Saguenéens

L'Océanic l'emporte sur les Sags en quatrième prolongation

Les Saguenéens ont entraîné deux fois l’Océanic en prolongation lors des deux premiers matchs à Rimouski, mais rentrent tout de même en retard 2-0 dans la série quatre de sept. Cette fois, les Rimouskois ont eu besoin de 83 tirs et et quatre périodes de prolongation pour finalement venir à bout des Chicoutimiens, au compte de 3-2, dans le troisième plus long match de l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

À mi-chemin de la septième période, D’Artagnan Joly a joué les héros quand son tir du poignet s’est frayé un chemin, frappant le poteau avant d’entrer dans le fond du but, pour faire bondir les partisans qui étaient toujours présents au Colisée Financière Sun Life. Au moment du but décisif, les Sags devaient pratiquement se débrouiller avec un joueur en moins sur la patinoire parce que Justin Ducharme avait été fortement ébranlé en bloquant un tir de la pointe. Quelques minutes avant, Zachary Lavigne s’était amené seul devant Colten Ellis qui avait fermé les jambières. « C’est l’un des matchs les plus incroyables que j’ai eu l’occasion de participer, a convenu l’entraîneur-chef des Sags Yanick Jean au terme de la rencontre. On a vu des jeunes qui ont puisé et puisé dans leurs ressources. Certains n’avaient plus rien après deux périodes de prolongation et tout d’un coup, le gaz revenait .»

« Je n’ai jamais dirigé un match aussi long et enlevant. Ouf. C’était épuisant pour les entraîneurs. Imaginez-vous pour les joueurs », a pour sa part soufflé son vis-à-vis Serge Beausoleil dans son point de presse, notant également la bonne condition physique de ses troupiers.  

« On se questionnait si on mettait le match à 16h ou 19h pour donner un peu plus de repos aux joueurs. On a une tradition de jouer à 16h et on l’a fait, mais finalement on a joué à 19h également. », a-t-il blagué par la suite. 

Malgré la défaite, le gardien des Sags Alexis Shank a été époustoufflant, réalisant 80 arrêts, établissant une nouvelle marque d’équipe. Les 83 tirs qu’il a affrontés représentent le deuxième plus haut total de l’histoire de la LHJMQ en séries, derrière Pierre-Luc Therrien des Tigres qui avait fait face à 89 tirs en 1999. « Il est tout le temps de même. Il l’a fait plein de fois cette année. Il ne m’a pas jeté à terre et ce n’était qu’une autre journée au bureau pour lui », de souligner le pilote des Bleus. 


Canadien

Max Domi accumule trois points et le Canadien vient à bout des Sabres, 7-4

MONTRÉAL — Après une première période difficile, Max Domi a pris les choses en main pour le Canadien, qui a finalement été en mesure d'obtenir deux précieux points en venant à bout des Sabres de Buffalo par la marque de 7-4, samedi.

Domi a été défié par son entraîneur après le premier vingt et l'attaquant a été au centre de l'action pendant le reste de la rencontre. Domi a récolté un but et deux aides et le Tricolore a été en mesure de l'emporter même s'il a vu les Sabres ouvrir la marque, puis combler un retard de deux buts.

«Je n'avais pas trouvé que Max avait joué une très bonne première période. Je lui ai mentionné que nous avions besoin de lui. Il mérite beaucoup de crédit et je le lui ai dit après le match, a raconté Claude Julien. La façon qu'il a répondu en deuxième période, c'est le genre de joueur sur lequel vous voulez compter.»

Le Canadien a donc évité l'affront de voir les Sabres gagner tous leurs duels lors d'une même saison pour la deuxième fois dans leur histoire. Les Sabres avaient réussi le coup lors de la campagne 1983-84 (8-0-0).

«Nous avons eu des difficultés face aux Sabres cette saison en raison de leur système 1-3-1 et leur jeu hermétique en zone neutre, a expliqué Julien. Même quand vous réussissez à pousser le disque, il y a un joueur pour aller le récupérer et le sortir. Ce n'est pas facile pour l'attaque et l'échec-avant de se mettre en marche.

