Pierre Lavoie (à gauche) et le conseiller municipal Luc Blackburn (à droite) ont remis les bourses 2017 du Podium Pierre Lavoie à Mario Thivierge (père de Gabrielle), Anne-Julie Tremblay, Lynda Gingras, Claudie Simard et François Pilote (père de Félix Lapointe-Pilote).

30 000$ pour cinq lauréats

Le Podium Pierre Lavoie a fait plaisir à cinq athlètes de haut niveau en distribuant 30 000 $, lundi. Pour sa quatrième remise de bourses, il a récompensé le travail de Gabrielle Thivierge (judo), Anne-Julie Tremblay (vélo de montagne), Claudie Simard (triathlon), Lynda Gingras (duathlon) et Félix Lapointe-Pilote (athlétisme). Les deux premières ont reçu un coup de pouce de 7500 $ alors que les trois autres lauréats ont eu droit à 5000 $.
Gabrielle Thivierge, de Jonquière, pratique le judo depuis sept ans. La Jonquiéroise a évolué sur les scènes nationale et internationale au cours des deux dernières années, mais sa saison 2017 sera hypothéquée par une sérieuse blessure à un genou.
« Gabrielle a subi une blessure pendant une compétition en Belgique récemment et elle sera au rancart pendant un petit bout de temps, souligne son père, Mario Thivierge. Les compétitions canadiennes et internationales vont reprendre à l'automne et elle espère pouvoir s'inscrire à ce calendrier. Elle a repris l'entraînement physique pour maintenir sa forme, mais nous pensons qu'elle pourra reprendre la compétition à l'automne. Il y aura une compétition à Aix-en-Provence, en décembre, et nous espérons qu'elle pourra y être. Toutes les autres compétitions qui étaient prévues à son calendrier ont été placées sur la glace.
« C'est la première fois que Gabrielle reçoit de l'aide comme ça. C'était très attendu puisque les compétitions internationales sont très coûteuses pour les athlètes. »
Anne-Julie Tremblay, de Canton-Tremblay, a les yeux sur les Jeux du Canada en 2017. Troisième au classement U23 lors du Championnat canadien de vélo de montagne de 2016, elle fait également partie de l'équipe de cross-country du Cégep de Chicoutimi. Elle sait très bien comment elle utilisera le coup de main du Podium Pierre Lavoie.
« Les championnats canadiens auront lieu en Alberta cette année, indique Anne-Julie Tremblay. Il y aura aussi les Jeux du Canada à Winnipeg. Ce montant va beaucoup m'aider à planifier ces compétitions.
« Les Jeux du Canada représentent mon principal objectif de la saison. Je veux être sélectionnée. Si j'y arrive, j'espère faire un podium. Une sélection sur l'équipe du Québec est un objectif raisonnable. »
Félix Lapointe-Pilote vise aussi une place au sein de l'équipe du Québec aux prochains Jeux du Canada. Spécialiste du 3000 mètres steeple, le Jonquiérois est passé à un cheveu de se qualifier pour les Championnats du monde en 2016.
« Au championnat canadien, il a battu les deux gars qui se sont qualifiés pour les Mondiaux, rappelle son père. C'était sa revanche.
« En 2017. Félix participera aux Jeux du Canada. Il est déjà sélectionné. Il aimerait bien aussi se qualifier pour les Mondiaux. La bourse va grandement aider puisque Félix est à l'extérieur. Il étudie au Cégep de Sherbrooke et il a déjà été recruté par l'Université de Sherbrooke. »
La Chicoutimienne Lynda Gingras fait sa marque en course à pied, en duathlon et en triathlon. Elle a brillé au Championnat du monde de duathlon en 2016 avec une troisième place dans sa catégorie et le meilleur résultat parmi les Canadiennes.
« Cette bourse m'aidera à continuer de participer à autant de compétitions, indique Lynda Gingras. On ne gagne pas notre vie avec la compétition et la bourse va me permettre d'étirer mon éventail d'événements. En 2017, il y aura définitivement le Championnat du monde de duathlon, à Penticton, en Colombie-Britannique. Ce sera plaisant de participer au Championnat du monde au Canada. J'aimerais aussi me diversifier au lieu de me spécialiser et sortir de la région un peu. »
Claudie Simard, de La Baie, a principalement bien fait au Triathlon international de Montréal (13e Canadienne et 4e Québécoise) et au Championnat national junior de triathlon (24e au classement général et 7e Québécoise) en 2016. Membre de l'équipe du Québec, elle participera à son camp d'entraînement, en mars. Celui-ci sera suivi par le Championnat nord-américain junior à Sarasota, aux États-Unis.
« Mes compétitions pour 2017 sont déjà planifiées et la bourse va m'aider à alléger les coûts, note Claudie Simard. Mon objectif pour 2017 est de participer aux Jeux du Canada. Les trois premières seront sélectionnées. Je crois avoir de bonnes chances d'atteindre cet objectif. »