Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Sports

Pascale Paiement, la fée derrière la magie du véhicube

Les différentes générations du véhicube qui font la joie des jeunes lors des tournées dans les écoles à travers le Québec ont une touche bien saguenéenne. C’est en effet Pascale Paiement, fille des architectes de Saguenay Daniel Paiement et Maude Thériault, qui apporte sa touche magique pour la conception de ces lieux de pur divertissement et d’apprentissage sur les saines habitudes de vie.

Lorsque le Grand défi Pierre Lavoie (GDPL) a vu le jour en 2008-09, Pascale a été la toute première employée engagée. Douze ans plus tard, elle est toujours à son poste. Même si son travail a évolué au fil des années passées, elle s’amuse toujours autant à concocter des plans pour que les jeunes se retrouvent dans un univers enchanté dès qu’ils mettent les pieds dans les modules du véhicube, dont la cinquième version a été dévoilée en janvier dernier.

Sports

L’ouverture de la saison de pêche en péril?

J’écoute le premier ministre François Legault quand il dit : « Les gens du nord ne vont pas au sud; les gens du sud ne vont pas au nord. On ne se déplace pas dans la province. » J’ai de la difficulté à imaginer des centaines de pêcheurs du Saguenay remorquer leur bateau de pêche pour aller se mettre à l’eau à Desbiens ou à Roberval pour l’ouverture de la pêche à la ouananiche, le 8 mai.

J’ai de la difficulté à concevoir que des centaines de pêcheurs provenant du Saguenay, où il y a plus de 30 cas de COVID-19, se déplacer dans le Haut-du-Lac, où il y a moins de cas de coronavirus.

Sports

Courir 72 km en 12 heures pour la cause et l’espoir

Coorganisatrice d’événements des Trails SagLac, Marie-Christine Dion a décidé de joindre l’utile à l’agréable, samedi, en se lançant dans un défi de courir 72 kilomètres en 12 heures en solo, dans les rues du secteur Arvida, entre 6 h et 18 h. Le fruit de ses efforts sera versé à la Fondation Sur la pointe des pieds.

« À la base, l’idée ne vient pas de moi, mais du défi 4/4/48 qui a été lancé et qui consiste à courir quatre miles durant quatre heures pendant une période de 48 heures. Je l’ai adapté parce que certains ont commencé à courir (vendredi) matin, mais comme je travaillais, j’ai décidé de le faire à compter de 6 h samedi matin jusqu’à 18 h le soir, au lieu de le faire sur 48 heures », explique celle qui troquera la course en sentier pour la course sur route pour l’occasion.

Sports

Le contrat de Laurent Dauphin prolongé d'un an avec le Canadien

L’ancien capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Laurent Dauphin, a vu son contrat avec le Canadien de Montréal prolongé d’un an vendredi. Le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, a annoncé que l’équipe s’est entendue sur les modalités d’un contrat d’une saison à deux volets (2020-21) qui rapportera 700 000 $ à Dauphin dans la LNH et 175 000 $ dans la Ligue américaine, avec un salaire garanti de 200 000 $ sur le site du CH.

Acquis des Predators de Nashville lors d’une transaction le 7 janvier dernier (en retour de Michael McCarron), Dauphin a disputé 25 rencontres avec le Rocket de Laval en 2019-20, enregistrant 15 points (7 buts, 8 aides). L’attaquant âgé de 25 ans a ajouté 16 points (7 buts, 9 aides) en 33 rencontres avec les Admirals de Milwaukee.

Sports

Claudia Gagnon et Valérie Maltais en lice au Gala Sports Québec

Des six patineuses finalistes au 47e Gala Sports Québec dans la catégorie partenaires de l’année, deux proviennent de La Baie. En effet, la patineuse de vitesse courte piste, Claudia Gagnon, ainsi que sa concitoyenne Valérie Maltais, en longue piste, se retrouvent sur les rangs pour leur contribution à leur équipe respective.

En raison de la situation actuelle, les finalistes au prestigieux gala du sport québécois seront dévoilés en ligne jusqu’au 17 avril à raison de quelques catégories par semaine. L’équipe nationale féminine de relais composée de Kim Boutin, Alyson Charles, Danaé Blais, Claudia Gagnon et Camille de Serres-Rainville est en lice, en plus de Valérie Maltais pour son rôle au sein de la poursuite par équipe sur la scène internationale longue piste.

