Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.
Un entraîneur plaide pour le retour des sports collectifs en région

Sports

Un entraîneur plaide pour le retour des sports collectifs en région

L’entraîneur de basketball David Duguay se fait le porte-parole des jeunes sportifs pour demander à la ministre responsable du Sport amateur, Isabelle Charest, de permettre la pratique des sports collectifs dans les régions, beaucoup moins touchées que Montréal par la pandémie de COVID-19.

« Si on ne se bat pas, personne ne va aller au front », d’indiquer en entrevue au parc Saint-Jacques l’entraîneur au sein du programme du Bleu et Or de l’École polyvalente Arvida, accompagné de trois joueurs qui ont bien hâte d’avoir le feu vert.

Ouverture samedi du Centre de vélo de montagne de Saint-Félicien

Sports

Ouverture samedi du Centre de vélo de montagne de Saint-Félicien

Malgré la pandémie, le Centre de vélo de montagne de Saint-Félicien ouvrira dans ses dates habituelles, à compter du samedi 30 mai. Plusieurs mesures seront mises en place afin de favoriser la distanciation sur le site.

La fin de semaine des 6 et 7 juin avait d’abord été ciblée par les responsables au moment du feu vert du gouvernement provincial, mais le beau temps des derniers jours a permis aux employés et bénévoles d’effectuer le travail dans les sentiers pour ainsi permettre de devancer l’ouverture d’une semaine.

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Sports

Baseball et COVID-19: les vétérans de la LBJEQ commencent à faire leur deuil

Même si les entraînements de baseball pourraient être autorisés prochainement, Xavier Langlois ne se fait pas de faux espoirs. Le receveur des Guerriers estime qu’il a probablement joué son dernier match au niveau junior élite.

«J’y pensais beaucoup dans les premières semaines de la crise (de la COVID-19). Malgré ce qu’on peut lire à droite et à gauche, je crois de moins en moins à un retour au jeu. Je commence tranquillement à passer à autre chose...», a-t-il affirmé mercredi après-midi.

L'incompréhension d'un propriétaire de gym jonquiérois

Sports

L'incompréhension d'un propriétaire de gym jonquiérois

Le propriétaire du Complexe Fitness Santé et de CrossFit 2342 à Jonquière, Christian St-Gelais, a laissé entendre sa déception concernant la réouverture tardive des centres d’entraînement physique dans une lettre destinée aux médias.

«Je ne comprends pas pourquoi nous avons été si écartés et oubliés compte tenu de l’importance de ce secteur», peut-on lire dans la missive.

Le Félicinois Charles Tremblay joueur de l’année dans le junior AAA

Sports

Le Félicinois Charles Tremblay joueur de l’année dans le junior AAA

Le Félicinois Charles Tremblay vient de connaître une saison de rêve avec le Collège Français de Longueuil. Mardi, il a vu son talent reconnu en étant couronné joueur de l’année dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) dans le cadre du 32e gala méritas, virtuel en raison de la pandémie.

Joint en soirée, l’attaquant de 19 ans était à la fois heureux et surpris de remporter cet honneur convoité, et ce, à sa toute première saison dans le circuit junior AAA. «Je savais que je pouvais me démarquer dans la ligue, mais de là à être nommé joueur de l’année, ce n’était pas quelque chose à quoi je m’attendais nécessairement», avoue celui qui présente une fiche de 105 points, dont 40 buts en 42 matchs en plus d’un impressionnant différentiel de +73. Le titre du joueur de l’année est le résultat du vote des directeurs généraux des 12 équipes du circuit provincial.

Deux étudiants jeannois méritent chacun une bourse de 500 $

Sports

Deux étudiants jeannois méritent chacun une bourse de 500 $

Malgré que la pandémie a eu un impact sur les revenus de la Fondation Sport-Études, les membres du conseil d’administration et leurs partenaires corporatifs ont décidé que le nombre de bourses 2020 serait similaire à celui des années antérieures, bien que le montant des bourses sera ajusté en conséquence. Actuellement, l’organisme attribue des bourses sport-études régionales et deux lauréats ont été dévoilés. Au Collège d’Alma, le vététiste William Maltais-Pilote est le lauréat de l’une de ces bourses d’une valeur de 500 $ décernée par la Fondation Desjardins, tandis qu’au Cégep de Saint-Félicien, la gymnaste Meagan Girard est l’heureuse récipiendaire.

