Félix Lapointe-Pilote
Félix Lapointe-Pilote

Belles prestations pour Drolet et Lapointe-Pilote

Les deux représentants du club Jakours de Saguenay, Félix Lapointe-Pilote et Anne-Frédérik Drolet, ont réussi la deuxième meilleure performance québécoise de leur catégorie respective, samedi, dans le cadre des Championnats canadiens civils, juniors et seniors de cross-country tenus au parc Clearbrook d’Abbotsford, en Colombie-Britannique.

Évoluant chez les U20, Anne-Frédérik Drolet a conclu dans le top-10, plus précisément au 8e rang, grâce à un chrono de 21mn19.134 sur 8 kilomètres.

« Elle a fait une très belle performance. C’est la deuxième meilleure Québécoise, à 10 secondes de Simone Plourde (6e/21mn09.993) », souligne son entraîneur, Jean-Marc Normandin, qui agissait également comme entraîneur adjoint de l’équipe du Québec.

Anne-Frédérik Drolet

Plourde et Drolet avaient dominé le championnat national collégial CCAA, au début de novembre, en Alberta, en remportant respectivement les médailles d’or et d’argent. Anne-Frédérik a géré son effort de façon conservatrice pour finalement accélérer en fin de course et devancer plusieurs de ses rivales pour se frayer un chemin dans le top-10 », peut-on lire dans le résumé de la Fédération québécoise d’athlétisme.

Quant à Félix Lapointe-Pilote, il a pris le 17e rang chez les seniors, avec un chrono de 30mn26,296.

« Pour Félix, ça s’est très bien passé. Il a été le deuxième Québécois, derrière Jean-Simon Desgagnés (son coéquipier du Rouge et Or/30mn02.263). Dans le cas de Félix, c’est très très bien, assure son entraîneur. 30mn26, c’est un temps vraiment rapide sur 10 kilomètres. Je pense qu’il est vraiment content. Il a connu une bonne saison avec une 14e place (sur le circuit) universitaire et une 17e position au civil où c’est toujours un peu plus relevé comme calibre. »

Cette compétition servait aussi de sélection pour les championnats panaméricains. Dans le cas d’Anne-Frédérik, elle n’était pas éligible parce qu’elle est encore junior jusqu’au 31 décembre et ne deviendra senior qu’à partir du 1er janvier. Simone Plourde n’était pas admissible non plus pour les mêmes raisons.

Quant à Félix, il ne s’est pas qualifié, mais ce n’était pas son objectif non plus. Le Canada ne délègue que six coureurs et seuls les quatre athlètes du top-10 (7 à 10) sont sur les rangs pour remplacer l’un des qualifiés.

L’expérience s’est donc avérée très positive pour l’entraîneur et les deux Jonquiérois.

« Ç’a vraiment été une très belle compétition. Il faisait 5-6 degrés Celsius, avec un parcours sans neige. Tout était sur le gazon, bien balisé et bien organisé », note Jean-Marc Normandin.