Sports

Le Trail au féminin annulé

Comme bien des organisations, les Trails SagLac ont dû se résoudre à annuler le Trail au féminin qui devait avoir lieu en juin, dans le secteur de l’Auberge des îles à Saint-Gédéon. Toutefois, les deux autres événements d’envergure, le Dua Trail du Pano à la fin août et le Béluga UltraTrail en septembre sont toujours au programme.

« On a pris la décision d’annuler le Trail au féminin cette semaine Sylvain (Lavoie) et moi, parce que c’est en juin et qu’on ne sait pas ce qui va arriver. Mais pas les deux autres événements, dont le Béluga UltraTrail le 19 septembre. Le Béluga UltraTrail est plein à 95 % ! C’est vraiment la folie totale. Le Dua Trail va bien aussi et on se croise les doigts pour ces deux événements. Il n’y a rien d’annulé pour le moment», assure Marie-Christine Dion, coorganisatrice de Trails SagLac avec Sylvain Lavoie.

Sports

Les sports express

Bien que le Gala des Rondelles d’or ne soit pas tenu, la Ligue de hockey junior du Québec (LHJMQ) dévoile les finalistes, dont ceux du Trophée Kevin-Lowe décerné annuellement au meilleur défenseur défensif. Les nommés sont Jarrett Baker et Adam McCormick, tous deux des Eagles du Cap-Breton, ainsi que Jordan Spence des Wildcats de Moncton.

Jarrett Baker vient de conclure sa quatrième saison dans la LHJMQ et sa première campagne dans l’uniforme des Eagles. Originaire de Black Rock en Nouvelle-Écosse, il a marqué six buts et ajouté 33 mentions d’aides en 59 parties, tout en maintenant un étincelant différentiel de +27.

Sports

F1: Bernie Ecclestone deviendra père à 89 ans

LONDRES — L’ancien grand argentier de la Formule 1 Bernie Ecclestone va devenir père pour la quatrième fois à 89 ans, a-t-il confirmé vendredi au quotidien britannique The Daily Mail.

«Il n’y a rien d’extraordinaire», a déclaré Ecclestone. «Le fait est que je ne travaille plus depuis quelque temps déjà, j’ai donc beaucoup de temps pour m’entraîner», a-t-il ajouté.

«Pour moi, il n’y a pas de différence entre devenir père à 29 ans et l’être à 89 ans», a estimé Ecclestone, dont l’épouse depuis 2012, Fabiana Flosi, a 43 ans.

«Oui, [ma femme] est ravie, mais elle comme moi, on ne comprend pas pourquoi tout le monde s’étonne de ce qu’on va vivre. Je suis très heureux pour moi, mais surtout pour elle, car elle attendait ça depuis quelque temps. Elle aura quelqu’un avec elle une fois que je serai parti», a-t-il assuré.

Ecclestone est déjà père de trois filles, Deborah (65 ans), Tamara et Petra (35 et 31 ans). Selon la presse people allemande, il va devenir père pour la première fois d’un garçon.

Ecclestone a régné sans partage sur la F1, la catégorie-reine du sport automobile, des années 80 à la saison 2016. En 2016, il a cédé le contrôle de la F1 pour huit millards de dollars au groupe américain Liberty Media qui lui a donné le titre honorifique de président émérite de la F1.

Sports

Vélo Québec annule des événements, dont le Tour de l’Île de Montréal

MONTRÉAL — Vélo Québec n’est pas épargné par la pandémie de la COVID-19. Vendredi, l’organisme a annoncé l’annulation de certains de ses événements, dont l’édition 2020 du Tour de l’Île de Montréal.

Par communiqué, Vélo Québec a indiqué qu'en raison de du climat actuel d'incertitude, il se devait d'annuler des événements en mai et juin.

Le Tour de l'Île de Montréal devait se tenir dans le cadre du Festival Go vélo Montréal, du 31 mai au 7 juin, en plus du Tour la Nuit, du Défi métropolitain et d'activités vélo-boulot. Tous ces événements sont aussi annulés.