William Maltais-Pilote, qui s’implique depuis des années dans sa communauté tout en se démarquant dans son sport, le vélo de montagne, faisait d’ailleurs partie des quatre finalistes masculins pour le prix Alec-Reid, remporté par le hockeyeur Mikisiw Awashish. Par cette bourse, la Fondation Sport-Études a voulu souligner sa persévérance. Voici le texte de l’organisme qui explique ce qui a milité en faveur du jeune athlète.

La LNH dévoile son plan de relance

Hockey

La LNH dévoile son plan de relance

La LNH disputera un tournoi à 24 équipes si les autorités permettent la reprise des activités, a annoncé le commissaire Gary Bettman lors du dévoilement du plan de relance, mardi.

La décision reviendra aux autorités sanitaires des États-Unis et du Canada, a toutefois souligné mardi le commissaire, Gary Bettman, lors du dévoilement du plan de relance, une opération qui coûtera des dizaines de millions de dollars à la ligue.

La LNH espère lancer la phase 2 de son projet de relance en juin. Les joueurs pourront alors accéder aux centres d’entraînement sur une base volontaire et participer à des entraînements en groupe d’un maximum de six joueurs. La phase 3 concerne la présentation des camps, qui n’aurait pas lieu avant le 1er juillet, et la phase 4, le début du tournoi.

Les quatre meilleures équipes de chaque association disputeraient alors un tournoi rotation pour déterminer leur classement. Les huit autres équipes qualifiées dans chaque association joueraient une série au meilleur de cinq matchs pour compléter le portrait des 16 équipes qui participeraient ensuite aux séries éliminatoires.

À l'écoute des joueurs

En plus des autorités gouvernementales, les joueurs auront leur mot à dire sur la reprise des activités.

«Nous serons à l’écoute des joueurs au sujet du temps dont ils ont besoin pour retrouver la forme, a noté le commissaire. Si les joueurs nous disent qu’ils n’ont besoin que de deux semaines de camp, nous pourrions jouer à la fin de juillet. S’ils ont besoin de plus de temps, nous commencerons au début d’août.»

La présentation des matchs se ferait dans deux villes choisies parmi Chicago, Columbus, Dallas, Edmonton, Las Vegas, Los Angeles, Minneapolis/St. Paul, Pittsburgh, Toronto et Vancouver. Une ville sera choisie pour l’Association de l’Est et une pour l’Association de l’Ouest.

Pour que des villes canadiennes soient retenues, il faudra toutefois que la quarantaine obligatoire imposée par le gouvernement canadien aux personnes arrivant au pays soit levée.

«Si nos joueurs doivent se soumettre à une période d’isolement volontaire, nous ne serions pas en mesure d’utiliser aucune des villes canadiennes comme pôle de présentation de matchs, a affirmé le commissaire adjoint, Bill Daly. Nous tentons de trouver une solution pour nous permettre de considérer ces villes. Souhaitons que nous le pourrons.

«Nous sommes en constantes discussions à ce sujet avec différents intervenants au sein du gouvernement canadien à ce sujet, mais nous n’avons pas de réponse pour le moment.»

Rafaël Harvey-Pinard replonge dans ses souvenirs

Sports

Rafaël Harvey-Pinard replonge dans ses souvenirs

Il y a un an aujourd’hui, le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard et l’Almatois Samuel Harvey soulevaient l’emblématique coupe Memorial à l’issue d’une saison de rêve avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Capitaine de l’équipe, Harvey-Pinard se souvient de ce grand moment comme si c’était hier. Mais il aura certainement un petit pincement au coeur en même temps, puisqu’il avait espoir de pouvoir rééditer cet exploit dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi, avant que la pandémie ne vienne anéantir cet ultime objectif de sa carrière junior majeur.

« C’est vraiment décevant, a convenu le capitaine des Saguenéens en entrevue téléphonique. Mon objectif, en venant à Chicoutimi au début de l’année, c’était d’aller chercher une autre coupe Memorial. J’avais la chance de pouvoir le répéter avec mon bon ami Félix Bibeau, alors c’est vraiment décevant. Mais en même temps, il y a des choses plus importantes. Comme la santé est plus importante que le sport actuellement. »

Vélos et espadrilles se font de plus en plus rares

Sports

Vélos et espadrilles se font de plus en plus rares

La course à pied et le vélo font partie des activités qui ont connu une forte hausse de popularité durant le confinement. Tellement que plusieurs boutiques de sports, ici comme ailleurs, ont de la difficulté à répondre à la demande. Dans certains cas, il y a même une pénurie chez les fournisseurs habituels, comme on a pu le constater lors d’appels logés dans quelques commerces de la région.

