Ci-haut, François Gauthier-Drapeau (Seïko d’Alma) et Marie Besson (Albatros de Dolbeau-Mistassini) ont gagné l’or dans leur catégorie respective en fin de semaine, dans le cadre de la première édition de la Coupe Canada tenue à Montréal en fin de semaine.

Besson et Gauthier-Drapeau en or

Malgré la canicule, deux athlètes du Lac-Saint-Jean ont contribué aux succès des judokas québécois, en fin de semaine, dans le cadre de la Coupe Canada présentée au complexe sportif Claude-Robillard. La Dolmissoise Marie Besson (-52 kilos) ainsi que l’Almatois François Gauthier-Drapeau (-81 kg) ont tous deux remporté l’or dans leur catégorie.

Malgré la température chaude et humide, rendant leurs combats plus difficiles, les judokas du Québec ont amassé un total de 54 médailles (13 or, 13 argent et 28 bronze) à la Coupe Canada où quelque 300 compétiteurs provenant de plus de 20 pays ont pris part à la première édition de ce tournoi après 25 ans d’absence. Ce tournoi est important pour les judokas des catégories U18 et U21 puisqu’il est sanctionné par la Fédération internationale de judo dans ces groupes d’âge.

Dans un premier temps, Marie Besson a connu un parcours parfait chez les seniors, où elle a été couronnée d’or. « J’étais vraiment venue pour gagner l’or et je ne voulais partir avec rien d’autre que ça. À mon premier combat, il faisait très chaud et je ne me sentais pas trop dedans, alors j’ai trouvé ça plus difficile, surtout que je savais que c’était vraiment important pour moi de faire des points et que je n’avais pas le droit d’échapper un combat », a-t-elle commenté à Sportcom. « Après ça, le stress est tombé et ç’a bien été pour le reste de la journée », a ajouté la judoka issue du club Albatros de Dolbeau-Mistassini.

À son dernier combat du groupe senior, dimanche, Besson se mesurait à l’Albertaine Taeya Koliaska. N’ayant toutes deux que des victoires avant de s’affronter, la gagnante allait donc s’emparer de la première place. « Les deux dernières fois que je me suis battue contre elle, ça s’est bien passé pour moi, alors j’étais très confiante. Ça s’est passé comme prévu et j’ai bien suivi mon plan de match qui était de mettre beaucoup de pression sur elle. J’ai finalement réussi à la faire tomber et j’ai fini le combat au sol. »

Gauthier-Drapeau
Samedi, François Gauthier-Drapeau a savouré l’or chez les U21, moins 81 kilos. Issu du club Seïko d’Alma, Gauthier-Drapeau a connu une journée toute canadienne contre ses adversaires Taylor Althouse, Alexandre Arencibia et Luka Khatelishvili. « Je me sentais bien en général toute la journée. Je connaissais déjà les gars contre qui je me battais, alors c’était facile de préparer mes plans de match et j’étais confiant. J’étais un peu nerveux avant le tournoi, mais je le suis toujours, alors ça ne m’inquiétait pas. J’ai gagné quelques médailles l’an dernier, en Europe, alors j’étais prêt pour du calibre international. Aussi, ma famille était dans les estrades et je ne voulais pas les décevoir, je suis vraiment content d’avoir réussi », a-t-il déclaré à Sportcom. Dimanche, chez les seniors, il a conclu au 5e rang.

Chez les U21, Roxanne Émond (Ju Shin Kan) a mérité le bronze chez les 63 kilos. Dans la même catégorie, après avoir pris le 5e rang chez les U21, Anne Martin (Seïko Alma) s’est bien reprise dimanche, avec une médaille de bronze chez les seniors.

Dimanche, dans la catégorie des moins de 16 ans, Olivier Gagnon du club Judokas Jonquière a remporté la médaille de bronze chez les moins 50 kilos. Son coéquipier, Victor Dessureault (Judokas Jonquière) a remporté la médaille d’argent chez les moins 60 kilos.

Rappelons que vendredi, chez les U18, Amélie Grenier (Ju Shin Kan Laterrière) a remporté la médaille d’argent chez les U18, 52 kilos. Sa coéquipière Sara Desbiens a monté sur la troisième marche du podium chez les plus de 70 kilos.