Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Samedi, à la sixième étape du Tour de Catalogne, Antoine Duchesne (deuxième) a fait partie de l’échappée du jour, samedi, sur 160 kilomètres, heureux de recommencer à être un acteur dans une course du World Tour.
Samedi, à la sixième étape du Tour de Catalogne, Antoine Duchesne (deuxième) a fait partie de l’échappée du jour, samedi, sur 160 kilomètres, heureux de recommencer à être un acteur dans une course du World Tour.

Antoine Duchesne, lentement mais sûrement sur la voie du retour

Sportcom
Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le cycliste natif de Chicoutimi, Antoine Duchesne, n’a pas fait de coup d’éclat pour la septième et dernière étape du Tour de Catalogne. Au-delà de sa 126e position dimanche, à Barcelone, le porte-couleurs de l’équipe Groupama-FDJ a conclu sa semaine avec le sentiment qu’il était bel et bien sur la voie du retour.

«C’est une belle semaine, même si nous n’avions aucun grand leader au départ. Nous avons été à l’avant dans cinq étapes et aujourd’hui (dimanche), nous finissons avec des troisième et quatrième places, ce qui est assez bien », a indiqué à Sportcom l’athlète de 29 ans qui a terminé en 119e place du classement général.

Le Britannique Adam Yates (Ineos-Grenadiers) conserve le maillot de meneur et remporte cette 100e édition du Tour de la Catalogne devant son coéquipier australien Richie Porte (+45 secondes). L’autre Québécois présent en Espagne, Nickolas Zukowsky (Rally), a fait partie des huit coureurs qui n’ont pas terminé dimanche.

Duchesne sent que la forme revient, lui qui voudra être fin prêt pour le Tour d’Italie qui s’élancera le 8 mai à Turin.

«Je suis content et je sens que ça va me donner le petit coup de plus qui me manquait pour atteindre le prochain palier. »

La fin de l’étape dominicale a été animée par Thomas de Gent (Lotto Soudal) et Matej Mohoric (Barain-Victorious). Ce dernier était de l’échappé fleuve de samedi au sein de laquelle faisait partie Duchesne. Malgré la chasse des Movistar, c’est finalement De Gent qui s’est imposé en solo après avoir largué Mohoric dans la dernière ascension du Montjuïc, à 5 kilomètres de l’arrivée.

Abandon d’Hugo Houle

Hugo Houle (Astana-Premier Tech) a dû poser pied pour une deuxième course de suite. Vendredi, cet arrêt était prévu à la Classique E3 Saxo Bank afin qu’il se remette de son rhume. Dimanche toutefois, c’est parce qu’il n’a pu maintenir le rythme à Gand-Wevelgem (Belgique).

Les vents de travers ont causé des dommages dans le peloton tout au long des 247 kilomètres, forçant celui-ci à se dissoudre en plusieurs groupes de bordures.

«J’étais toujours un peu en chasse derrière, a indiqué Houle, déçu. Le peloton explosait et ensuite, ça revenait ensemble. […] Après 180 kilomètres, j’ai simplement eu une panne de jambes. Je n’avais plus le rythme pour suivre et j’ai complètement explosé. Ensuite, un groupe a tourné pour couper vers l’arrivée et j’ai suivi, car j’étais vidé. »

L’athlète de Sainte-Perpétue ignorait si cette méforme était un relent de son rhume contracté la semaine dernière ou bien s’il était simplement dans un jour sans.

Profitant du travail de son coéquipier Nathan Van Hooydonck (Jumbo-Visma), le Belge Woot Van Aert s’est imposé dans le premier groupe de sept coureurs pour signer du même coup sa troisième victoire cette année.

Hugo Houle espère retrouver la forme au départ de À travers la Flandre, mercredi.