Vélo Québec a de plus annulé la présentation du Défi Vélo Mag, prévu le 20 juin, en Montérégie.

L'organisme rejoindra bientôt par courriel toutes les personnes qui étaient inscrites à ces événements. Leur inscription sera soit transférable pour les éditions 2021, soit remboursable en entier. Bien que ce ne soit pas encore officiel, Vélo Québec souhaite présenter le Festival Go vélo Montréal du 30 mai au 6 juin 2021.

Ces annonces ont suivi celles faites un peu plus tôt par l'Équipe Spectra, qui a annulé les éditions 2020 du Festival international de jazz de Montréal, qui devait avoir lieu du 25 juin au 4 juillet, ainsi que les Francos de Montréal, prévues du 12 au 20 juin.

Le Festival Juste pour rire, qui devait avoir lieu du 15 au 26 juillet, a pour sa part reporté ses activités jusqu'à l'automne. Il aurait maintenant lieu du 29 septembre au 11 octobre

COVID-19

L’importance de l’aspect mental pour les athlètes en confinement

En cette période de confinement et d’incertitude, les athlètes doivent bien sûr continuer de prendre soin de leur corps, mais aussi de leur tête. Pour le préparateur mental Jacques Plouffe, ce conseil s’adresse également à monsieur et madame Tout-le-Monde.

« Ce que j’enseigne aux athlètes, c’est bon pour la vie de tous les jours », mentionne l’ancien nageur de niveau national, une carrière qui l’a ensuite mené à se spécialiser dans le domaine de la préparation mentale, qu’il pratique depuis plus de 30 ans.

Sports

Les glaces démantelées à Saguenay

Avec l’annulation de toutes les activités de hockey mineur et de la Ligue de hockey junior majeur jusqu’à nouvel ordre, les différentes glaces dans les arénas de Saguenay ont été démantelées, au cours des derniers jours.

L’information a été confirmée jeudi par le service des communications de la Ville de Saguenay.

Sports

Rafaël Harvey-Pinard finaliste pour le trophée Frank.-J.-Selke

Rafaël Harvey-Pinard fait partie des trois finalistes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pour l’obtention du trophée Frank-J.-Selke, remis au joueur le plus gentilhomme. Il est en lice en compagnie des attaquants Jakob Pelletier et Dmitry Zavgorodniy, respectivement des Wildcats de Moncton et de l’Océanic de Rimouski.

La LHJMQ a dévoilé par voie de communiqué, mercredi, les noms des trois candidats. « Pour mériter d’être considéré dans cette catégorie, le joueur doit prouver son efficacité sur la glace, tout en démontrant un maximum de respect envers ses adversaires ainsi que les officiels et en évitant le banc des pénalités », peut-on lire dans la communication envoyée.

Sports

Ateliers de vélo jugés essentiels: on se réjouit et on s’ajuste

Les ateliers de réparations de vélos sont désormais reconnus comme un service essentiel, ce qui fait en sorte que toutes les boutiques offrant ce service vont pouvoir rouvrir leurs portes, après avoir dû fermer de façon temporaire. Les commerces du Saguenay–Lac-Saint-Jean entendent bien profiter de cette opportunité pour répondre à la demande, même si des ajustements sont nécessaires pour respecter les mesures sanitaires.

Dans le document de cinq pages de l’arrêté ministériel de la ministre de la Santé et des Services sociaux en date de mercredi, on peut y lire qu’une modification a été apportée à la rubrique «Services prioritaires de transport et logistique», en y ajoutant «Ateliers de réparation de vélos», au même type que les garages pour les véhicules routiers et transporteurs de biens essentiels, notamment.

Sports

Nouvelles règles pour la truite de mer sur la rivière Saguenay

De nouvelles règles du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) interdisent la pêche sportive de l’omble de fontaine (truite de mer) sur la rivière Saguenay à partir du 1er avril 2020 jusqu’au 15 mai. Une nouvelle saison de pêche aux ombles débutera dorénavant le 16 mai et s’étendra jusqu’au 31 octobre de chaque année.

