Même après 40 ans d’existence, la Ligue des Filous de Jonquière se porte à merveille. Samedi dernier, plusieurs générations de «Filous» se sont réunies pour célébrer le 40e anniversaire de belle façon, au grand plaisir des organisateurs Hugo Bergeron, Pierre Fortin, Jean-François Renald, Sylvain Côté et Carol Audet.

40 ans de plaisir et ça continue pour les Filous

Peu de ligues de garage peuvent se targuer d’exister depuis 40 ans, mais c’est pourtant ce dont peuvent se vanter les Filous de Jonquière. Samedi dernier, ils ont été 105 à répondre à l’invitation et le plaisir était encore au rendez-vous pour cette belle gang de chums tissés serré.

Membre du comité organisateur en compagnie de Sylvain Côté, Pierre Fortin, Hugo Bergeron et Jean-François Renald, Carol Audet avoue qu’il n’aurait jamais pensé que cette ligue lancée par une gang du quartier Saint-Georges durerait aussi longtemps. C’est son frère Normand Audet et Jean Côté qui ont créé la ligue en compagnie d’une gang de chums.

« Au début, Phil Desgagné et Claude Cyr ont agi comme officiels. Il y a aussi eu les Rénald ‘‘Neppy’’ Nepton, Sylvain Grenon, Sylvain Harvey, le statisticien des Saguenéens Joris Côté et Normand Yacola qui ont arbitré. Claude Bouchard a fait ses classes dans la Ligue des Filous ! Il a commencé comme marqueur/chronométreur et, depuis, il a été entraîneur-chef des Foreurs de Val-d’Or et des Cataractes de Shawinigan [dans la LHJMQ] », raconte Carol Audet en entrevue. Ce dernier est bien placé pour parler de l’évolution de la ligue, lui qui en fait partie depuis ses tout débuts. « J’ai joué une trentaine d’années à l’avant et depuis quatre-cinq ans, je joue à la défense », mentionne Carol Audet qui, avec Sylvain Côté qui joue depuis une trentaine d’années, sont les « sénateurs » de la Ligue des Filous. Qualifiée de « ligue de paroisse à caractère familial » à l’époque, elle est toujours composée de frères, de cousins, d’amis et, depuis quelques années, de nombreux duos pères-fils.

Fierté

Dans la Ligue des Filous, les comités organisateurs se sont toujours fait un point d’honneur de bien faire les choses jusque dans les petits détails. Cette année, pour le 40e, le logo a été rafraîchi pour un look plus tendance. « On a toujours eu de beaux kits et de beaux chandails de hockey. On a des rondelles à notre effigie depuis une vingtaine d’années. On a de beaux trophées et une coupe qu’Alain Tremblay de Trans-Meubles nous avait fait faire à l’époque. On a toujours été avant-gardistes », dit-il en soulignant que ça fait déjà plusieurs années que la Ligue des Filous a son propre site Internet (www.lesfilous.org) et sa page Facebook grâce à Pierre Fortin. Avec la complicité de Sylvain Côté, il a même concocté une fiche personnelle pour chaque joueur de la ligue avec photo, description et statistiques individuelles. « C’est merveilleux que les p’tits gars aient gardé les mêmes standards élevés et les petits détails », souligne Carol Audet, fier que la tradition se poursuive.

La longévité de la ligue a aussi permis de créer, en 2003, un Temple de la renommée judicieusement nommé « Salut les vrais ! ». Lors des retrouvailles du 40e, dix nouveaux membres ont été intronisés pour porter le total à 54. Les dirigeants de la ligue aimeraient d’ailleurs pouvoir installer cette plaque au Pavillon Kénogami, où ils disputent leurs matchs hebdomadaires depuis toujours. Cette année, une équipe d’étoiles a même été établie pour le 40e.

En rafales

Le 40e anniversaire a été l’occasion de se remémorer de bons souvenirs, notamment avec le quiz « Connaissez-vous bien vos Filous ? ». Parmi les bons souvenirs, il y a le fameux match de 1999 contre les Légendes Molson Ex, à l’invitation de Germain Mérette de la Brasserie Molson. Les « Filous » s’étaient mesurés à leurs idoles, dont les Guy Lafleur, Frank Mahovlich, Steve Shutt et compagnie, au profit du Hockey mineur de Jonquière... 

La ligue a pu compter sur des commanditaires très fidèles, soit les Banquets Fine-Gueule depuis une trentaine d’années, ainsi que la Brasserie Molson pendant une vingtaine d’années et pour les grands moments comme le 30e et le 40e entre autres...