Complètement fou !

Propriétaire de la Boutique VO2 du boulevard Talbot à Chicoutimi, Dominic Piché avoue que la forte demande en vélos et en chaussures de course a quand même causé une surprise. « Au mois de mai, c’est toujours une période très achalandée, mais cette année, c’est complètement fou ! On n’a pas perdu le contrôle, mais c’est fou. Dans le vélo, c’est en rupture de stock chez plusieurs fournisseurs et on fait des pieds et des mains pour être capables de trouver des vélos pour nos clients », confirme-t-il.

Phil Desgagné
Golf: le bonheur de retrouver ce que l’on croyait perdu

Phil Desgagné

Golf: le bonheur de retrouver ce que l’on croyait perdu

CHRONIQUE / Je ne pensais pas revivre ça un jour : me coucher le soir avec excitation en pensant à tout ce qui va arriver le lendemain matin. J’avais déjà vécu ça, toutefois, la veille de mon mariage, la veille de l’arrivée d’un nouvel enfant ou l’excitation d’amorcer un nouveau travail. Étant depuis quelques années à la retraite, ça ne m’était jamais arrivé, mais mardi soir, je me suis endormi aux petites heures du matin en pensant que mercredi matin, j’aurais enfin l’occasion d’aller jouer au golf !

Vous me direz que ce n’était sûrement pas une première dans mon cas et c’est exact ! Je suis membre d’un club de golf depuis au-delà de 40 ans. Mais ce 20 mai 2020, c’était assez particulier. Ça faisait neuf semaines que nous étions confinés et réduits à prendre une marche de quelques kilomètres dans le quartier chaque jour, sans presque parler à personne. Donc, mercredi matin, premier départ à 7h36 et dame Température était au rendez-vous. J’étais excité d’arriver au club pour voir comment allait se dérouler la nouvelle façon de procéder pour notre départ du matin. Pour nous souhaiter la bienvenue, le directeur général du club Chicoutimi, Carl Bouchard, était sur place avec les préposés aux départs, Dominic et Marcel. Ils étaient là pour nous indiquer la nouvelle façon de procéder.

Gymnase en péril: Joël D.-Boulianne lance un appel à aide

Sports

Gymnase en péril: Joël D.-Boulianne lance un appel à aide

Bien connu dans le monde de la dynamophilie (powerlifting), le Saguenéen Joël Desgagné-Boulianne doit avouer que la COVID-19 a de lourds impacts sur le gym d’entraînement qu’il a fondé il y a 13 ans, le MOFO-Élite à Jonquière. Sa clientèle ne pouvant plus aller s’y entraîner, et comme son centre n’entre dans aucun des programmes d’aide gouvernementaux, il s’est résolu à solliciter l’appui populaire en lançant une campagne de sociofinancement sur le site Gofundme.com dans l’espoir d’amasser 8000 $ pour couvrir les frais fixes des derniers mois.

« Depuis le début de la crise de la COVID-19, le club de dynamophilie MOFO a subi de lourdes pertes financières. Le retardement de l’ouverture de notre gym rend encore plus difficile la situation pour notre club à couvrir les frais essentiels. Malheureusement, certaines contraintes font en sorte que le Club MOFO ne peut recevoir d’aide gouvernementale et ne génère actuellement presque aucun revenu. Craignant de devoir mettre la clé sous la porte pour de bon, le propriétaire du Club MOFO, Joël D. Boulianne, s’est associé avec la salle de sport Multi-Forme Arvida durant le début de la crise dans le but d’éliminer la gestion de son club et de profiter d’un nouvel espace spécialement aménagé pour la dynamophilie qui a demandé un investissement de plusieurs milliers de dollars. Évidemment, le coût des frais locatifs et le réaménagement du club rendent la situation extrêmement difficile financièrement. Nous avons donc besoin de votre soutien pour traverser cette crise unique pour payer une partie de ces frais », explique-t-il dans la présentation de la collecte de fonds.

