Ariane Aubin fait la promotion du hockey en Chine

Le hockey apporte son lot de bonnes nouvelles à Ariane Aubin par les temps qui courent. La Baieriveraine, qui a remporté récemment un troisième titre des séries en autant de saisons avec les Titans du Collège du Cégep de Limoilou au hockey collégial féminin, s’apprête à quitter pour la Chine avec ses coéquipières pour faire la promotion du sport pendant une dizaine de jours.

En prime, à l’exception du coût du billet d’avion, toutes les dépenses des joueuses et du personnel de l’équipe seront défrayées par le gouvernement chinois. Pour résumer simplement la raison de cette aventure pour les Titans, le Cégep de Limoilou fait partie du réseau mondial de l’Institut Confucius, implanté en 2004 et visant la promotion de la culture chinoise. Un appel d’offres a été lancé à l’automne et les dirigeants de l’institution québécoise ont répondu positivement à l’invitation. À leur retour des Fêtes, lors d’une activité d’équipe, les joueuses ont été mises au courant, ce qui a bien sûr provoqué les cris de joie. « C’est quelque chose d’exceptionnel », lance Ariane Aubin pour qui ce sera un premier voyage en Asie à compter du 25 mai.

« On n’a pas la chance tous les jours d’aller là-bas. Ce sera vraiment une belle expérience », exprime celle qui était de passage dans la région pour quelques jours à l’occasion du congé de Pâques. Cette initiative a été mise en place notamment en raison de la tenue des Jeux olympiques d’hiver à Pékin en 2022. Au cours de leur périple, les Titans se mesureront à l’actuelle équipe nationale chinoise lors de rencontres amicales.

« Je pense que ça va être de bons matchs serrés. On va être plus jeunes qu’elles. Ça reste une équipe nationale. Ça va être fort », de s’attendre Ariane Aubin, notant également les nombreuses activités culturelles à Pékin et Shenzhen, les deux villes visitées. Les joueuses ont appris lors des dernières semaines qu’elles pourront également s’imprégner encore de la culture locale plus en passant deux jours au sein d’une famille chinoise. « Ce n’est pas juste du hockey », annonce-t-elle.

« D’habitude, quand la saison finie, même si on a gagné, il y a de la tristesse parce qu’on se sépare et certaines s’en vont et de nouvelles arrivent. Cette fois, on était contentes de gagner à la fin, mais sans le petit sentiment de tristesse. On sait que ce n’est pas fini et qu’on s’en va en Chine ensemble. C’est vraiment une belle expérience qu’on s’en va vivre entre coéquipières », de convenir l’attaquante qui a célébré le championnat des séries pour une troisième fois en trois ans, elle qui joindra les rangs des Gee Gees d’Ottawa la saison prochaine au niveau universitaire.

Les Titans ont balayé la série trois de cinq face aux Couguars du Collège Champlain-Lennoxville pour remporter les grands honneurs pour une quatrième année de suite, une septième conquête en huit ans. « Sur mon trio, on avait commencé un peu lentement la finale, mais on a bien joué dans le dernier match, en plus de marquer un but important en début de troisième », de résumer Ariane Aubin qui a inscrit le but égalisateur dans la rencontre décisive, qui s’est finalement soldée par une victoire de 4-2. En plus de ses trois points en séries, en saison régulière, l’attaquante baieriveraine a pris le 11e rang des marqueuses du circuit provincial avec une récolte de 25 points en 24 matchs.