L'entraîneur de la délégation canadienne, Pascale Choquette, pose fièrement en compagnie des trois représentants québécois qui ont bien travaillé ensemble lors de l'épreuve sur route dimanche, dans le cadre des Championnats du monde de cyclisme sur route tenus en Norvège. On reconnaît Hugo Houle (Sainte-Perpétue) et les deux Bleuets, Guillaume Boivin et Antoine Duchesne.

Boivin 35e aux Championnats du monde de cyclisme

Le cycliste aux racines régionales, Guillaume Boivin, a obtenu le meilleur résultat parmi les cyclistes du pays, dimanche, lors de la course en ligne des Championnats du monde de cyclisme sur route disputés en Norvège. Boivin a conclu au 35e rang de l'épreuve de 267,5 kilomètres couru entre Rong et Bergen.
L'épreuve a été remportée par le Slovaque Peter Sagan, sacré champion mondial de la spécialité pour la troisième fois de suite. Il a été le plus rapide d'un sprint qui l'a l'opposé à 25 coureurs. Le Norvégien Alexander Kristoff a mis la main sur la médaille d'argent, alors que l'Australien Michael Matthews est monté sur la troisième marche du podium.
Quant à Boivin, il a accusé un retard de 1mn20 sur le vainqueur. Il a conclu la course aux côtés du Néerlandais Bauke Mollema, 34e. Les autres membres de l'équipe canadienne, Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, et Antoine Duchesne, natif de Chicoutimi, se sont respectivement classés 81e (+3mn13 du vainqueur) et 120e (+10mn21).
« Je suis content. Quand ce sont les jambes qui ne sont pas capables de suivre, tu peux juste être content de la performance que tu as faite. Il ne m'en manquait vraiment pas gros pour accrocher (le groupe de tête) », a indiqué Boivin à Sportcom.
« Je suis vraiment fier de la façon dont nous avons couru avec Hugo et Antoine. Ils m'ont vraiment aidé. C'est la première fois que je participais aux Championnats du monde avec l'équipe nationale et nous avons vraiment travaillé ensemble. Ç'a fait une grosse différence », a ajouté l'athlète qui a grandi à Saguenay. « Il n'y a aucun regret. C'était très difficile comme course et nous avons donné notre maximum. Les petits Québécois ont fait une belle course ! »
Houle était d'accord avec son coéquipier. « Nous avons connu une belle journée avec ce que nous avions comme moyens. Ç'a bien été. La course a vraiment pris son envol vers la fin. Nous avions 12 tours à faire et ça s'est mis à rouler vraiment vite dans les cinq derniers tours. Pour ma part, je me sentais bien, les jambes étaient bonnes. J'ai eu un petit problème mécanique qui m'a ralenti à la fin par contre. Ma selle a basculé vers l'avant et j'ai dû prendre un vélo de rechange qui n'était pas tout à fait ajusté pour moi. Ça m'a affecté dans la montée finale, je n'étais pas capable de suivre le groupe devant. »