Une bourse pour Guillaume Dufour

Sports

Une bourse pour Guillaume Dufour

À l’instar de son coéquipier Vincent Belley, qui avait mérité l’une des quatre bourses d’études de 750 $ offertes par Hockey Québec et B.F. Lorenzetti, le capitaine des Élites de Jonquière, Guillaume Dufour, a lui aussi mérité l’une des quatre bourses d’études, dans ce cas-ci celles du CÉGEP Sollio Groupe Coopératif décernées aux joueurs étudiants de niveau collégial qui se sont démarqués au niveau académique.

En passant, la Ligue de hockey midget AAA du Québec amorce sa dernière semaine de dévoilement des récipiendaires et nommés en lice dans le cadre du Gala virtuel des Champions 2019-20, lequel sera diffusé le 31 mai.

Enfin le feu vert aux adeptes du motocross

Sports

Enfin le feu vert aux adeptes du motocross

Bonne nouvelle pour les adeptes de motocross qui ont enfin pu circuler sur deux circuits en fin de semaine, soit le ProX Motocross Saguenay du secteur Saint-Jean-Vianney et le circuit motocross Pierre-Tremblay de Desbiens.

Cette fois, le feu vert a été donné de façon officielle par le gouvernement mercredi dernier, par suite des démarches intensives effectuées par la Fédération québécoise de moto hors route (FQMHR) pour l’ouverture des différents sites de motocross.

Le circuit de motocross de Girardville ouvert le week-end prochain

Sports

Le circuit de motocross de Girardville ouvert le week-end prochain

Les amateurs de motocross seront heureux d’apprendre que le Circuit MX Gerrytown de Girardville ouvrira officiellement dès le week-end prochain.

« On s’est rencontré vendredi pour savoir quoi faire pour que les gens puissent rouler et on est prêt pour la fin de semaine prochaine », a confirmé Dave Boucher, président du comité du circuit.

L’engouement pour le golf se maintient

Sports

L’engouement pour le golf se maintient

Le beau temps aidant, la forte affluence dans les clubs de golf du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est maintenue durant la fin de semaine. De quoi réjouir les dirigeants des différentes organisations qui espèrent que l’engouement pour leur sport va se poursuivre durant toute la belle saison. Et pour ajouter à leur satisfaction, ils n’ont pas à sévir pour faire respecter les consignes sanitaires.

Club Chicoutimi

L’affluence au terrain de Chicoutimi reste importante depuis mercredi, avec une moyenne d’environ 320 joueurs par jour, énonce le DG Carl Bouchard. « Le terrain est beau et le monde en profite. En plus, on a le beau temps de notre bord. Il y a encore de la place dans l’après-midi. Les gens peuvent appeler au club ou réserver sur le site. En général, ils ont plus de chances après 14h. De plus, on commence lundi notre spécial pour les non-membres après 14h, soit 120 $ pour un groupe de quatre joueurs, taxes et voiturettes incluses », souligne celui qui constate que « les membres et les visiteurs respectent les règles de façon extraordinaire. On a quelques personnes qu’il faut parfois reprendre, mais rien de majeur ».

Andreescu, Fernandez et Bouchard participeraient à un tournoi Invitation en juin

Tennis

Andreescu, Fernandez et Bouchard participeraient à un tournoi Invitation en juin

Les Canadiennes Bianca Andreescu, Leylah Annie Fernandez et Eugenie Bouchard doivent faire partie d’un groupe de 16 joueuses qui prendront part à la première édition du tournoi Invitation Credit One Bank le mois prochain.

Le réseau de télévision Tennis Channel a annoncé la tenue de ce tournoi, qui doit avoir lieu à compter du 23 juin à Charleston, en Caroline du Sud. L’événement ne fait pas partie du calendrier régulier de la WTA et se jouera en l’absence de spectateurs.

Sixième joueuse mondiale et championne en titre des Internationaux des États-Unis, Andreescu n’a pas joué un seul match depuis une blessure au genou gauche survenue à la fin d’octobre pendant les Finales de la WTA en Chine.

L’Ontarienne de 19 ans espérait pouvoir défendre son titre au tournoi d’Indian Wells, en mars dernier, mais avait dû déclarer forfait, car elle n’était pas entièrement rétablie.

Finalement, le tournoi a été annulé le 8 mars, quelques jours avant les premiers matchs, en raison du coronavirus. L’Organisation mondiale de la santé a annoncé le 11 mars que le coronavirus avait atteint un stade pandémique.

Pendant que Andreescu cherchait à se rétablir de sa blessure, la Lavalloise Leylah Annie Fernandez a permis au tennis féminin canadien de demeurer à l’avant-scène avec des performances qui l’ont aidée à faire des bonds de géant au classement.

