Antoine Duchesne.

Antoine Duchesne dans l'échappée en Italie

Grosse journée pour les cyclistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean sur la scène internationale, samedi. En vélo sur route, Antoine Duchesne a animé le spectacle de la quatrième étape de Tirreno-Adriatico, tandis que Léandre Bouchard a percé le top-40 à la première Coupe du monde de vélo de montagne de la saison.

Duchesne, porte-couleurs de l’équipe Groupama-FDJ, a pris part à l’échappée de la course qui se déroule en Italie. Le Chicoutimien a roulé plus de 200 kilomètres devant en compagnie de cinq cyclistes, pour finalement terminer en 51e position.

« C’était mon plan d’aller dans une échappée, a confié Antoine Duchesne au réseau Sportcom. Notre petit groupe s’est formé assez rapidement. Nous étions six coureurs et nous avions une belle cohésion entre nous. Le peloton savait que le classement général allait se jouer dans la montée finale, alors il nous a laissés partir pendant plus de 200 km. Ç’a été une longue journée ».

Le leader de l’équipe Movistar, l’Espagnol Mikel Landa, a été le vainqueur de l’étape de 219 km. Même s’il n’a pu mener à terme l’échappée, Antoine Duchesne a tout de même réussi la meilleure performance de son équipe.

« Le peloton nous a embrayé dans la dernière partie avant le pied du col, a-t-il décrit. Nous savions que ça allait se passer et pour nous, après plus de 200 kilomètres en avant, c’était difficile. C’était une bonne journée ».

Les coureurs reprennent l’action dimanche pour une étape de 178 km entre Castelraimondo à Filottrano.

« Je ne prévois pas repartir en avant demain, a confirmé Duchesne. Il me reste du gros travail à faire. De grosses étapes nous attendent et je veux garder de l’énergie après une longue journée comme celle-là ».

Léandre Bouchard, en action en Afrique du Sud.

Léandre Bouchard

De son côté, Léandre Bouchard a amorcé sa saison sur le circuit de la Coupe du monde de vélo de montagne en prenant la 36e place à Stellenbosch, en Afrique du Sud. Samuel Gaze, de la Nouvelle-Zélande, est monté sur la première marche du podium, devant Nino Schurter et Maxime Marotte.

« J’ai eu un bon départ en me positionnant 23e après un tour, mais il m’en manquait un peu physiquement pour suivre ce rythme, a partagé l’Almatois sur les réseaux sociaux. J’étais au point techniquement et dans ma gestion d’effort. Il me reste encore un peu de temps pour peaufiner la forme en vue des prochains objectifs ».

Léandre Bouchard, de l’équipe KMC Ekoï SR Suntour, a été le meilleur Canadien du cross-country chez les élites, épreuve reine en vélo de montagne.

« C’est une de mes meilleures préparations donc mes attentes sont élevées, a ajouté Bouchard au réseau Sportcom. J’ai fait beaucoup de vélo intérieur, mais la réalité d’une course se travaille vraiment plus à l’extérieur. La Coupe du monde m’a permis de voir la forme de différents concurrents qui vont être présents là-bas. C’est toujours bon de prendre des repères de course ».

Chez les femmes, Rébecca Beaumont était aussi du départ dans la catégorie élite. L’Almatoise a terminé 44e.