Un message des médecins du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
OPINION / Chers citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nous représentons les médecins siégeant sur le Comité de coordination du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS). Ce comité vise à optimiser la gestion de la pandémie de COVID-19 dans notre région. Il comprend à la fois des médecins de diverses spécialités, mais également des gestionnaires du CIUSSS des ressources humaines, des soins infirmiers et de la direction des services professionnels. Chaque semaine, nous nous rencontrons et discutons afin de prendre des décisions pour le bien-être de la population, ce qui inclut également l’ensemble des employés de notre CIUSSS. Cependant, de notre point de vue médical, nous jugeons la situation actuelle critique et voici pourquoi. Ainsi, nous demandons humblement votre aide pour mieux vous soigner.

Par Suzanne Gagné, médecin de famille et présidente du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens, et Hugo Villeneuve, radio-oncologue et président intérimaire du Comité de coordination COVID-19

Comme vous l’avez probablement déjà appris dans les médias, la région constitue malheureusement l’épicentre épidémiologique du Québec. En d’autres termes, nous sommes les champions, mais toutefois pas pour les bonnes raisons. Notre taux de cas actifs est le plus élevé de la province, voire du pays. Une étude Google a démontré que notre région est l’une de celles où il y a le plus de contacts entre les citoyens. Les enquêtes épidémiologiques des cas positifs nous informent que certains citoyens ne font pas du tout attention aux mesures de distanciation. Avec la détérioration de notre situation, il serait logique de voir un resserrement spontané dans les mesures de distanciations sociales dans la population pour ralentir la pandémie; or cela ne semble pas être le cas. Force est d’admettre que notre comportement n’est pas irréprochable.

Du côté de notre CIUSSS, nous avions déjà des enjeux majeurs de manque de ressources humaines même avant la pandémie (comme plusieurs endroits au Québec) alors que des employés se retrouvaient malheureusement en arrêt de travail pour diverses raisons et le recrutement se faisait difficilement. Actuellement, des employés infectés ou ayant été en contact avec une personne infectée ne peuvent plus travailler. Cette mesure est prise afin d’enrayer la propagation du virus. Nous nous retrouvons donc dans certains secteurs avec un nombre d’employés insuffisant pour assurer des soins sécuritaires et de qualité. C’est dans ce contexte que des départements importants doivent être délestés afin d’assurer les services purement essentiels à la population. C’est ainsi que plusieurs employés se retrouvent malheureusement obligés de faire du temps supplémentaire ou se voient imposés des horaires de travail fortement modifiés.

Il nous faut donc savoir deux choses. Premièrement, la capacité des lits de notre CIUSSS est actuellement mise à rude épreuve, et ce, en particulier sur les unités « chaudes » (où les patients sont atteints de COVID-19) et aux soins intensifs médicaux. Cela veut dire que des patients peuvent être transférés ailleurs au Québec pour recevoir des soins étant donné le débordement de notre système régional. Deuxièmement, les soins jugés moins essentiels sont actuellement mis de côté et des retards importants s’accumulent dans diverses spécialités, particulièrement en chirurgie. Les ressources ne sont pas infinies et il faut malheureusement choisir nos batailles, comme en temps de guerre, mais cette fois-ci contre un ennemi invisible.

La situation sanitaire actuelle, si elle continue de monopoliser les ressources de notre réseau de la santé, risque d’avoir des conséquences graves sur la prise en charge des autres maladies qui surviennent encore en temps de pandémie. Ainsi, nous vous implorons de respecter à la lettre les mesures préconisées par la Santé publique, soit le lavage des mains, le port adéquat du masque et la distanciation physique tout en évitant les rassemblements.

En terminant, sachez que si nous faisons tous collectivement autant d’efforts que les employés du CIUSSS qui travaillent d’arrache-pied à maintenir les services médicaux sécuritaires et de qualité, nous en sortirons gagnants. Autrement, nos ressources s’épuiseront, d’autres services seront délestés et des transferts à l’extérieur de notre région surviendront inévitablement.

Votre collaboration est primordiale, nous comptons sur vous! Nous y arriverons tous ensemble!