L’athlète de 17 ans a d’abord attiré l’attention en défaisant la Suissesse Belinda Bencic, alors classée cinquième au monde, lors de la Fed Cup, en Suisse, au début de février.

Moins d’un mois plus tard, elle a atteint la finale du tournoi d’Acapulco - une première pour elle sur le circuit de la WTA - sans perdre une seule manche en six matchs. Elle a cependant perdu le duel ultime aux mains de la Britannique Heather Watson en trois sets.

La semaine suivante, elle s’est rendue jusqu’en quarts de finale au tournoi de Monterrey, où elle a perdu contre la réputée Ukrainienne Elina Svitolina, éventuelle championne du tournoi.
Tout ça a fait en sorte que Fernandez a grimpé du 209e rang, le 5 janvier, au 118e échelon lorsque le monde du tennis s’est retrouvé en pause forcée.

Pour Bouchard, la situation est beaucoup plus difficile. Classée cinquième au monde le 19 octobre 2014 après dix mois marqués par une qualification à la finale de Wimbledon et des demi-finales en Australie et à Roland-Garros, la Montréalaise de 26 ans a amorcé 2020 au 262e rang et a glissé de 60 places depuis.

En excluant la ronde de qualification en vue des Internationaux d’Australie de 2020 - où elle a été incapable de mériter une place au sein du tableau principal - Bouchard n’a disputé que quatre matchs cette année et affiche un dossier de 2-2.

Sa dernière sortie sur les courts remonte à la fin de janvier, lors d’un tournoi de niveau inférieur à Newport Beach, en Californie. Elle avait alors été sèchement éliminée, 1-6, 2-6, par l’Américaine Alexa Glatch, alors 283e au monde, dès la première ronde.

Bouchard devait participer au duel de la Fed Cup contre la Suisse, mais elle s’est retirée en raison d’une blessure à un poignet.

Le tournoi Invitation Credit One Bank comptera 16 matchs en simple et huit en double, et les participantes seront réparties dans deux équipes.

Outre les trois Canadiennes, la liste des joueuses inclut l’Américaine Sofia Kenin, championne des Internationaux d’Australie de 2020, la Bélarusse Victoria Azarenka et l’Américaine Sloane Stephens.

Les sports en bref

Sports

Les sports en bref

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a dévoilé ses équipes d’étoiles vendredi, dans le cadre du Gala des rondelles d’Or.

Malheureusement, aucun joueur des Saguenéens n’y apparaît. Voici donc la liste des joueurs du circuit Courteau qui se sont le plus distingués au cours de la saison 2019-20 et qui se retrouvent sur la première équipe d’étoiles. Ils proviennent tous de trois équipes, soit Rimouski, Moncton et Cap-Breton. Sans surprise, Alexis Lafrenière (Rimouski) se retrouve à l’attaque en compagnie d’Egor Sokolov (Cap-Breton) et d’Alexander Khovanov (Moncton). Lafrenière cumule 112 points, dont 35 buts en 52 matchs et un différentiel de +41; Sokolov, 92 points, dont 46 but en 52 matchs et un différentiel de +38; et Khovanov, 9 points, dont 32 buts en 51 matchs et un différentiel de +58. À la ligne bleue, Jordan Spence (Moncton) [52 points dont 9 buts/+49 en 60 matchs] et Justin Bergeron (Rimouski) [42 points, dont 15 buts/+33 en 57 parties] sont les élus tandis que le gardien Kevin Mandolese (Cap-Breton) [26 victoires en 35 départs/moyenne de 2.33/efficacité de .925 % et deux jeux blancs] 