« Les eaux de pêche visées par ce changement sont comprises entre le pied des barrages Chute-à-Caron et Shipshaw jusqu’à une ligne transversale joignant la route 138 entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, comprenant la baie Sainte-Marguerite et la baie des Ha! Ha! », indique le ministère, mettant ainsi fin à la pêche sportive de l’omble de fontaine en période hivernale.

Sports

Amélie Grenier finaliste au Gala SPORTSQUÉBEC

La judoka Amélie Grenier fait partie des premiers finalistes dévoilés en vue de la 47e édition du Gala SPORTSQUÉBEC. La jeune athlète est en lice dans la catégorie de l’athlète féminin au niveau québécois.

Les premiers finalistes ont été dévoilés mercredi après-midi, par voie de communiqué. Grenier, originaire de Laterrière, fait partie du trio avec Coralie Lévesque (cyclisme sur route) et Josie Usereau (tennis).

Sports

Mercer et Lapierre des Sags finalistes pour le trophée Michael-Bossy

Deux joueurs des Saguenéens de Chicoutimi, soit Dawson Mercer et Hendrix Lapierre, font partie des trois finalistes pour le trophée Michael-Bossy 2020 décerné au meilleur espoir professionnel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le troisième candidat, et non le moindre, est sans surprise Alexis Lafrenière de l’Océanic de Rimouski, qui fait l’unanimité comme tout premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

N’ayant disputé que 19 parties cette saison, durant lesquelles il a marqué deux buts et récolté 15 mentions d’aide, la nomination de Lapierre peut surprendre. Admettons que le Gatinois a vécu des moments difficiles, cette saison, après avoir passé un long séjour sur la liste des blessés à la suite de commotions. On rappelle, dans le communiqué de la LHJMQ, que le tout premier choix du repêchage LHJMQ de 2018 avait connu une excellente saison recrue, en 2018-19, avec un total de 45 points en 48 parties. Le talentueux attaquant demeure l’un des espoirs les plus en vue pour la prochaine séance de sélection de la LNH, fait-on valoir dans le communiqué.

Acquis durant les transactions de la période des Fêtes, Mercer est probablement le joueur qui a démontré la plus grande progression au cours de la saison, souligne-t-on dans le communiqué de la ligue. Un peu sous-estimé en début d’année, le natif de Bay Roberts a fait tourner les têtes tout au long de la dernière campagne. Ses performances lui ont valu des invitations à la Série Canada-Russie CIBC, au Championnat du monde de hockey junior ainsi qu’au Match des meilleurs espoirs LCH/LNH Kubota. Il a amassé 42 points en 26 matchs avec Drummondville, avant d’être échangé à Chicoutimi, où il a récolté 18 points supplémentaires en 16 parties.

Quant à Alexis Lafrenière, il fait office de favori. Perçu comme premier choix quasi incontestable du repêchage 2020 de la LNH, le capitaine de l’Océanic a déjà remporté le Trophée Jean-Béliveau, samedi dernier, à titre de meilleur pointeur de la saison régulière. Il a compilé des chiffres impressionnants, alors qu’il a engrangé 112 points en seulement 52 parties en 2019-20. Il a mené Équipe Canada à la conquête de la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior en décembre, en plus de représenter la LHJMQ au Match des meilleurs espoirs LCH/LNH Kubota 2020, qui s’est tenu en janvier.

Sports

Bien placés en prévision du repêchage de la LNH

Même s’il a été tenu loin du jeu depuis le 21 novembre dernier, l’étoile du talentueux Hendrix Lapierre n’a pas semblé trop pâlir quant à ses chances d’être retenu en première ronde lors du repêchage 2020 de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Référence en ce qui concerne les meilleurs espoirs en vue du repêchage de la LNH, l’analyste de TSN, Craig Button, place le #92 des Saguenéens au 10e rang de sa liste des meilleurs espoirs qu’il vient de mettre à jour, soit un rang de plus qu’en janvier (9e). Son coéquipier Dawson Mercer se retrouve au 17e rang du top-20 de ce même palmarès.

