Simon-Claude Blackburn a disputé deux matchs avec les Saguenéens depuis le début de l'année. Selon les règlements, il pourra en jouer huit autres d'ici la fin de la saison.

Blackburn reste près de l'équipe

Simon-Claude Blackburn désire jouer un rôle important avec les Saguenéens de Chicoutimi la saison prochaine. Avec cet objectif en tête, il a choisi de rester le plus près possible de l'équipe jusqu'à la conclusion de la présente campagne et de ne plus porter les couleurs des Jeannois du Collège d'Alma.
Après avoir été blessé pendant le camp d'entraînement des Saguenéens, le hockeyeur jonquiérois a débuté la saison avec l'équipe du circuit collégial de hockey. En 23 parties avec cette formation, il a amassé 32 points.
Pendant la période des Fêtes, Blackburn a été rappelé par les Saguenéens. Ces derniers auraient aimé pouvoir compter sur lui sur une base régulière, mais un règlement du circuit où évoluent les Jeannois interdit à un joueur ayant signé un contrat avec une équipe collégiale de terminer la saison avec une formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Blackburn est donc limité à dix parties avec les Saguenéens jusqu'à la fin du calendrier, à titre de joueur affilié. Jusqu'à maintenant, il a disputé deux de ces dix matchs.
«J'ai décidé de rester près des Saguenéens, explique le Jonquiérois. Je vais m'entraîner avec les Saguenéens tous les jours, je vais poursuivre mes études au Cégep de Chicoutimi comme le font la plupart des joueurs de l'équipe et je jouerai quand les entraîneurs feront appel à mes services. Je jouerai également pour les Marquis de Jonquière, de la ligue junior AA. Pour mon développement, je pense que c'est la meilleure chose à faire.
«J'ai avisé Pascal (Hudon, l'entraîneur des Jeannois) de ma décision samedi. Il a bien compris et a accepté ma décision. En travaillant de cette façon, je pense que je maximiserai mes chances d'être avec les Saguenéens la saison prochaine.»
Une grosse perte
Tout en reconnaissant que le départ de Simon-Claude Blackburn crée un trou important pour les Jeannois, Pascal Hudon comprend très bien la position du hockeyeur. Il n'est surtout pas en colère face à la situation.
«Quand j'ai pris Simon-Claude au début de l'année, je savais très bien qu'il y avait une possibilité qu'on le perde au milieu de la saison, indique le pilote des Jeannois. Jamais je ne bloquerai un joueur. Jamais je ne l'empêcherai de poser des gestes pour progresser. Une partie de mon travail consiste à aider des joueurs à atteindre le junior majeur. Les joueurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont assez rares chez les Saguenéens, je ne vais surtout pas empêcher un gars qui peut jouer avec cette équipe de le faire.
«Simon-Claude était un morceau important de notre équipe, mais la vie continue. Ça arrive dans toutes les catégories et ça fait partie du hockey.»o