Bianca Andreescu

Andreescu, deuxième favorite

Finaliste en 2016, Bianca Andreescu sera de retour au Challenger Banque Nationale de Saguenay dans quelques jours.

Le tournoi se déroulera du 23 au 29 octobre, au Club de tennis intérieur Saguenay, et les joueuses qui l’avaient inscrit à leur agenda avaient jusqu’à 14 h, mardi, pour confirmer leur présence à Saguenay ou se retirer de la liste des participantes. Depuis 14 h mardi, un retrait de dernière minute doit être justifié par une raison majeure.

Au sommet de cette liste trône la Japonaise Risa Ozaki. Présentement 95e au classement mondial, elle se présentera à Saguenay en portant le titre de semée numéro un sur ses épaules s’il n’y a pas de changement de dernière minute. Âgée de 23 ans, elle a atteint le 70e échelon en mai 2017.

Pour sa part, Andreescu (156e au monde) apparaît au deuxième rang. La jeune Canadienne de 17 ans, qui a perdu en finale à Saguenay contre l’Américaine Catherine Bellis, l’an dernier, arrive devant la Belge Ysaline Bonaventure, la Mexicaine Victoria Rodriguez et la Canadienne Carol Zhao.

Comme c’est la coutume, la liste a subi plusieurs changements dans les minutes qui ont précédé l’heure limite des retraits. La Québécoise Françoise Abanda fait partie des joueuses qui ont choisi une autre option que Saguenay. Elle participera plutôt à un tournoi à Poitiers, en France, doté d’une bourse totale de 100 000 $. À cet endroit, elle sera la 19e favorite. Le tournoi de Saguenay, où elle aurait été la deuxième favorite, offrira une bourse de 60 000 $.

Sur la liste des inscrites déjà qualifiées au tableau principal, on note quelques habituées du Challenger Banque Nationale de Saguenay comme la Canadienne Katherine Sebov (7e), l’Américaine Maria Sanchez (11e) et la Serbe Jovana Jaksic (18e). Cette dernière a été couronnée à Saguenay en 2015.

Les noms des Canadiennes Charlotte Robillard-Millette, Catherine Leduc, Leylah Annie Fernandez, Isabelle Boulais et Petra Januskova apparaissent sur la liste des joueuses qui devraient passer par les qualifications. Certaines d’entre elles pourraient cependant obtenir un des laissez-passer pour le tableau principal que possède Tennis Canada. Le portrait s’éclaircira dès aujourd’hui, au cours d’une conférence de presse donnée par l’organisme national et les dirigeants du tournoi.