115 participants ont participé au Raid du Fjord, samedi, à La Baie.

115 participants au Raid du Fjord

Le premier Raid du Fjord a eu lieu, samedi, dans l’arrondissement de La Baie. Les 115 participants, âgés entre 7 et 77 ans, provenaient de partout au travers le Québec.

Rébécca Beaumont, porte-parole de l’événement, explique que les cyclistes devaient faire une boucle de 35 km.

« Il y a un volet compétitif à l’événement, mais les organisateurs ont aussi voulu offrir un volet récréatif pour permettre aux passionnés de fatbike de simplement venir s’amuser en découvrant la région. » La retraitée du vélo de montagne, originaire d’Alma, a précisé que le Raid du Fjord est positif pour le tourisme, puisqu’il n’est pas réservé qu’aux athlètes.


Rébécca Beaumont, porte-parole de l’événement, affirme que le Raid était positif pour le tourisme de la région.

« Oui, il y a des athlètes de la région qui participent. Je pense entre autres à Laurence Lévesque, qui fait partie de la relève. Cependant, 80 % des gens qui se sont enregistrés proviennent de l’extérieur du Saguenay–Lac-Saint-Jean et plusieurs d’entre eux ne participent que pour le plaisir. »

Une crevasse a forcé les participants à effectuer un détour sur le parcours pour des questions de sécurité. Malgré le pont construit par-dessus la crevasse, l’eau aurait jailli par la fissure à marée haute, selon Guillaume Saint-Pierre, organisateur de l’événement.

Les cyclistes étaient âgés entre 7 et 77 ans et provenaient de partout au travers le Québec.

Des participants de tous âges

Éloi, âgé de seulement sept ans, a pris part à l’aventure. Le jeune garçon, originaire de Trois-Rivière, avait pour objectif de terminer la course avec son papa.
« Le père d’Éloi a écrit à l’organisation pour savoir s’il pouvait s’inscrire avec son petit bonhomme. L’enfant a finalement pu participer au défi sur son propre vélo », a déclaré Mme Beaumont.  

La belle température était au rendez-vous.

Carnaval des glaces 2020

L’événement d’antan, organisé par Contact Nature en collaboration avec les étudiants du baccalauréat en plein air de l’Université du Québec à Chicoutimi, avait lieu sur les glaces du village de pêche blanche de Grande-Baie, en même temps que le Raid. Les familles des participants ont donc pu profiter de l’animation sur les lieux en attendant de pouvoir encourager leurs proches lors de leur passage près du village.

Les familles des participants ont profité de l'animation sur les lieux.