L’Almatoise Jenny Barbeau a été courtisée par de nombreuses universités québécoises pour s’aligner avec leur formation de volleyball féminin.

Barbeau choisit le Rouge et Or

L’Almatoise Jenny Barbeau des Élans du Cégep Garneau évoluera pour la formation de volleyball féminin du Rouge et Or de l’Université Laval la saison prochaine. La centre de 6’1’’ a été très courtisée, mais son choix s’est arrêté sur le Rouge et Or qui aligne déjà deux joueuses de la région dans son édition actuelle.

L’athlète de 19 ans confirme avoir reçu plusieurs offres de toutes les universités ayant une équipe évoluant en division 1, à l’exception de McGill. L’Almatoise, qui fait partie des trois recrues qui se joindront aux Lavalloises, entreprend des études en communication publique.

Durant ses trois années passées sous les couleurs des Élans, la Jeannoise a maintenu une moyenne de 2,21 points par set. En 2016-2017, Jenny Barbeau avait également mérité une place sur la deuxième équipe d’étoiles du RSEQ.

L’Université Laval a déjà recruté quelques joueuses du Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’Almatoise Jade Fortin, qui en est à sa cinquième et dernière saison, ainsi que la Saguenéenne Claudia Gauthier, qui en est à sa troisième saison, font partie de l’édition actuelle. La Dolmissoise Marie-Michelle Côté a aussi porté les couleurs du Rouge et Or. La jeune femme les connaît, mais n’a pas joué avec elle parce qu’elle était trop jeune.

Faire sa place

Jenny Barbeau attend de savoir qui sera nommé entraîneur-chef pour la prochaine saison pour être fixée sur ce qui l’attend. « Je ne tiens pas ma place pour acquis. Je vais faire ma place comme je l’ai fait avec les Élans de Garneau », assure-t-elle. À son arrivée avec les Élans, elle avait joué de chance puisque deux vétéranes avaient terminé leur stage collégial et l’une des partantes s’était blessée. « Je n’étais pas censé jouer, mais j’ai pu le faire. Ç’a aidé à ma progression, car que tu le veuilles ou non, tu apprends plus quand tu joues. Je me suis donc vraiment améliorée durant ma première année », rappelle-t-elle.

Pour la période estivale, la longiligne athlète a décidé de prendre une pause de volleyball en ne s’inscrivant pas à des camps de perfectionnement. L’Almatoise continue toutefois de faire ses entraînements pour maintenir la forme. Son travail dans les camps de jour contribue aussi à maintenir sa bonne forme.

Les deux autres recrues du Rouge et Or sont l’attaquante des Cavalières du Collège de Bois-de-Boulogne, Béatrice Lamarche, et la libéro des Mavericks d’Ottawa, Andréa Camiré.