«Je crois que nous avons mieux patiné et placé la rondelle dans des meilleurs endroits. Quand nous avons commencé à le faire en deuxième période, ce n'était pas juste une question de gagner les batailles, mais aussi de compter sur un deuxième joueur pour récupérer les rondelles libres et prolonger le temps en zone offensive.»

Grâce à cette victoire, le Canadien a consolidé son emprise sur le deuxième laissez-passer supplémentaire donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Est. Il détient une avance de trois points sur les Blue Jackets de Columbus, qui étaient en congé samedi et qui ont maintenant un match en main.

Le Tricolore a aussi suivi la cadence imposée par les Hurricanes de la Caroline, qui ont battu le Wild du Minnesota 5-1. Les Hurricanes ont un coussin de deux points sur le Canadien au septième rang dans l'Est, avec un match de plus à jouer d'ici la fin de la saison.

Brendan Gallagher a réussi un doublé en plus d'obtenir une aide, Tomas Tatar a aussi accumulé un but et deux aides, Andrew Shaw a récolté un but et une aide, tandis que Paul Byron et Artturi Lehkonen ont aussi touché la cible pour le Canadien (40-28-7), qui a gagné un troisième match de suite. Phillip Danault a été crédité de deux aides et Carey Price a stoppé 23 tirs.

Jack Eichel a amassé un but et une aide, alors que Sam Reinhart, Alexander Nylander et Marco Scandella ont aussi marqué pour les Sabres (31-34-9), qui ont été officiellement éliminés de la course aux séries. Carter Hutton a repoussé 37 lancers.

Après un début de match plutôt terne, le Tricolore a fait preuve de plus de cohésion au retour de l'entracte. Domi a mis la table pour les buts de Lehkonen et Shaw, atteignant en cours de chemin le plateau des 200 points en carrière dans la LNH.

Entre-temps, Gallagher bénéficiait d'un bel effort de Danault pour donner les devants au Canadien après 9:12 de jeu. Il s'agissait pour Gallagher d'un 32e but cette saison, un sommet personnel.

Alors que le Canadien semblait en contrôle, les Sabres ont ramené tout le monde à la case départ grâce aux réussites de Nylander et Scandella dans un intervalle de 75 secondes.

Byron a toutefois relancé le Canadien avant la fin de l'engagement, marquant accidentellement avec son patin à la suite d'une descente à deux contre un avec Jordan Weal.

Gallagher a marqué son deuxième but du match après 8:35 de jeu en troisième période. Ce but s'est avéré important puisque Eichel a répliqué avec 6:47 à jouer, quelques secondes après que le Canadien eut écoulé deux punitions mineures écopées par Shaw.

Domi a finalement donné le coup de grâce en faisant bouger les cordages en avantage numérique avec 4:30 à écouler au cadran. Tatar a complété la marque dans un filet désert.

Shaw a retraité au vestiaire plus tôt que le reste de ses coéquipiers. Julien a indiqué que la décision avait été prise par mesures préventives en raison de son historique concernant les commotions cérébrales. Shaw avait reçu un coup de coude à la tête avant d'écoper ses quatre minutes de punition.

Le Canadien rendra visite aux Hurricanes, dimanche. Julien n'a pas voulu confirmer si Price allait jouer, mais a laissé entendre qu'il y avait de bonnes chances qu'il défende le filet du Canadien.

Échos de vestiaire

Phillip Danault est d'accord pour dire que Max Domi joue son meilleur hockey quand il est impliqué dans des batailles verbales avec des rivaux :

«Oui, il a les émotions dans le tapis, mais il faut qu'il fasse attention des fois. Je pense quand même que 'Domes' est à son meilleur quand il joue avec émotion.»

Max Domi a rappelé que le Canadien ne pouvait pas prendre les Sabres à la légère :

«Nous nous sommes éloignés un peu de notre jeu, mais [les Sabres] représentent une bonne équipe de hockey. Ils ont plusieurs armes à l'attaque, une bonne défensive et de bons gardiens. Ils n'allaient pas abandonner, nous le savions. Nous avons trouvé le moyen de ne pas lâcher.»

Paul Byron a fait l'éloge de Brendan Gallagher :

«Il a marqué 30 buts en allant dans les zones dangereuses et en payant le prix. Il est un joueur exceptionnel. Aucun joueur ne devrait penser qu'il ne peut pas atteindre la LNH. Vous devez simplement avoir le coeur et la détermination nécessaires pour y arriver.»

