Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Activités intérieures limitées à deux personnes; confusion et incompréhension

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les activités sportives et récréatives organisées à l’intérieur seront limitées à deux personnes dans les zones orange à compter de jeudi à minuit. L’annonce du gouvernement Legault sur les zones orange de mardi soir ne faisait pas état de cette mesure, ni le site Web du gouvernement, mais dans un communiqué envoyé tard en soirée mardi, le gouvernement faisait mention de cette nouvelle mesure.

Dans un article paru sur le site de Radio-Canada mardi soir, on dévoilait cette nouvelle mesure, alors qu’elle n’avait pas été mentionnée par les autorités lors du point de presse. François Legault n’avait fait mention que du port du masque dans les écoles et le maximum de personnes dans les lieux de culte.

Dans le communiqué, il était inscrit que « seule la pratique individuelle à deux ou entre les occupants d’une même résidence est permise. Les cours individuels ou aux occupants d’une même résidence privée peuvent être offerts. »

La confusion était grande chez les organisateurs de ces activités, dont l’école de danse Florence Fourcaudot de Chicoutimi. Les clients tentaient de savoir si l’information était vraie, mais le site du gouvernement n’était pas à jour. Il ne l’était d’ailleurs toujours pas à 21h mercredi soir.

« Il n’a jamais été question de ça, mais à ce qui paraît, c’était dans le communiqué officiel après la conférence de presse. Là, j’avais des gens qui avaient vu ça sur Radio-Canada et ils m’appelaient pour savoir ce qui se passait. Le gouvernement lui-même n’a pas été capable de nous répondre avant la fin de la journée. Tout était contradictoire, mais finalement, on nous a confirmé qu’on ne pouvait plus tenir de cours à huit personnes », raconte Julie Morin de l’École Florence Fourcaudot, jointe en soirée mercredi.

Résultat des courses, l’école devra de nouveau fermer ses portes, moins de 48 heures après les avoir rouvertes. « On pouvait (rouvrir) à partir du 26 mars, mais le temps qu’on ouvre les inscriptions et qu’on se prépare, on a été ouvert deux jours. On a mobilisé 16 employés, on a relancé la machine avec de nouvelles mesures. Ça créait de l’incompréhension la semaine dernière et voilà le résultat cette semaine », s’attriste Mme Morin, qui ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi le site du gouvernement n’était pas à jour, après avoir lui-même mentionné être au fait de la situation.

La confusion était encore présente dans plusieurs endroits mercredi soir, mais selon toute vraisemblance, cette mesure sera bel et bien appliquée, tout comme le port du masque pour les activités extérieures en groupe, toujours plafonnées à 12 personnes, sauf pour les résidents d’une même adresse ou si les participants sont assis, à deux mètres de distance.

Même chose dans les arénas

En toute fin de soirée mercredi, l'Association de hockey mineur de Saguenay a à son tour publié un message sur sa page Facebook, annonçant que les locations de glace, gratuites depuis un certain temps, étaient suspendues. Toutes les activités prévues au cours des prochains jours ont aussitôt été annulées, tout comme les réservations.

«Nous avons reçu l’information en soirée que les prêts de glace par la Ville de Saguenay étaient suspendus suite aux annonces gouvernementales d’hier (mardi). Beaucoup d’informations sont sorties après la conférence de presse et des mises à jour ont (eu lieu) aujourd’hui (mercredi) avec la santé publique», a écrit l'Association de hockey mineur de Saguenay vers 22h45 mercredi soir. Avec Jonathan Hudon