Sports

Les Marquis restent au sommet des assistances de la LNAH

Comme à leur habitude, les Marquis de Jonquière ont conservé la meilleure moyenne de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) avec un total de 25 019 spectateurs en 21 semaines, soit une moyenne de 1390 amateurs par match pour les 18 rencontres disputées à domicile. Par rapport à la saison 2018-19, il s’agit d’une légère hausse de 38 spectateurs/match. Une note positive en cette saison privée de séries éliminatoires en raison de la pandémie du coronavirus.

Voilà donc ce que l’on peut constater à la lecture du bilan des assistances de la saison régulière de chaque club du circuit Lefort réalisé par Gilles « Pelo » Péloquin, un féru de statistiques et du circuit senior qui oeuvre comme chroniqueur hockey à la station CJSO 101,7 FM.

Sports

Annulation de la Course de la relève de Dolbeau-Mistassini

Un autre événement tombe à l’eau en raison des répercussions de la pandémie de coronavirus, soit la 18e édition de la Course de la Relève de Dolbeau-Mistassini.

L’épreuve, qui devait avoir lieu à la fin du mois de mai, a été annulée. Le comité organisateur donne rendez-vous aux participants dans un an, soit pour le 1er juin 2021.

Sports

COVID-19: annulation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean

Décision importante dans le monde de la natation, la 66e Traversée internationale du lac Saint-Jean ne pourra tenir ses compétitions cet été.

C’est officiel, les dirigeants de la Traversée internationale du lac Saint-Jean ont reçu la nouvelle de Natation Canada, leur mentionnant qu’ils ne pourront présenter leurs événements de natation FINA, soit le 10 km et la mythique traversée de 32 kilomètres entre Péribonka et Roberval, en raison de la pandémie qui sévit dans le monde entier.

Pour le président de la Traversée, Olivier Levesque, cette annonce n’est pas surprenante.

« Nous nous en attendions, et ce, depuis que le Comité international olympique a décidé de reporter les Jeux olympiques en 2021, mais dans nos coeurs, on ne pouvait imaginer que cette nouvelle tomberait. Présentement, notre organisation vit une situation improbable, personne n’aurait pu prévoir qu’un jour notre grande Traversée ne pourrait se dérouler et qu’aucun nageur ne toucherait la plaque d’arrivée. J’ai une pensée particulière pour tous ceux qui gravitent autour de ces compétitions, dont nos bénévoles », pouvait-on lire dans le communiqué de presse.

Sports

Pour Pierre Bourdon, le passé de la Traversée est garant de l’avenir

Journaliste retraité, auteur et nageur ayant lui-même concrétisé son rêve de traverser le lac Saint-Jean à la nage, en 1963, l’ancien journaliste du Quotidien Pierre Bourdon est de ceux qui ont la Traversée internationale du lac Saint-Jean tatouée sur le coeur. Bien que déçu pour l’organisation, qui a dû se résoudre à annuler la 66e édition de la traversée de 32 km ainsi que le 10 km FINA, ce dernier est persuadé que les organisateurs sauront surmonter cette situation exceptionnelle.

« Je trouve que c’est une très bonne décision. Ça s’imposait, surtout avec ce qui s’est passé pour les Jeux olympiques (reporté en 2021). Et puis, c’est la Fédération internationale de natation (FINA) qui décide. La Traversée n’a pas vraiment son mot à dire », fait valoir Pierre Bourdon en entrevue téléphonique.

Sports

Pierre Lavoie se sent responsable de faire bouger le Québec

Même si le Québec est sur pause, ce n’est pas le cas pour Pierre Lavoie et son équipe du Grand défi qui se font aller les méninges pour mettre sur pied de nouveaux projets devant permettre à la population de bouger malgré le confinement actuel. Car le cofondateur du GDPL se sent responsable de contribuer à maintenir les gens actifs.

« C’est ma responsabilité, affirme-t-il en entrevue téléphonique. J’ai toujours prôné les saines habitudes de vie et, avec mon équipe, on a créé des événements, on a parti le GPDL en 2008-09 et ce n’est pas parce que tout est arrêté qu’on va arrêter. Au contraire ! On travaille sur (trois) différentes initiatives qu’on espère être en mesure de présenter cette semaine. »

Sports

Des investissements de plus de 10 000 $ pour ProX Motocross Saguenay

Malgré les doutes que laisse planer le coronavirus sur le début des activités sportives estivales, l’organisation du site ProX Motocross Saguenay continue de se développer et d’accroître sa notoriété. Ainsi, l’an dernier, les dirigeants de l’organisation ont procédé à l’investissement d’une dizaine de milliers de dollars dans l’aménagement d’une piste en terre à proximité du circuit en sable situé dans l’ancien secteur de Saint-Jean-Vianney.

