Mathieu Pageau a terminé plus de cinq minutes devant son plus proche poursuivant à l’épreuve du 20 kilomètres.

200 participants à l'Ultra Trail du lac Kénogami

La nouvelle version de l’Ultra Trail du lac Kénogami a été couronnée de succès, samedi, au mont Lac-Vert. Plus de 200 participants ont répondu à l’invitation des nouveaux organisateurs, Marie-Christine Dion et Sylvain Lavoie, et Mathieu Pageau a bien failli battre le record de parcours au 20 kilomètres.

Le Chicoutimien a arrêté le chronomètre après 1 h 45min16s d’efforts, à moins de deux minutes du record. Le podium a été complété par Raphaël Gilbert-Lavoie (1 h 50min39s) et Sylvain Dion (1 h 51min24s).

Chez les femmes, Natasha Villeneuve a été sacrée championne grâce à un temps de 2 h 12min22s, suivie de Marie-Claude Tremblay (2 h 13min17s) et Kim Gaudet (2 h 20min20s).

L’organisatrice était comblée par la réponse des participants en cette année de transition, d’autant plus que l’événement avait lieu plus tard en saison.

La distance de 50 kilomètres ne faisait pas partie de l’offre pour des raisons logistiques, mais l’épreuve reine va être de retour l’an prochain.

« Mission accomplie, s’est réjouie Marie-Christine Dion. En tant que nouvelle organisation, c’était le premier événement qu’on organisait. C’était une logistique d’événement, mais aussi une logistique de trouver notre complémentarité en tant qu’organisateurs. Dans les deux cas, c’est mission accomplie. On aurait été satisfaits avec 100 participants, mais on a fermé les préinscriptions à 175 participants et finalement, on a accueilli 219 coureurs samedi. Ç’a très bien répondu, ce fut au-delà de nos espérances. »

Marie-Christine Dion a louangé tous les participants, sans exception, d’avoir bravé le parcours technique des différentes distances. Avec la pluie des dernières semaines, les aptitudes des coureurs étaient mises à rude épreuve.

« Ce n’est pas évident de faire une course en sentiers à ce temps-ci de l’année, a-t-elle souligné. Même si on avait raclé plusieurs sections, le parcours était recouvert de feuilles. Le niveau de difficulté était doublé en raison de la boue, mais on n’a dénombré aucun blessé. »