Sports

Curling provincial: Jean-Sébastien Roy en finale

Le Jonquiérois d’origine Jean-Sébastien Roy a atteint la finale du Championnat provincial mixte de curling, présenté à Val-d’Or. Moins de chance pour Yannick Martel, qui a été éliminé en ronde éliminatoire, samedi.

Le capitaine Jean-Sébastien Roy, dont l’équipe est complétée par Brenda Nicholls, Dan deWaard et Amélie Blais, a battu le quatuor de Félix Asselin. Ironie du sort, ces deux mêmes équipes se retrouveront en finale, dimanche.

Après la défaite face à Roy, Asselin a obtenu une deuxième chance lors de la demi-finale. Une victoire de 11-7 face à Ghislain Doyon a permis d’obtenir une revanche contre Jean-Sébastien Roy.

Dans l’autre match éliminatoire, Yannick Martel (Kénogami) a subi l’élimination contre Doyon et ses coéquipiers, à la suite d’une défaite de 7-5.

Curling senior

Pendant ce temps, l’ancien membre du club Kénogami Serge Reid fait partie de l’équipe qui représente le Québec au Championnat canadien de curling senior, à Chiliwack, en Colombie-Britannique. Après deux victoires vendredi, Reid et ses coéquipiers ont encaissé une première défaite samedi, en baissant pavillon 7-6 contre Terre-Neuve/Labrador. Le Québec affrontait le Manitoba, plus tard samedi soir, et le tournoi se poursuit dimanche avec un duel face à l’Alberta.

Sports

Une première victoire en 2019 pour Léandre Bouchard

La saison de vélo de montagne est encore très jeune, mais Léandre Bouchard peut déjà mettre une première victoire dans sa poche arrière. L’Almatois a survolé l’épreuve «short track», vendredi, à la US Cup de Vail Lake, en Californie, en route vers une victoire en solitaire.

Sur le court parcours, Bouchard a tenté une échappée dès le troisième tour, qui a finalement duré jusqu’au fil d’arrivée.

«J’ai eu un bon départ, j’étais bien positionné et j’ai réussi à creuser un petit écart avec la deuxième position, a résumé Léandre Bouchard dans une vidéo publiée sur la page Facebook Sho-Air Cycling Group. J’ai décidé d’y aller tôt, ce qui n’était pas une tâche facile, mais je suis content que ça ait fonctionné. J’ai réussi à creuser l’écart et par la suite, j’ai travaillé pour conserver mon avance jusqu’à la fin.»

Bouchard a ajouté que le plan de match dans ce genre de parcours était de demeurer à l’avant, car l’espace restreint rendait le pilotage plus ardu en milieu de peloton.

Le cycliste de l’équipe Pivot Cylces va maintenant tenter de terminer sa fin de semaine avec un coup de circuit, dimanche, lors de l’épreuve du cross-country. De précieux points pour le classement UCI sont à l’enjeu.

Sports

La région fait belle figure en curling

Deux des trois équipes ayant des joueurs de la région prendront part aux éliminatoires du Championnat provincial mixte en cours à Val-d’Or, samedi matin.

La première ronde, qui opposera les meilleurs deuxièmes de chaque section, est programmée pour 10 h. À cette occasion, Yannick Martel (Kénogami/Laval-sur-le-Lac/Etchemin), qui a une fiche de 4-1, affrontera Ghislain Doyon (Belvédère/Amos/La Sarre), qui présente un dossier identique. Le vainqueur passera en demi-finale, laquelle est programmée pour 16 h samedi.

Vélo

Rachel Pageau passera l’été en Coupe du monde

La vététiste Rachel Pageau passera beaucoup de temps en Europe à compter d’avril. Après un premier essai prometteur l’an dernier sur le circuit de la Coupe du monde de descente, la Chicoutimienne a décidé de tenter le grand coup et de participer aux huit étapes du circuit. L’objectif: arriver fin prête pour les Championnats du monde qui auront lieu au Mont-Sainte-Anne du 31 août au 1er septembre.

