Malgré une blessure à une cheville au début du Giro d’Italie, le cycliste aux racines régionales, Guillaume Boivin a été en mesure de conclure le Tour au 125e rang et s’accorde maintenant une semaine de repos.

Boivin dresse un bilan positif

Véritable cycliste en téflon qui fait fi des blessures, Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) a complété l’éprouvant Giro d’Italie avec satisfaction.

« Je n’ai jamais été dans le trouble et j’ai réussi à entrer dans les temps aisément à chaque étape. Avec ma blessure à la cheville au début du Tour, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais ça s’est bien passé », a déclaré à Sportcom le cycliste qui a grandi dans la région. Boivin a terminé 134e au contre-la-montre de 17 kilomètres pour boucler le deuxième Giro de sa carrière au 125e rang du classement général.

« Je n’avais pas d’objectif pour cette épreuve, qui n’est vraiment pas ma spécialité d’ailleurs. Ç’a été une journée tranquille, très tranquille. De beaux derniers moments passés avec mes coéquipiers pour conclure ce Giro 2019. » Si l’Américain Chad Haga (Team Sunweb) a été le plus rapide à l’épreuve de dimanche avec un chronomètre de 22mn07, l’Équatorien Richard Carapaz (Movistar Team) a conservé la tête au classement général pour être couronné vainqueur de ce 102e Tour d’Italie. L’Italien Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) et Primoz Roglic, de la Slovénie, ont complété le top-3. Du côté de la formation Israel Cycling Academy, l’Espagnol Ruben Plaza pointe au 71e échelon du classement général, soit le meilleur résultat de son groupe. « Nous avons été en mesure de percer quelques top-10 et nous pouvons être contents du travail que nous avons accompli en tant qu’équipe », a indiqué Boivin, qui a aussi été ravi de constater sa bonne forme physique. Ce dernier profitera maintenant d’une semaine de repos bien méritée à Gérone avant de reprendre l’action en Belgique. « J’ai bien grimpé en Italie et j’ai hâte de voir comment sera la forme au cours des prochaines semaines », a-t-il conclu.