Les membres du conseil d’administration provisoire du club de soccer Le Venturi de Saguenay, Mario Bergeron, Anne Wittmeyer et Caroline Perron, entourent le directeur général de l’organisation née de la fusion de quatre clubs, Maxime Pépin-Larocque.

Bienvenue au club Le Venturi

Après sept ans comme directeur général du Club de soccer de Chicoutimi, Maxime Pépin-Larocque gardera la même fonction, mais cette fois à la tête de la nouvelle organisation fusionnée, Le Venturi de Saguenay.

Les membres du conseil d’administration provisoire de l’organisation formée du regroupement des quatre clubs du territoire, soit Chicoutimi, Jonquière, Shipshaw et La Baie, Mario Bergeron, Anne Wittmeyer et Caroline Perron, ont fait part de l’avancement du processus lors d’une conférence de presse. D’entrée de jeu, le porte-parole Mario Bergeron a mentionné que les membres du comité de transition ont participé à une quinzaine de rencontres depuis le début du projet démarré en octobre 2018. Un lac-à-l’épaule, qui a réuni les acteurs impliqués dans le dossier en février, a ensuite permis d’établir la mission, les valeurs, les règlements généraux et l’organigramme du futur club. Le processus complexe s’est bien déroulé grâce à la collaboration des différents acteurs, dont Martin Dallaire, de Ville Saguenay.

« Sans ça, ça aurait été un processus beaucoup plus long avec une perte de momentum et finalement, ça aurait été difficile », de convenir Mario Bergeron.

Un soutien financier d’emploi Québec et de Ville Saguenay a permis de faire appel à une firme de consultants externe. Les candidatures ont d’abord été offertes aux employés des clubs actuels afin de respecter la ligne de conduite du projet de regroupement. Le choix s’est finalement arrêté sur Maxime Pépin-Larocque, arrivé dans la région en 2012 pour prendre en charge le club de Chicoutimi.

« Je n’ai pas d’attachement à un club en particulier. Je vais être très impartial dans tout ce processus. Je suis arrivé au Saguenay il y a sept ans. Je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais. Je venais chercher de l’expérience en pensant probablement retourner à Québec. Finalement, après sept ans, une blonde, deux enfants, un chien et un quatre roues, les racines sont bien prises au Saguenay et je vais y rester longtemps », d’assurer le nouveau DG, voulant faire rayonner le nouveau club qui comptera plus de 2000 membres, ce qui en fera le plus gros club sportif de la région et l’un des 25 plus gros de soccer au Québec.

« Tout d’abord, je suis très fébrile à l’idée de travailler à un projet aussi grandiose. Veut, veut pas, une fusion, c’est immense. Regrouper quatre très beaux clubs ensemble, c’est un très beau défi », a partagé Maxime Pépin-Larocque, remerciant toutes les personnes impliquées dans le projet et soulignant le travail accompli durant la dernière année.

L’embauche du directeur général adjoint ainsi que des deux directeurs techniques, un pour le volet récréatif et un autre pour le compétitif, connaîtra son dénouement d’ici quelques semaines. La décision de nommer deux directeurs techniques a été prise afin de mieux répondre aux besoins avec l’étendue du territoire. Une fois la direction complétée, le personnel sera graduellement mis en place afin de recevoir les inscriptions à compter du mois de mars.

Le nom

Un concours a permis de déboucher sur Le Venturi comme nom du club fusionné. Les noms de Fjord et d’Aquilon avaient également été retenus à la suite d’une quarantaine de candidatures, puis soumis au vote populaire, qui a couronné Le Venturi, un effet observé dans le fjord du Saguenay qui fait prendre de l’ampleur au vent en raison du rétrécissement entre les côtes. Ce nom, proposé par Marie Fortin, une joueuse de longue date et entraîneuse de ses deux filles U4 et U6 à Jonquière, contient plusieurs significations, parce que le fjord relie les trois arrondissements et les quatre clubs. Les anciens clubs de Chicoutimi (Chinook) et de Jonquière (Mistral) représentaient également des vents et Maxime Pépin-Larocque a mentionné que Le Venturi fera prendre plus de vitesse aux joueurs.

+

EN RAFALE

• Les clubs de La Baie et de Shipshaw ont déjà été dissous parce qu’en hiver, leurs activités sont grandement réduites. Ce sera la même chose dans les prochains mois pour les clubs de Chicoutimi et de Jonquière, qui poursuivront leurs activités avec les gens en place jusqu’au printemps, avec les ligues hivernales et le programme sport-études. La dissolution d’un organisme à but non lucratif doit se faire en assemblée générale ou en assemblée générale annuelle, ce qui était déjà prévu dans les règlements généraux.

• L’assemblée officielle de fondation du club de soccer de Saguenay se déroulera le 27 novembre, au pavillon Mellon de Jonquière. Pour avoir le droit d’assister et avoir droit de vote, il faut être un joueur, avoir 18 ans et plus ou être un parent ou tuteur légal d’un joueur mineur ayant acquitté les frais d’inscriptions de la saison d’été ou d’automne 2019. La rencontre permettra principalement l’adoption des règlements généraux et l’élection du conseil d’administration officiel. 

• Le logo du club Le Venturi sera dévoilé prochainement. Le mandat a été donné à des étudiants du Cégep de Jonquière, dans le cadre d’un projet d’études en marketing. 

• Malgré cette fusion, les services de proximité demeureront en place, principalement pour les jeunes joueurs de niveau local. « Ce qui est bien, c’est qu’actuellement, les clubs de Jonquière, Chicoutimi, Shipshaw et La Baie ont des activités chacun chez soi et ça va demeurer ainsi », d’assurer Maxime Pépin-Larocque, après une question sur le sujet. Il a également indiqué que les fusions effectuées dans des clubs au cours des dernières années ont également permis d’offrir plus de ressources, ainsi que d’uniformiser les services et les pratiques. Pour le AA, le niveau de compétition sera formé d’équipes regroupées, ce qui permettra notamment d’en avoir dans toutes les catégories. Ces équipes touchent une clientèle plus âgée déjà habituée de voyager, a précisé la présidente du conseil d’administration provisoire, Anne Wittmeyer.