Le président du Club de golf Saguenay Arvida, Pierre Chrétien, a accueilli le président du Regroupement PAR, Patrice Forcier.

Belle vitrine pour le golf régional

Les verts de 25 terrains de golf à travers le Québec s'ouvrent aux membres du Club Saguenay Arvida. Pour la saison 2014, le club rejoint le Regroupement PAR, ce qui permettra aux golfeurs de jouer 130 rondes gratuitement partout dans la province. L'alliance est tout aussi intéressante pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, puisque les golfeurs de l'extérieur pourront eux aussi jouer sur le 18 trous d'Arvida.
Le directeur général du club, Pascal Simard, se réjouit de cette alliance. «La région n'est pas reconnue comme étant une destination golfique au Québec. Nous venons de nous ouvrir une vitrine exceptionnelle dans 25 autres clubs. Il faut prévoir des retombées intéressantes, notamment pour les restaurants et les hôtels», souligne-t-il.
Ce nouvel avantage est inclus dans l'abonnement annuel des membres adultes. Ils n'auront qu'à débourser entre 20$ et 30$ pour essayer les autres terrains du regroupement qui existe depuis 2007. La réservation des départs se fera par Internet, via la plate-forme GGGolf. Ainsi, les membres des différents clubs ont accès aux grilles de tous les terrains.
«Il est maintenant possible de jouer au golf partout au Québec. C'est ça la beauté du système», souligne le président du regroupement, Patrice Forcier, qui se dit très heureux que la région se joigne au mouvement.
Zone d'exclusivité
Pour le moment, le Club Saguenay Arvida bénéficie d'une zone d'exclusivité et d'un droit de veto dans la région. Les responsables ne sont toutefois pas fermés à l'idée qu'un autre club du Saguenay-Lac-Saint-Jean embarque dans le regroupement.
«Nous allons tester le projet pendant un an, mais il serait bon d'avoir un autre club avec nous. Il serait plus intéressant pour les groupes de golfeurs de l'extérieur de venir essayer deux terrains plutôt qu'un», mentionne le président Pierre Chrétien.
Le directeur général abonde dans le même sens. La nouvelle réalité du golf n'est plus d'instaurer une compétition entre les terrains, mais plutôt contre les autres loisirs.
«Nous n'avons pas un terrain à vendre, mais un produit, le golf. L'idée est de faire compétition à tout ce qu'il y a autour, comme le camping, le bateau, etc.», explique M. Simard.
M. Chrétien ajoute également que cette alliance est en quelque sorte un cadeau pour les membres et, aussi, une bonne façon d'aller en chercher des nouveaux.
«Nous leur demandons souvent des concessions. Dans ce cas-ci, c'est le club qui absorbe les coûts.»
Nouvelle terrasse
Les responsables du club annoncent la réfaction de la terrasse pour le début de la prochaine saison de golf, et ce, en collaboration avec le partenaire Desjardins. Ils veulent en faire un prolongement du salon avec un point de vue unique et sa convivialité.
Enfin, notons que les travaux intérieurs, nécessitant un investissement de 640 000$, sont maintenant terminés. L'objectif était de remettre aux normes et au goût du jour le pavillon et de le rendre plus ergonomique.