L’équipe d’étoiles des recrues est plus diversifiée. À l’attaque, c’est un trio de Zachary, avec Zachary Bolduc (Rimouski) [52 points, dont 30 buts en 55 matchs/+9], Zachary Dean (Gatineau) [46 points dont 18 buts en 57 matchs/-18) et Zachary L’Heureux (Moncton) [53 points, dont 20 buts en 55 matchs/+35]. À la défensive, Isaac Belliveau (Rimouski) [53 points dont 11 buts en 62 matchs/+12] et Jacob Dion (Drummondville) [51 points dont 17 buts en 63 matchs/+8] sont les élus et Samuel Hlavaj (Sherbrooke) [33 victoires en 38 départs/moyenne de 2.25, efficacité de .915% et trois blanchissages] complète le tout. Quant à la deuxième équipe d’étoiles, la moitié des six joueurs proviennent du Phoenix de Sherbrooke. On retrouve donc Félix Robert (92 points, dont 36 buts en 46 parties/+40) et Alex-Olivier Voyer (88 points, dont 44 buts en 63 matchs/+55) du Phoenix, ainsi que Jakob Pelletier (Moncton) avec 82 points, dont 32 buts en 57 matchs/+57. En défensive, William Villeneuve (Saint John) et Adam McCormick (Cap-Breton) sont les élus avec respectivement une fiche de 58 points dont 9 buts en 64 matchs/-5 et 33 points dont 3 buts en 50 matchs/+45. Le gardien de Sherbrooke, Samuel Hlavaj complète le portrait.

Préparation pour la traversée du lac Saint-Jean: Michel Dufour s’élance enfin à l’eau

Sports

Préparation pour la traversée du lac Saint-Jean: Michel Dufour s’élance enfin à l’eau

Après trois mois sans pouvoir s’entraîner en piscine, le Chicoutimien Michel Dufour a fait fi du temps frisquet et de l’eau froide du lac Clairval, vendredi, pour enfin effectuer ses premières longueurs en eau libre en compagnie d’un autre compagnon d’aventure, Emmanuel Colomb. L’objectif : s’entraîner en vue de réaliser à nouveau la traversée du lac Saint-Jean en solo cet été.

Le «viking» comme le surnomme Johanne Gagné, propriétaire du Manoir Clairval d’où plongent les nageurs, mérite son surnom. Celui qui doit en plus composer avec une jambe affectée par la poliomyélite ne porte aucune combinaison en néoprène (wetsuit), malgré un petit 54 degrés Fahrenheit (environ 12 degrés Celsius), ce qui rend le défi des premières séances encore plus impressionnantes. « C’est comme le vélo ; une fois que tu l’as, ça revient vite », assure le Saguenéen qui n’en est pas à ses premiers défis en eau froide.

Grand Défi Pierre Lavoie: le Québec invité à cumuler 1 million de kilomètres

Sports

Grand Défi Pierre Lavoie: le Québec invité à cumuler 1 million de kilomètres

(JSP) Le succès de l’application « Bouge-toi l’Cube » pour faire bouger les adolescents a ouvert de nouveaux horizons à l’équipe du Grand défi Pierre Lavoie (GDPL). Si bien qu’à défaut de pouvoir tenir le 1000 km et La Boucle en raison de la pandémie, les participants, anciens et actuels, seront invités à réunir leurs forces virtuellement pour amasser rien de moins qu’un million de kilomètres durant la fin de semaine du 19 au 21 juin.

Joint vendredi matin, Pierre Lavoie se préparait à communiquer, aux différents groupes, les grandes lignes de ce projet qui permettra de multiplier par 1000 le défi du 1000 km habituel. « C’est un nouvel événement qui est proposé. Et ce ne sera pas juste aux cyclistes, mais à tout le monde », précise d’entrée de jeu le cofondateur du GDPL.

Une réouverture attendue dans une semaine pour le Club d'aviron d'Alma

Sports

Une réouverture attendue dans une semaine pour le Club d'aviron d'Alma

Bonne nouvelle pour les amoureux de sports nautiques, puisque le Club d’aviron d’Alma prévoit la reprise de ses activités vers la fin de semaine du 30 mai à ses installations du bassin Saint-Georges à Alma. L’aviron fait en effet partie des quelques sports qui ont reçu le feu vert du gouvernement et de la santé publique pour amorcer leur saison dans le respect des consignes sanitaires.

C’est pourquoi, dans un premier temps, ce seront surtout les personnes ayant déjà une certaine expérience du sport qui pourront sillonner à nouveau le plan d’eau. Car le double ne sera pas permis pour l’instant, à moins que les deux personnes résident à la même adresse. Les cours d’initiation sont toujours sur pause pour l’instant en raison de la distanciation sociale qui doit être maintenue.

Le Centre plein air Do-Mi-Ski investit 20 000$ pour améliorer ses sentiers

Sports

Le Centre plein air Do-Mi-Ski investit 20 000$ pour améliorer ses sentiers

Le Centre plein air Do-Mi-Ski de Dolbeau-Mistassini officialise le début de sa saison estivale vendredi. Plus de 20 000 $ seront investis au Centre au cours des prochains mois pour améliorer les sentiers de vélo de montagne et ceux utilisés pour la randonnée pédestre.

