec son équipe nationale, raconte Roger Filion. Il pouvait le faire avec d'autres coureurs dont l'équipe ne sera pas présente à Saguenay. J'ai d'abord communiqué avec Louis Barbeau (directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes), qui m'a mis en contact avec Kevin Field. Celui-ci est responsable de l'équipe nationale sur route. À ma grande surprise, il m'a dit qu'on se connaissait un peu parce qu'il avait couru au Tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean à trois reprises. Cela a facilité le contact. Quand je lui ai parlé de mon idée d'intégrer Léandre à une équipe nationale, il m'a répondu que le Grand Prix de Saguenay n'était pas dans ses plans pour cette année, qu'il n'avait pas le budget nécessaire ou les coureurs. Je lui ai alors demandé si c'était le financement qui lui manquait principalement et je lui ai dit que j'allais l'aider. »
En quelques coups de fil, Roger Filion a réglé la question financière et la fédération québécoise a de son côté rendu disponibles des véhicules pour la course. La question des vêtements pour les membres de l'équipe nationale a aussi trouvé une solution.
Mais il manquait encore des coureurs. Quand le processus a été enclenché, Field a communiqué avec des cyclistes et avec des équipes qui ne seront pas présentes à Saguenay. Ses recherches ont mené au recrutement de Guillaume Boivin, Benjamin Perry, Alex Cataford (5e à Saguenay en 2016), Raphaël Auclair et James Piccoli. Deuxième au Grand Prix de Saguenay en 2016 et septième en 2015, Perry avait cependant un problème à régler. Il est présentement en Europe et son retour au Canada était prévu une semaine après l'épreuve de Saguenay. Changer ses plans entraînerait des frais. Roger Filion s'est engagé à trouver une façon de les éponger. Il s'est aussi engagé à dénicher un mécano et un soigneur (massothérapeute) pour aider l'équipe du Canada à Saguenay. En ce moment, ce sont les seules pièces du casse-tête qui manquent. Si vous possédez les qualifications nécessaires et que vous souhaitez donner un coup de main, il suffit de communiquer avec Roger Filion (418-818-0306).
« Aujourd'hui, la situation est inversée, note Roger Filion, Kevin Field est très heureux de venir ici. Au début, il ne voulait pas venir, il n'avait pas de budget et pas de coureurs. Aujourd'hui, il a une bonne équipe. Léandre s'attendait de courir avec des gars pas trop forts. Il fera plutôt partie d'une excellente équipe et il est très enthousiaste. Avec un gars comme Guillaume, qui est un bon sprinteur, cette équipe risque de donner tout un spectacle. »