Ce nouveau « terrain de jeu » est assez grand pour accueillir tous les niveaux de coureurs, mais elle s’adresse principalement aux pilotes débutants et intermédiaires.

Sports

Des brownies au café, façon Kasandra Bradette

Comme bien des gens profitent de la pause forcée par le coronavirus pour cuisiner, voici une recette de brownies au café de l’olympienne Kasandra Bradette publiée sur la page Facebook de Café Barista. En vous rendant sur cette page, il est aussi possible de voir la patineuse de vitesse courte piste faire la recette en cliquant sur le lien (YouTube).

Ingrédients

Sports

En confinement, Martin Gagné joint l’utile à l’agréable

Enseignant en éducation physique à l’École secondaire Charles-Gravel et entraîneur adjoint derrière le banc des Marquis de Jonquière, Martin Gagné a décidé de passer les deux premières semaines du confinement à son chalet de L’Anse-Saint-Jean en compagnie de sa conjointe, Lydia Langevin, elle aussi enseignante. Sportifs tous les deux, ils ont toutefois décidé de se rendre utiles en faisant du bénévolat dans le joli village niché sur le bord du Saguenay et ils ont visiblement adoré leur première expérience, vendredi.

Il y a deux ans environ, le couple a fait l’acquisition d’un chalet à L’Anse, où il se rend souvent. Comme la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) s’est résolue à annuler les séries et que le milieu de l’éducation est sur pause jusqu’au 1er mai, le duo a choisi de s’installer dans la municipalité anjeannoise. Si l’activité sportive et le plein air les ont passablement occupés les premiers temps, ils ont eu l’idée de joindre l’utile à l’agréable en s’inscrivant comme bénévoles auprès de la municipalité.

Saguenéens

Yanick Jean déçu, mais se retrousse les manches

Ce n’est certainement pas le printemps que le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, avait envisagé. Vendredi soir, son équipe aurait entamé les séries éliminatoires devant ses partisans, au centre Georges-Vézina, mais l’heure est plutôt au bilan, quelques jours après l’annulation des séries éliminatoires dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et du tournoi de la Coupe Memorial en raison de la crise de la COVID-19.

«Tous les jours, tu y penses», admet Yanick Jean, à l’occasion d’une longue entrevue téléphonique portant sur plusieurs sujets, mercredi, deux jours après une fin de saison abrupte dont il avait été mis quelques heures avant l'annonce officielle en début de soirée lundi. 

Sports

Léandre Bouchard trompe l’ennui avec des défis

Confiné à la maison depuis son retour d’une compétition de vélo de montagne cross-country aux États-Unis, l’Almatois Léandre Bouchard fait contre mauvaise fortune bon cœur en s’entraînant sur un vélo stationnaire et en pimentant ses séances de quelques défis. Jeudi, il s’était lancé un défi personnel de pédaler virtuellement un parcours de 173 km, le plus long parcours du programme d’entraînement virtuel Zwift. Mission réussie en cinq heures six secondes, soit près d’une demi-heure de moins que le temps projeté (5h30) et un kilomètre de plus au compteur.

Dans une publication sa page Facebook, il a confirmé qu’il s’agissait de sa plus longue sortie intérieure sur Zwift. «La semaine dernière, j’avais aussi fait un quatre heures de vélo intérieur. Mon précédent record de temps de vélo stationnaire était de 4h20, il me semble. Du coup, ça repousse ma limite psychologique et ça m’a bien motivé aujourd’hui. Maintenant, les 3h-3h30 me sembleront accessibles», explique-t-il lors d’un échange via Messenger sur le sujet.