Selon le coordonnateur sportif du centre plein air, Dave Lamontagne, l’été s’annonce chargé. « Je pense que ça sera une très bonne saison. La vente de vélos de montagne dans les boutiques va très bien. Ce sera une grosse année de vélo de montagne et je pense aussi pour la course en sentier. »

Les chevaux aussi s’ennuyaient pendant le confinement

Sports

Les chevaux aussi s’ennuyaient pendant le confinement

Le confinement n’a pas seulement été difficile pour les humains. En effet, ces dernières semaines n’ont pas été faciles pour les chevaux, qui ne pouvaient être montés par leurs propriétaires pendant les premières semaines du confinement, pense Natasha Robitaille, propriétaire du Centre équestre La Martingale. Le retour des randonnées sera donc bénéfique pour tous.

Tel que le prescrivait le gouvernement du Québec, l’écurie de Saint-Honoré a dû fermer ses portes lorsque la crise sanitaire a été déclarée. Les chevaux qui nécessitaient des traitements particuliers pouvaient toutefois recevoir la visite de leur propriétaire, qui ne devait donner que les soins minimums à leur animal puisque toutes autres activités étaient suspendues. Les pensionnaires qui entraient à l’écurie devaient respecter un horaire préétabli ainsi que des mesures d’hygiène spécifiques, règlements qui sont toujours en vigueur.

Les studios d’entraînements privés déçus de ne pas pouvoir ouvrir

Sports

Les studios d’entraînements privés déçus de ne pas pouvoir ouvrir

La Coalition des studios d’entraînements privés du Québec est déçue de ne pas être considérée dans la liste des secteurs visés par la reprise des activités énoncée mercredi et demande au gouvernement d’y être ajoutée «le plus rapidement possible».

La Coalition espère une reprise des activités des studios depuis près d’un mois, alors qu’un contact avec le cabinet du docteur Horacio Arruda et avec le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fiztgibbon, avait été entrepris pour présenter un plan de relance le 24 avril dernier.

700 km de vélo en solo à 18 ans

Sports

700 km de vélo en solo à 18 ans

Un étudiant du Cégep de Chicoutimi, Clovis Valade, parcourra 700 km en vélo entre Saguenay et Valleyfield du 29 mai au 20 juin. Le jeune homme de 18 ans prépare son aventure en solitaire depuis décembre afin d’être préparé à toutes les éventualités. Il dormira en bordure de routes et profitera de son expérience pour visiter certaines villes du Québec, le long du fleuve Saint-Laurent.

Le jeune cycliste, originaire de Valleyfield, rêve à cette aventure depuis de nombreuses années. « Je trouvais cela très symbolique pour mon amour du vélo et de l’aventure de me rendre à ma ville d’origine en 22 jours, tout en profitant de chacune des villes où je passerai », a-t-il expliqué.

Le milieu du hockey balle à la recherche de solutions

Sports

Le milieu du hockey balle à la recherche de solutions

De nombreux Québécois ont eu le plaisir de renouer avec leur sport favori mercredi. Les responsables des centres de hockey balle, une discipline très populaire dans la région, doivent toutefois prendre leur mal en patience puisqu’aucun échéancier n’est fixé pour la reprise des sports collectifs. Ils réfléchissent donc à des pistes de solutions qui leur permettraient de garder la tête hors de l’eau malgré la pandémie.

Copropriétaire du centre Dek Hockey Dix10, Mike Ménard est forcé de composer avec l’annulation de plusieurs tournois majeurs qui constituent des sources de revenus importantes pour son organisation. Une tranche de la Coupe Bob Bissonnette devait être disputée à Granby le week-end dernier, avant le passage de la Tournée Alex Burrows en juin.

Les amateurs de tennis retrouvent les courts extérieurs

Sports

Les amateurs de tennis retrouvent les courts extérieurs

La réouverture des terrains de tennis s’effectuera en deux phases sur le territoire de la Ville de Saguenay. Dès 13h mercredi, les joueurs de tennis ont pu retrouver leur sport favori dans les arrondissements de Chicoutimi, de La Baie et de Jonquière. Les terrains de terre battue des parcs Rosaire-Gauthier et Murdock rouvriront seulement lors de la deuxième phase, soit le 1er juin, et ceux qui avaient l’habitude de pratiquer leur sport au parc Saint-Jacques à Arvida devront attendre que les travaux sur les surfaces soient terminés avant d’y retourner.

