Un rapport détaillé

Ma lecture détaillée du rapport du BAPE (concernant le projet d'Arianne Phosphate) est bien différente de celle du promoteur. Les commissaires ont été à l'écoute des participants. Tout y est, avec des recommandations pertinentes.
Selon moi, le BAPE retourne le promoteur presque à la case départ pour refaire ses devoirs. Dès le début des séances d'information, on pouvait sentir une presse du promoteur, alors que le minerai est en place depuis des millénaires et qu'il sera là encore longtemps. Il y a un besoin urgent de projet de développement dans la région, mais en tournant les coins ronds, on arrive au résultat actuel...
Et, il y a une nouvelle donnée depuis le BAPE, le recul de Yara international à Sept-Îles pour un projet similaire, qui est jugé non rentable à seulement quelques kilomètres du fleuve par rapport aux 250 kilomètres en foret pour le projet d'Arianne. Espérons que nos politiciens seront lucides et qu'ils écouteront le BAPE, ce qu'ils n'ont pas fait pour le projet de Sept-Îles.
Un décret pour permettre de creuser le trou sans (évaluation) du scénario de transport, c'est comme vouloir faire le solage de sa maison sans argent ou sans hypothèque pour la suite!
Bravo à la présidente Anne-Marie Parent et au commissaire Jacques Locat.
Louis Bélanger
Chicoutimi
Villégiateur Zec Onatchiway