Les jeunes joueurs de l'équipe Kakautiit junior de Puvirnituq avaient le coeur à la fête quelques minutes après leur victoire sur les Cerbères d'Alma.

Beaucoup plus que du hockey

Peu importe les résultats sur la glace au cours des prochains jours, les jeunes de l'équipe Kakautiit junior de Puvirnituq savent déjà au moins deux choses de leur participation au Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière. Ils savent qu'ils passeront toute la semaine à Saguenay et qu'ils en sortiront gagnants.
Parce que la présence de cette équipe au tournoi de Jonquière dépasse largement le simple hockey sur glace. Il s'agit d'une récompense pour le travail accompli au cours des derniers mois, autant sur la glace qu'à l'extérieur.
L'équipe du village du Nunavik est le résultat d'une initiative de Bruno Hamel qui a rapidement trouvé une oreille attentive après de Hugo Couillard. Le premier est criminologue dans ce coin de pays depuis six ans et le deuxième y enseigne depuis quatre ans. En septembre, dans un désir de s'impliquer dans la communauté, ils ont pris la décision de s'occuper des joueurs d'âge pee-wee du village et de regrouper ceux qui le voulaient bien au sein d'une équipe. À Puvirnituq, les jeunes peuvent se rendre à l'aréna et jouer au hockey, mais ils le font habituellement sans supervision.
Bruno Hamel et Hugo Couillard ont voulu changer des choses et leurs démarches ont mené leur équipe au tournoi de Jonquière. Une aventure rendue possible grâce à l'aide de plusieurs partenaires de son milieu.
«Ce n'est pas un programme de hockey, mais plutôt pour les garder à l'école, raconte Bruno Hamel. Il y a beaucoup de décrochage scolaire et de problèmes sociaux à Puvirnituq et nous essayons avec l'équipe de hockey de les garder à l'école et de les motiver à atteindre des buts.»
Pour cette raison, ce ne sont pas tous les joueurs de l'équipe qui ont fait le voyage à Saguenay.
Comme il s'agissait d'une récompense pour un travail bien fait, les dirigeants ont sélectionné ceux qui le méritaient.
«Nous avons amené ceux qui montrent de la persévérance scolaire, qui se présentent à l'école et qui sont à l'heure, précise Hugo Couillard. Nous essayons de leur montrer de bonnes valeurs.»
Après un vol de trois heures entre Puvirnituq et Montréal, dimanche, et une nuit passée dans le cinq et demi de Hugo Couillard, l'équipe est arrivée à Saguenay en fin d'après-midi, lundi. Cette portion du voyage en minibus a eu une saveur particulière pour au moins un membre de l'équipe qui n'avait pas vu un arbre digne de ce nom avant la Réserve faunique des Laurentides.
La formation du nord du Québec a disputé son premier match au tournoi lundi soir et elle a alors battu les Cerbères d'Alma 3-0. Pour elle, il s'agissait d'un véritable baptême de compétition puisqu'elle n'avait pas joué une seule partie officielle auparavant. Avant lundi, sa saison se résumait à quatre entraînements par semaine. Le match a été retransmis sur les ondes de la station de radio de Puvirnituq, un village de 1800 personnes, et les images étaient également disponibles sur Internet...
«Nous avons commencé en septembre avec quatre entraînements par semaine avec les jeunes et nous voulions mettre un but au bout, explique Bruno Hamel. J'ai fait des recherches et j'ai vu le tournoi de Jonquière. Je le connaissais de réputation. L'objectif est de faire vivre une expérience aux jeunes. Qu'on perde ou qu'on gagne, on va rester toute la semaine. On va faire des activités s'il le faut. Nous avons loué un chalet à Lac-Kénogami pour toute l'équipe. C'est une expérience de groupe et de vie pour tout le monde. Dans une semaine, un mois ou un an, les jeunes en sortiront tous gagnants. Comme je l'ai déjà dit, il y a beaucoup de décrochage scolaire et de problèmes sociaux. Si on peut les aider à rester à l'école, on va le faire.»
«Je suis en contact avec les professeurs de l'école et ils ont tous vu une amélioration. Si on en sauve deux ou trois, ça vaut la peine», avance de son côté Hugo Couillard.
Autres matchs
Le tournoi de Jonquière a donc pris son envol lundi. Dans la classe A, les Couguars de Chicoutimi ont doublé les Citadins de Jonquière 4-2 (deux buts de Christopher Gagné), les Monarques de Saint-Ambroise ont battu les Titans d'Alma 4-3 (doublé de Vincent Tremblay), le Royal de Métabetchouan a profité de deux filets d'Olivier Côté pour faire match nul 2-2 avec le National de La Baie et le Wild de Jonquière a pris la mesure de l'Extrême de Chicoutimi 6-3. À noter les cinq points de Wylliam Morin (4-1) et les deux buts d'Alexis Côté.
Dans la classe B, Maïka Truchon a marqué deux fois dans un gain de 4-2 des Rebelles du Saguenay sur les Prédateurs de Jonquière et Étienne Gobeil en a fait autant quand les Patriotes de Chicoutimi ont blanchi les Titans de La Baie 4-0. Victoire de 1-0 des Olympiques de Chicoutimi sur les Blues de Jonquière et gain de 2-0 des Monarques de Saint-Ambroise sur l'Avalanche de Jonquière. William Côté (1-1) a participé aux deux buts. Des doublés de Jasmin Bouchard et Joël Beaulieu ont agrémenté une victoire de 5-3 des Griffons d'Alma sur les Prédateurs de Chicoutimi. Victor Bonneau a marqué deux fois dans la défaite.