Véritable porteuse d’espoir et femme inspirante, Gisèle Pagé a stimulé les participantes durant l’échauffement de la première édition de la Course à la vie CIBC de Saguenay tenue sur la Zone portuaire de Chicoutimi.

Belle réponse pour la première édition de la Course à la vie CIBC

Pour une première édition, l’organisation de la Course à la vie CIBC de Saguenay ne s’attendait pas à une aussi belle réponse. Plus de 460 coureurs et marcheurs ont répondu à l’invitation, dimanche matin, sur la Zone portuaire de Chicoutimi. L’activité a permis d’amasser une jolie somme de plus de 53 000 $ pour la Société canadienne du cancer (SCC) au profit de la recherche sur le cancer du sein.

« On a dépassé les objectifs sur toute la ligne ! C’était fou ! », lance avec entrain Marie-Florence Brousseau. Agente de développement à la SCC de Saguenay, Mme Brousseau avouait manquer de mots pour décrire l’immense fierté quant au succès de cette première édition. À n’en pas douter, l’événement sera de retour l’an prochain.

« À voir la réponse, ça démontre vraiment un intérêt pour cet événement. Et c’est l’fun ! C’est un dimanche matin et ce n’est pas trop prenant. On a des activités signature, comme le Relais pour la vie, qui sont des activités exceptionnelles pour permettre d’amasser des milliers de dollars, sauf que c’est [d’une durée] de 12 heures. Tandis que là, on a une autre offre complètement différente à une autre période de l’année et c’est une belle formule », fait-elle valoir.

Au-delà des attentes

L’organisation a dépassé ses objectifs, tant au chapitre de la participation que financiers. « J’ai travaillé fort pour amener cette course au Saguenay. C’est un mandat que j’avais et je savais qu’il y avait un potentiel avec cet événement. Mais je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi fantastique ! », souligne Mme Brousseau, en saluant le travail du « comité extraordinaire » qui a contribué au succès et de « toutes ces femmes de carrière qui ont décidé de s’impliquer et de se joindre à moi dans cette aventure ».

Dimanche, 57 courses à la vie CIBC ont eu lieu au Canada. Celle de Saguenay est venue s’ajouter aux quatre autres tenues au Québec. L’événement s’est tenu dans des délais serrés. « On attendait le feu vert parce que c’est un événement pancanadien. [...] Il fallait prouver que la course avait sa place ici. Il n’y a pas de doute qu’il y a un très beau potentiel », souligne Mme Brousseau.

La psychologue Nancy Boisvert, qui a accepté d’agir comme porte-parole de l’événement, a aidé à la promotion. « Pour moi, le défi était de partir d’un événement que je n’avais pas vécu pour l’amener à ce qu’on a vécu. C’est pourquoi je suis allée chercher, à mes yeux, les meilleures personnes. Ça prend des meilleures que soi pour réussir à faire de gros événements. »

Saguenay,Chicoutimi 
 Zone portuaire, Course pour la vie,CIBC

Avant de s’élancer pour leur défi (5 km ou 1 km), les participants ont eu droit à un témoignage inspirant de Gisèle Pagé. Cette battante, qui a stimulé les troupes durant l’échauffement, était la représentante des porteuses d’espoirs, un terme beaucoup plus positif que survivantes. C’est pourquoi elles sont plutôt appelées les inspirantes, les porteuses d’espoirs.

La Course à la vie CIBC est organisée et dirigée par le personnel et les bénévoles de la SCC. On estime qu’une femme sur huit sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et qu’en moyenne, 70 Canadiennes reçoivent un diagnostic de cancer du sein chaque jour. Heureusement, les investissements dans la recherche ont donné lieu à d’importantes avancées dans le domaine. Depuis les années 1980, le taux de survie a augmenté de près de 20 %.

Plus de 460 personnes ont pris part à la première édition de la Course à la vie CIBC de Saguenay qui a permis d’amasser plus de 53 000 $. Devant le succès obtenu, l’événement sera de retour l’an prochain.

« Les fonds amassés aujourd’hui permettent de changer notre façon de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer du sein. Cette mobilisation du coeur n’aurait pas été possible sans la généreuse participation des commanditaires et des bénévoles qui ont permis de faire rayonner cette première édition à Saguenay. C’est un rendez-vous pour l’an prochain ! », a lancé Nancy Boisvert, porte-parole de l’événement de Saguenay.

Le comité organisateur de la première Course à la vie CIBC de Saguenay avait de quoi se réjouir, dimanche. Sur la photo posent Doris Boivin, Mireille Gauthier, Marie-Claude Lachance, Anne-Louise Perron, Nancy Boisvert, Stéphanie Gosselin, Marie-Florence Brousseau, Stéphanie Desforges, Andrée Côté, Caroline Bélanger, Nicolas Boily (CIBC), Daniel Richard (Hatch) et l’animatrice Stéphanie Ahern (ÉNERGIE).