La veille de son 18e anniversaire, Félix Auger-Aliassime a causé une surprise à la Coupe Rogers, mardi, en battant le Français Lucas Pouille, 18e joueur mondial.

Auger-Aliassime se paie Pouille en cadeau

TORONTO — Félix Auger-Aliassime s’est offert tout un cadeau à la veille de ses 18 ans, mardi à Toronto : un premier gain contre un joueur du top 20 et une participation au deuxième tour de la Coupe Rogers.

Le natif de L’Ancienne-Lorette, qui occupe le 133e rang de l’ATP, a surpris Lucas Pouille (18e) 6-4 et 6-3. Le favori de la foule a mis fin au débat en 78 minutes, signant la victoire à sa première balle de match, quand le Français de 24 ans a envoyé un revers trop loin.

Bien sûr, comme tous les jeunes de 17 ans, le tennisman pense depuis un certain temps à la façon dont il fêtera son passage à l’âge adulte. Le jeune homme a avoué mardi que son plan était fixé depuis un bout de temps.

«Je me disais : ‘‘Je vais devenir majeur pendant la Coupe Rogers. C’est vraiment cool’’. Comme je savais que j’avais une chance d’être dans le tableau, je n’avais pas vraiment pensé à un autre plan que de jouer au tennis le jour de ma fête.»

Jouer un match de tennis dans un tournoi Masters 1000 devant ses partisans? Voilà qui semble une très bonne façon de célébrer!

Auger-Aliassime avait raté l’occasion de jouer à la Coupe Rogers devant le public québécois l’an dernier en raison d’une blessure au poignet qui l’avait forcée à déclarer forfait. En revanche, il a ravi le public torontois, mardi, en route vers sa deuxième victoire en carrière en série Masters 1000.

Une simple étape

«Gagner un match comme celui-ci est un grand pas en avant, pour prouver aux autres et à moi-même que je suis en mesure de compétitionner avec ces gars-là, que je suis capable d’atteindre le niveau de jeu qui me permettra d’entrer dans le top 100», a confié Auger-Aliassime au site de l’ATP.

«Je suis très heureux d’avoir gagné, mais pour moi ce n’est qu’une étape de plus pour atteindre mon but, pour devenir le joueur que je veux devenir. En général, je ne suis pas du genre à m’emballer lorsque je gagne un match, car j’ai un plan à long terme. Donc, ce match n’était qu’une étape.»

Cette prochaine étape aura lieu dès mercredi soir, contre le le Russe Daniil Medvedev (68e). Contre Pouille, Auger-Aliassime a obtenu trois des quatre bris du match, en plus de sauver cinq balles de bris sur six. Il a ajouté cinq as, dont quatre en deuxième manche.

Auger-Aliassime a commencé le match en force en brisant le service de son adversaire dès le deuxième jeu de la rencontre. Il a bien contrôlé les échanges en frappant les balles avec précision tout près des lignes, plaçant son adversaire hors d’équilibre. En avance 5-3 au premier set, Auger-Aliassime a trébuché en perdant le jeu sur son service, mais s’est rapidement ressaisi en brisant le service de Pouille pour empocher la manche.

Bon départ pour Shapovalov

En soirée, l'Ontarien Denis Shapovalov a fait la joie de la foule torontoise en éliminant le Français Jérémy Chardy en deux sets.

Auger-Aliassime est dans la course afin de se qualifier pour le tournoi Next Generation de l’ATP, qui sera présenté à Milan du 6 au 10 novembre. Il est actuellement au 12e rang dans le classement qui donne accès à cette compétition, alors que les sept premiers seront qualifiés automatiquement.

La huitième place pour ce tournoi réservé aux joueurs de 21 ans et moins sera accordée lors d’un tournoi de qualification en Italie juste avant l’événement principal, qui sera présenté pour la deuxième année. L’an dernier, l’Ontarien Denis Shapovalov, alors âgé de 18 ans, était le plus jeune joueur à prendre part à ce tournoi.

Shapovalov a d’ailleurs lui aussi obtenu son billet pour le deuxième tour de la Coupe Rogers en défaisant facilement le Français Jérémy Chardy 6-1, 6-4. Après avoir connu un parcours magistral à la Coupe Rogers l’an dernier, il a amorcé son parcours torontois en remportant 80 % de ses points en premier service.

Classé au 26e rang mondial, ce qui fait de lui la meilleure raquette canadienne, Shapovalov a poussé un cri de satisfaction lorsqu’il a confirmé sa victoire devant une foule incluant le capitaine des Oilers d’Edmonton, Connor McDavid. Mercredi, il croisera le fer avec l’Italien Fabio Fognini (14e).

Un autre Canadien sera en action mercredi, alors que Peter Polansky a rendez-vous avec Novak Djokovic, quadruple champion du tournoi.