Les recommandations sanitaires sont au centre de cette réouverture, explique Michel Thiffault, président de la commission des sports et du plein air de Saguenay.

Journée d'ouverture rêvée pour les clubs de golf

Sports

Journée d'ouverture rêvée pour les clubs de golf

Les clubs de golf de la région ne pouvaient rêver d’une plus belle journée pour leur ouverture officielle mercredi. Le soleil, la chaleur et les golfeurs souriants se sont donné rendez-vous sur les terrains de la région pour le lancement des activités d’un des rares sports accessibles en temps de pandémie.

«C’est inespéré. C’est un matin extraordinaire, affirme Carl Bouchard, directeur général du Club Chicoutimi. S’il avait fait 4 degrés, qu’il y avait eu de la pluie et du vent, on aurait eu 30 personnes. Là, en respectant le 30 minutes entre chacun, on va avoir des départs à la queue leu leu jusqu’à 19h ce soir.» 

Au total, près de 350 golfeurs devraient fouler le terrain du Club Chicoutimi au cours de la journée de mercredi. Jeudi et vendredi, ils devraient être plus de 300. «Je ne me souviens pas avoir vu ça», témoigne Carl Bouchard. 

Alain Fillion, directeur général du Club de golf Le Ricochet abonde dans le même sens. 

«On a des conditions gagnantes. Ça va être une excellente journée. On prend les départs 24 heures à l’avance et le téléphone ne dérougit pas depuis mardi.»

Le directeur général s’attendait à recevoir entre 400 et 500 personnes au cours de la journée de mercredi. «C’est pratiquement le double d’une journée normale à cette date-ci.»

Ce dernier est aussi heureux de constater que les golfeurs font preuve de bonne volonté en se pliant aux règles mises en place afin d’assurer la sécurité de tous en temps de COVID-19.

«Les gens sont habitués. Ils sont très disciplinés. Ils savent aussi que c’est la condition pour qu’on reste ouvert et qu’ils puissent continuer à jouer.» 

Sur les terrains, différentes mesures ont été instaurées afin de réduire les risques de transmissions du virus. Des systèmes ont notamment été mis en place afin de récupérer les balles sans toucher aux installations. La désinfection et la distanciation sont également de mise.

Réouverture du Bec-Scie: accès gratuit jusqu’en juin

Sports

Réouverture du Bec-Scie: accès gratuit jusqu’en juin

Le Centre plein air Bec-Scie de La Baie a officiellement procédé à sa réouverture, mercredi. Afin de permettre à tous les citoyens de prendre l’air, l’accès sera gratuit jusqu’au mois de juin. Ceux qui souhaitent faire une randonnée pédestre ou du vélo de montagne dans les sentiers le pourront sans débourser de frais.

Les citoyens qui se rendent au Bec-Scie doivent pratiquer la randonnée ou le vélo de montagne de façon libre et non organisée tout en se limitant à deux personnes à la fois. Ils doivent également maintenir une distanciation physique dans les sentiers en plus d’apporter leur propre bouteille d’eau et de désinfectant pour les mains. « S’ils ont besoin d’aller aux toilettes, ils doivent utiliser les bécosses qui sont installées à des endroits stratégiques dans les sentiers et fréquemment désinfectées », explique Marc-André Galbrand, directeur général du centre.

L'aventure française se poursuit pour Mathieu Tremblay

Sports

L'aventure française se poursuit pour Mathieu Tremblay

Ce sera finalement avec les Albatros de Brest que le Chicoutimien Mathieu Tremblay amorcera sa cinquième saison de hockey en Europe.

Après avoir accumulé 19 points avec les Remparts de Tours, l’attaquant de 28 ans s’est engagé auprès de l’équipe de Brest, ville portuaire en Bretagne, au nord-ouest de la France, pour la saison 2020-2021.

Tollé contre le recours collectif de la LCH

Hockey junior

Tollé contre le recours collectif de la LCH

«La LHJMQ, c’est la fondation de ma vie.»

Ces paroles sont celles de Dominic Jalbert. Jamais repêché dans le circuit Courteau, joueur invité au camp des Saguenéens de Chicoutimi, le Gatinois aujourd’hui âgé de 30 ans a bossé fort pour devenir un des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue à l’âge de 20 ans.