Alcaraz domine Shapovalov; Fernandez et Dabrowski s’affronteront en double

Le Canadien Denis Shapovalov réagit après avoir raté un tir contre l'Espagnol Carlos Alcaraz lors de leur match du troisième tour du tournoi de tennis de Roland-Garros au stade Roland Garros à Paris, le vendredi 2 juin 2023.

L’Ontarien Denis Shapovalov a vu son parcours prendre fin de manière abrupte aux Internationaux de France.


Le no 1 mondial Carlos Alcaraz n’a fait qu’une bouchée du Canadien classé 26e tête de série, s’imposant 6-1, 6-4, 6-2 dans un duel de troisième tour, vendredi.

Shapovalov participait au troisième tour à Roland-Garros pour une première fois en carrière. Son manque de constance face à un rival au sommet de son art l’a finalement coulé.



Et il a bien mal commencé la rencontre, évitant tout juste l’affront de perdre la première manche à zéro. Alcaraz a finalement eu besoin de seulement 35 minutes pour gagner le set.

Shapovalov a été en mesure de se donner du rythme. Le tennisman âgé de 24 ans a même pris les devants 4-1, avant de voir la sensation espagnole le renverser.

«J’étais dans l’eau chaude», a reconnu Alcaraz, champion en titre des Internationaux des États-Unis.

Shapovalov a continué à connaître des ennuis en troisième manche. Il a offert une autre balle de bris à son rival avec sa huitième double faute de la rencontre, puis l’a convertie pour Alcaraz en en commettant une neuvième.



Au service pour le match, Alcaraz a fait courir Shapovalov comme il avait réussi à le faire tout au long de la rencontre. À sa deuxième balle de match, il a mis de la pression sur son rival en montant au filet et Shapovalov a envoyé la balle dans le filet.

Le match a finalement duré deux heures et 10 minutes.

Shapovalov a commis 10 doubles fautes, contre une seule pour Alcaraz, qui a converti sept des 16 balles de bris obtenues.

Au quatrième tour, Alcaraz croisera le fer avec l’Italien Lorenzo Musetti, qui a défait le Britannique Cameron Norrie 6-1, 6-2, 6-4.

Fernandez contre Dabrowski

Il y a environ six semaines, la Québécoise Leylah Fernandez et l’Ontarienne Gabriela Dabrowski ont uni leurs efforts pour faire gagner le Canada à la Coupe Billie-Jean-King. Or, les voilà qu’elles s’apprêtent à être des rivales.

Fernandez et Dabrowski se trouveront, en effet, de chaque côté du filet lors d’un match de troisième tour du double féminin des Internationaux de France.



Dabrowski et sa partenaire brésilienne Luisa Stefani, huitièmes têtes de série du tournoi, ont accédé au tour suivant, vendredi, grâce à une victoire en trois manches de 4-6, 6-2, 7-5 sur le tandem composé de Dalma Galfi, de la Hongrie, et de Katarzyna Piter, de la Pologne.

Le match s’est principalement joué au niveau du service, alors que Dabrowski et Stefani n’ont commis qu’une seule double faute, comparativement à 15 pour leurs adversaires. Galfi et Piter n’ont réussi que 49 pour cent de leurs premiers services.

De leur côté, Fernandez et l’Américaine Taylor Townsend, 10e têtes de série, ont converti cinq de leurs huit chances de bris, chemin faisant vers une convaincante victoire de 6-2, 6-1 contre Fang-Hsien Wu, de Taïwan, et Ingrid Neel, de l’Estonie.

Fernandez et Townsend ont connu du succès depuis qu’elles ont amorcé leur partenariat, en mars dernier. Elles ont atteint la finale de l’Omnium de Miami et les demi-finales de l’Omnium de Madrid, deux tournois WTA 1000.

Dabrowski et Stefani ont pris part à trois matchs de quarts de finale cette saison, dont deux lors de tournois WTA 1000.

Par ailleurs, Dabrowski a aussi triomphé en double mixte, en compagnie de l’Américain Nathaniel Lammons. Dans un match de premier tour, ils ont eu le meilleur sur le duo français formé de Chloé Paquet et Lucas Pouille 6-7 (3), 6-2 (10-8).

L’Ontarienne Bianca Andreescu a aussi franchi le premier tour en double mixte en compagnie de l’Australien Michael Venus. Ils ont défait l’Américaine Nicole Melichar-Martinez et l’Allemand Kevin Krawietz 2-6, 6-1 (10-8).