Sports

Des kayakistes québécois de l’extrême à Unis TV

En Gaspésie, la chute le Grand Sault sur la rivière Madeleine est mythique. Bien que plusieurs kayakistes s’y intéressent depuis plusieurs années, personne n’a jamais osé sauter la « bête » qui fait plus de 25 mètres de haut. Au printemps dernier, six kayakistes de l’extrême ont réussi l’exploit après avoir étudié les mouvements de l’eau pendant près de quatre heures.

En regardant la série Expédition Kayak, qui entrera en onde le 9 avril prochain sur les ondes d’Unis TV, on peut voir toute la préparation des kayakistes, laquelle les mène à repousser les limites du sport. On peut sentir la fébrilité et le sentiment de réussite des six amoureux de l’eau vive qui descendent un rapide pour la première fois de l’histoire. Par la suite, les kayakistes peuvent nommer le rapide ou encore la ligne qu’ils ont empruntée. Dans le cas du Grand Sault, ils ont baptisé la ligne le « skatepark ».

Sports

Les sports en bref

Shank et Rodrigue se distinguent

Au cours des prochains jours, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) rendra hommage à ses meilleurs athlètes de la saison 2019-20. Vendredi, ce sont les gardiens qui sont à l’honneur et le cerbère des Saguenéens, Alexis Shank, ainsi que celui des Wilcats de Moncton, le Chicoutimien Olivier Rodrigue, font partie de ceux qui se sont distingués. Dans un communiqué de la ligue, on souligne que le gardien des Sags a été le plus victorieux au cours de la saison 2019-2020 avec ses 36 gains en 50 parties. De son côté, Olivier Rodrigue a réalisé six jeux blancs lors de la dernière campagne, soit deux de plus que son plus proche poursuivant, Rémi Poirier des Olympiques. Kevin Mandolese (Cap-Breton) a pour sa part enregistré le plus haut pourcentage d’arrêts de la saison à 0.925% en 37 parties. Mais c’est le cerbère du Phœnix de Sherbrooke, Samuel Hlavaj, qui a mérité le convoité Trophée commémoratif Jacques-Plante décerné annuellement au gardien qui a maintenu la meilleure moyenne de buts concédés. Le Slovaque de 18 ans a connu une saison de rêve avec une fiche de 33-5, tout en maintenant une moyenne étincelante de buts alloués de 2.25 ainsi qu’un pourcentage d’arrêts de 0.915%. De plus, le choix de première ronde au Repêchage européen de la LCH de 2019 a cumulé trois blanchissages en 39 parties disputées. Sa brillante saison lui a valu une invitation au Match des meilleurs espoirs LCH/LNH Kubota 2020 qui s’est tenu en janvier dernier.

Sports

Les dirigeants des clubs de golf retiennent leur souffle

Signe que le printemps est bel et bien arrivé, les surintendants et les directeurs généraux des clubs de golf du Saguenay et une partie de ceux du Lac-Saint-Jean sont déjà en poste pour préparer la prochaine saison qui s’amorce habituellement durant les deux premières semaines de mai. Si, pour une fois, l’ouverture plus tardive des clubs du sud du Québec est un léger avantage, plusieurs retiennent toutefois leur souffle et suivent attentivement l’évolution de la crise de la COVID-19 et ses impacts.

En entrevue téléphonique, la présidente de l’Association des clubs de golf du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau, Martine Desgagné, indique qu’après une rapide tournée auprès des différents clubs de la région mardi dernier, elle constate que les dirigeants s’interrogent en effet sur les impacts de la pause forcée de presque tout le Québec sur leur clientèle. Plusieurs clubs tiendront des appels conférences la semaine prochaine pour faire le point sur la situation et voir comment ils pourraient essayer de composer avec un avenir des plus imprévisibles pour l’instant.

«En général, tous les surintendants et les directeurs des clubs de golf du Saguenay (incluant Le Ricochet de Chicoutimi) sont en poste. J’ai également parlé au DG du club de golf Saint-Prime et là aussi, le DG et le surintendant sont en poste. Pour la plupart, il est certain que les clubs ne s’embarqueront pas dans des gros achats de machinerie. On va attendre de voir ce que l’avenir nous réserve et vers quelle sorte d’été on se dirige. Entre-temps, il faut quand même s’occuper du terrain, car c’est primordial», explique Mme Gagné qui est également directrice générale du Club de golf Port-Alfred à La Baie.