Pilier des Guerriers, le receveur Xavier Langlois a peut-être joué son dernier match dans la LBJEQ.
Pilier des Guerriers, le receveur Xavier Langlois a peut-être joué son dernier match dans la LBJEQ.

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Même si les entraînements de baseball pourraient être autorisés prochainement, Xavier Langlois ne se fait pas de faux espoirs. Le receveur des Guerriers estime qu’il a probablement joué son dernier match au niveau junior élite.

«J’y pensais beaucoup dans les premières semaines de la crise (de la COVID-19). Malgré ce qu’on peut lire à droite et à gauche, je crois de moins en moins à un retour au jeu. Je commence tranquillement à passer à autre chose...», a-t-il affirmé mercredi après-midi.

Langlois reconnaît toutefois qu’il entrevoyait la saison 2020 avec beaucoup d’optimisme.

«J’ai fait partie de bonnes équipes durant mes quatre années à Longueuil, mais on n’a pas été capables de se rendre jusqu’au bout. C’est un peu pour cette raison que j’ai voulu être échangé à Granby l’an dernier. Je croyais plus que jamais aux grands honneurs cette saison», a confié le résident de Verchères, qui fêtera ses 22 ans en octobre.

Une douche froide pour les vétérans

Plusieurs ligues collégiales et universitaires aux États-Unis ont décidé de prolonger l’admissibilité des finissants advenant l’annulation de la saison 2020.

En collaboration avec les autres vétérans du circuit, Xavier Langlois a contacté la direction de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) pour étudier cette possibilité. La réponse obtenue a eu l’effet d’une douche froide.

«Les organismes Baseball Canada, Baseball Québec et la LBJEQ ont conclu que changer la structure actuelle de l’âge d’admissibilité du baseball junior au Canada n’était pas réalisable», peut-on lire dans une lettre signée par le président de la LBJEQ, Rodger Brulotte, et transmise à La Voix de l’Est.

Brulotte souligne aussi, en se basant sur la campagne 2018, que la majorité des joueurs de 22 ans se trouvent généralement une place au niveau senior. «C’est vraiment dommage parce que l’avis des gars à travers la ligue est unanime: ils veulent disputer leur dernière saison junior élite, que ce soit cette année ou plus tard», a déploré Langlois.

Xavier Bégin, William Boulanger-Élie, François Guimont et Francis Krakana (acquis de Gatineau lors du dernier repêchage) sont les autres vétérans de l’alignement granbyen, selon le site officiel de la LBJEQ.

Les Guerriers seront assurément compétitifs la saison prochaine. La perte de Xavier Langlois laisserait cependant un trou béant sur le terrain et à l’extérieur. Le gérant Denis Lamontagne a souvent évoqué l’impact de son receveur partant, qui a produit 11 points et conservé une moyenne au bâton de 0,478 en 16 matchs lors des dernières séries.

Après avoir tout juste échappé le championnat de la saison, les Guerriers ont été balayés par les puissants Orioles de Montréal en demi-finale l’an dernier.

«Selon moi, il n’y aura pas de matchs dans le junior élite cet été. La moitié des équipes ne sont pas assez fortes financièrement...», a fait valoir le gérant des Guerriers, Denis Lamontagne.

«il n’y aura pas de matchs», selon Lamontagne

Les propos de la ministre déléguée aux sports et aux loisirs, Isabelle Charest, dans une entrevue publiée par La Presse mercredi matin ont évidemment attiré l’attention dans le milieu du baseball.

La députée de Brome-Missisquoi s’est dite « très confiante » concernant la reprise des sports collectifs extérieurs cet été. Elle a toutefois précisé qu’«on ne parle pas de match» à court et moyen termes.

À LIRE AUSSI: Fébrilité chez les gens du soccer et du baseball

Au moment d’écrire ces lignes, la LBJEQ n’avait pas réagi officiellement. Lors d’un court échange avec La Voix de l’Est, le relationniste Jasmin Leroux a néanmoins indiqué que des discussions ont lieu à l’interne et que les dirigeants du circuit attendent les directives de la santé publique.

On devine que la présence de six équipes du circuit dans la grande région de Montréal, de loin la plus touchée le coronavirus, complique beaucoup les choses.

De son côté, Denis Lamontagne voit mal comment on pourrait tenir la saison 2020 sans spectateurs, d’autant plus que les organisations sont privées de sources de revenus telles que les cantines et autres comptoirs alimentaires.

«Selon moi, il n’y aura pas de matchs dans le junior élite cet été. La moitié des équipes ne sont pas assez fortes financièrement...», a-t-il fait valoir mercredi.

«Les coûts seront trop élevés pour les revenus, surtout qu’il faudra sûrement ajouter des mesures d’hygiène supplémentaires.»

Du côté de la Ligue de baseball majeur du Québec, le président Daniel Bélisle a déjà écarté la possibilité de disputer une portion du calendrier à huis clos.