«L’an dernier, j’avais participé à une étape de la Coupe du monde et aux Championnats du monde, mais cette année, je veux faire le circuit, qui compte huit étapes, au complet. Surtout que cette année, les Championnats du monde sont au Mont-Sainte-Anne. Alors, je veux faire le plus de courses possible avant de me présenter au Mont-Sainte-Anne, où je veux bien faire», explique l’étudiante en kinésiologie à l’Université Laval.

Sports

Championnats nationaux de ski alpin au Mont-Édouard: les épreuves de samedi reportées

Le super-G masculin et féminin, ainsi que le combiné alpin masculin des Championnats nationaux de ski alpin présentés au Mont-Édouard ont été reportés à dimanche en raison des fortes précipitations de neige attendues dans la nuit de vendredi à samedi. Le combiné alpin féminin a été annulé.

Déjà fort gâtée en termes de précipitations, la station anjeannoise a reçu une dizaine de centimètres dans la journée de vendredi. Mais avec la bordée annoncée dans la nuit, les équipes d’entretien des pistes n’auraient pas été en mesure de travailler les pistes à temps pour la tenue des premières épreuves des nationaux présentés par la MRC du Fjord-du-Saguenay. D’autant plus que les skieurs de super-G préfèrent que la piste soit glacée pour aller chercher le maximum de vitesse.

Élites

Les Élites au pied du mur

Dans le cadre de la deuxième ronde des qualifications de la Coupe Dodge, les Élites midget AAA de Jonquière se retrouvent le dos au mur, eux qui se sont inclinés 3-1 contre le Blizzard du Séminaire Saint-François, vendredi, au Foyer des loisirs. La troupe de Steve Thériault disputera donc un match sans lendemain, lundi, au Complexe multifonctionnel de Saint-Augustin.

Pour l’entraîneur-chef des Élites, ce match a été un peu à l’image de la dernière moitié de saison de ses protégés. «On a eu plusieurs chances de marquer. Sur 17 tirs après deux périodes, nous n’avions toujours pas réussi à marquer. C’est un peu l’histoire de notre deuxième moitié de saison. Depuis les Fêtes, on a de la misère à finir nos jeux et parfois, on a de la misère avec notre couverture défensive quand l’adversaire met de la pression et joue rapidement dans notre zone. Ça donne du momentum à l’adversaire, et c’est de cette façon qu’ils ont marqué leurs deux premiers buts», analyse Steve Thériault.

Baseball

Nicolas Doré en Oklahoma

Le receveur jonquiérois Nicolas Doré joindra les rangs du programme de baseball de Southwestern Oklahoma State University la saison prochaine, en deuxième division de la NCAA.

Tout s’est déroulé très rapidement lors des dernières semaines pour Nicolas Doré, qui terminera bientôt sa deuxième année au Sussex College, au New Jersey. Au début du mois de février, il s’est mis plus activement à la recherche d’un programme universitaire aux États-Unis. C’est en s’informant auprès de son ami Alex Bédard, qui fait déjà partie de l’équipe des Bulldogs, qu’il a appris qu’une place de receveur était peut-être disponible. Ce dernier l’a mis en contact avec l’entraîneur, Zach Saunders, en plus de donner des réponses à ses interrogations.

Marquis

La série de la deuxième chance

Vaincus 4-0 jeudi par les Éperviers de Sorel-Tracy, pour ainsi concéder la série quart de finale en cinq parties, les Marquis de Jonquière tenteront de se reprendre dans la série de la seconde chance, contre les 3 L de Rivère-du-Loup. La série 2 de 3 s’amorcera dimanche, 15 h, au centre Premier Tech, pour se transporter au Palais des sports de Jonquière le vendredi 29 mars, à compter de 20 h.

En saison régulière, les deux équipes ont une fiche à peu près similaire, ayant exactement le même nombre de buts (146). Les Marquis ont été légèrement plus généreux pour les buts contre (136 contre 132). Jonquière a un meilleur taux de succès en avantage numérique (22,77 % contre 15,9 %) et en désavantage numérique (80,19 % contre 79,23 %). Au chapitre des punitions, Jonquière a été un peu moins punie, avec 747 minutes contre 767 pour Rivière-du-Loup.