Après trois saisons avec les Titans du Cégep de Limoilou, Ariane Aubin fera le saut dans les rangs universitaires la saison prochaine avec les Gee Gees d’Ottawa.

Aubin choisit les Gee Gees d’Ottawa

Après deux saisons fructueuses et une troisième très bien démarrée au Cégep de Limoilou, la Baieriveraine Ariane Aubin a fait son choix pour sa prochaine destination. À compter de l’an prochain, elle portera les couleurs des Gee Gees d’Ottawa.

Ariane Aubin a également été courtisée par les Stingers de Concordia, mais a finalement penché pour la capitale nationale. « C’est sûr qu’à Ottawa, c’est bilingue. Pour l’école, ça va être plus facile de commencer l’université avec des cours en français. C’est sûr que ç’a beaucoup pesé dans la balance », explique l’étudiante en sciences humaines qui va se diriger vers les communications à l’Université d’Ottawa.

Dans son processus de décision, la joueuse d’attaque a également beaucoup apprécié la discussion qu’elle a eue avec les entraîneurs, dont l’entraîneur-chef Yannick Evola, un ancien de la Ligue de hockey junior majeur au milieu des années 90 avec les Cataractes de Shawinigan et les Foreurs de Val-d’Or. « Ils m’ont dit qu’ils voulaient vraiment gagner et qu’ils avaient un rôle important. Ça m’a vraiment attirée parce que moi aussi je veux gagner. C’est toujours le fun d’avoir un rôle important dans une équipe », exprime Ariane Aubin qui a bien hâte d’entamer cette nouvelle étape de sa carrière d’étudiante et d’athlète.

« Je ne me mets pas trop de pression. Je pense que je suis capable de faire ma place et j’aime bien être dans les plus jeunes, ça ne me dérange pas », fait-elle valoir. Après une participation à la demi-finale québécoise l’an dernier, les Gee Gees connaissent un début de saison difficile avec seulement deux victoires en neuf matchs.

Pour le moment, la Baieriveraine file le parfait bonheur avec les Titans du Cégep de Limoilou. À ses deux premières saisons, elle a remporté les grands honneurs, mais avec un rôle un peu plus limité. Cette saison, elle a déjà dépassé sa production de l’an dernier avec 15 points en 12 rencontres. Pour bien imager la force et la profondeur de l’équipe de Québec, Ariane Aubin pointe 11e dans le classement des marqueuses de la Ligue de hockey collégiale féminine division 1, mais au 6e rang de sa propre équipe qui n’a qu’un seul revers en 12 rencontres et en prolongation de surcroît.

« On a vraiment une bonne équipe encore cette année, indique-t-elle. Les deux premières années, c’était plus de l’adaptation. Cette année, je voulais vraiment prendre ma place et c’est vraiment bien commencé. En arrivant ici, j’ai vraiment appris à gagner. Je vais transporter ça avec ma prochaine équipe », annonce Ariane Aubin, maintenant plus à l’aise avec la distance qui la sépare de sa région natale.